10 astuces d’initiés pour empêcher les hackers de vous pirater.

Les cybercriminels mettent tous leurs moyens pour pirater nos données. En effet, cela vaut de l’argent pour eux. C’est pourquoi nous avons observé une augmentation massive du nombre de piratage de données au cours des dernières années.

Malheureusement, la plupart des gens ne savent pas qu’ils ont été piratés jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Donc, vous ne tombez pas dans cette catégorie, suivez nos conseils !

Avec la cybercriminalité qui évolue chaque jour, vous devez être proactif pour vous protéger. Pour vous aider, voici certaines choses que nous vous conseillons pour garder les hackers et les escrocs à distance.

1. Faites des mises à jour

Tout d’abord, il est essentiel d’installer les mises à jour dès que possible, surtout si elles corrigent des failles de sécurité. Gardez toutes vos applications, smartphones et autres objets connectés à jour avec les derniers correctifs et micrologiciels.

Le FBI a récemment publié un avertissement à toute personne qui possède un routeur. Vous devez le réinitialiser. Nous ne sommes pas convaincu que cela suffise à protéger vos fichiers et votre réseau. Vous devriez vraiment prendre quelques mesures supplémentaires.

Si les pirates peuvent trouver une faille dans un programme ou un système d’exploitation, ils peuvent l’utiliser activement pour attaquer les ordinateurs jusqu’à ce la faille soient corrigés.

A lire aussi :Aucune entreprise n’est trop petite pour être piratée.

2. Sécurisez vos appareils

Étonnamment, au moins un tiers des utilisateurs de smartphones ne prennent même pas la peine d’utiliser le mot de passe à quatre chiffres pour sécuriser leurs gadgets. Il existe de nombreuses façons de verrouiller et de déverrouiller nos téléphones, ordinateurs et tablettes : analyse biométrique, empreintes digitales, de l’iris, codes d’accès, etc.

A lire aussi :
L’empreinte digitale sera-t-elle le mot de passe de demain ?
La technologie biométrique Face ID peut-il être piraté ?

Il suffit simplement de le mettre en place, cela vous évitera des ennuies plus tard.

3. Assurez-vous que votre pare-feu fonctionne

Même si les pirates parviennent à connaître l’emplacement et l’adresse IP de votre ordinateur, le pare-feu les empêche d’accéder à votre système et à votre réseau. Vous ne savez pas si vous avez déjà un pare-feu ? Les nouveaux systèmes Windows et Mac disposent de pare-feu logiciels intégrés pour la configuration de vos ports Internet entrants et sortants.

4. Chiffrez votre lecteur

Une couche supplémentaire de sécurité que vous pouvez utiliser est le cryptage de disque. Avec le cryptage, vos données seront converties en code illisible qui ne peuvent être déchiffré qu’avec une clé ou un mot de passe spécifique.

Les utilisateurs de PC peuvent activer l’outil de cryptage intégré de Windows, BitLocker. BitLocker est disponible pour toute personne disposant d’une machine exécutant Windows Vista ou 7 Ultimate, Windows Vista ou 7 Enterprise, Windows 8.1 Pro, Windows 8.1 Enterprise ou Windows 10 Pro.

Les Mac ont leur propre outil de cryptage de disque intégré appelé FileVault. Similaire à BitLocker, il aide à empêcher les accès non autorisés à vos données et ajoute une couche supplémentaire de sécurité au cas où votre ordinateur serait volé ou perdu.

5. Ne pas faire confiance au WiFi public

Les escrocs utilisent le Wi-Fi public pour espionner des utilisateurs non avertis qui rejoignent le réseau. Ou, parfois, ils créent même des réseaux « honeypot », qui sont de faux réseaux conçus pour pirater vos informations.

Si vous ne faites pas attention, les cybercriminels de votre zone WiFi peuvent repartir avec votre nom, adresse, numéro de sécurité sociale, adresse e-mail, vos noms d’utilisateur et mots de passe.

C’est pourquoi il est essentiel d’utiliser un réseau privé virtuel (VPN) en mode public. C’est une bonne idée d’en utiliser un à la maison aussi. Avec un VPN, l’adresse IP de votre appareil est cachée des sites Web et des services que vous visitez et vous pouvez naviguer anonymement.

A lire aussi : WiFi public gratuit : un risque pour la sécurité des consommateurs.

6. Nettoyez complètement les anciens appareils dont vous vous débarrassez

Tout comme une vraie poubelle, le contenu de la corbeille de votre PC ou de la corbeille de Mac ne sont effacés que lorsque vous les videz. En utilisant la même analogie, si cela fait un moment que vous les avez vidés, il y a un trésor de documents et d’objets à fouiller.

Si vous voulez prendre au sérieux votre sécurité, vous devez effacer définitivement les données sensibles. Utilisez des outils logiciels tels que Eraser ou Blank et Secure pour Windows et Secure Delete – File Shredder pour Mac.

7. Rappelez-vous des mots de passe forts et uniques

Votre mot de passe est la première ligne de défense. Vous voulez vous assurer que vous avez défini un mot de passe unique et sécurisé pour chaque compte.

Un gestionnaire de mots de passe est un programme qui peut stocker et gérer vos mots de passe pour chaque application, service et site que vous utilisez. C’est comme un coffre-fort verrouillé pour toutes vos informations d’identification, étroitement sécurisé avec votre clé.

8. Utiliser l’authentification à deux facteurs

L’identification à deux facteurs est une fonctionnalité sophistiqués pour ajouter une étape de vérification supplémentaire au processus de connexion de vos comptes les plus critiques. Au lieu de simplement fournir votre nom d’utilisateur ou mot de passe pour vous connecter à un compte, une forme secondaire de vérification est nécessaire pour prouver votre identité.

La forme la plus populaire de 2FA en ce moment est un code unique qui est envoyé à votre smartphone.

9. Utilisez l’option de réseau invité

Les amis et la famille veulent toujours utiliser votre WiFi. Ils demandent poliment, téléphone à la main. Au lieu de leur donner votre vrai mot de passe, utilisez le « Réseau Invité » de votre routeur.

Cette fonctionnalité vous permet de partager votre connexion Internet avec vos invités tout en les gardant hors de votre réseau principal, les empêchant de voir vos fichiers et services partagés. Pour éviter toute confusion avec votre réseau principal, configurez votre réseau invité avec un nom de réseau (SSID) et un mot de passe différents.

10. Choisissez le bon type de compte

Lorsque vous configurez un ordinateur pour la première fois, vous créez au moins un compte utilisateur. Si plusieurs personnes utilisent un ordinateur, vous pouvez créer un compte pour chacune d’entre elles.

Les comptes d’utilisateurs sont critiques car ils séparent vos fichiers et parfois les programmes. C’est parfait pour la vie privée et la sécurité, tant que chaque compte a son propre mot de passe.

Cependant, ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est qu’il existe plusieurs types de comptes que vous pouvez créer. Les deux principaux sont « administrateur » et « standard ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage