Tous les articles par admin

Passionner l'informatique, nous travaillons dans la sécurité informatique afin de proposer des conseils à nos lecteurs pour qu'ils évitent de se faire pirater leurs comptes et leurs mots de passe.

Facebook est-il beaucoup piraté ?

Facebook est le réseau social le plus utilisé au monde avec près de trois (3) milliards d’utilisateurs.

Son fondateur est Mark Zuckerberg. Facebook est un réseau social en ligne qui permet à ses utilisateurs de publier des images, des photos, des vidéos, des fichiers et documents, d’échanger des messages, joindre et créer des groupes et d’utiliser une variété d’applications » (Wikipédia, Facebook)

Sa popularité est aussi ce qui le rend aussi dangereux. En effet, Facebook attire de plus en plus d’utilisateurs pour des raisons diverses. Certains pour des raisons peu légales. Depuis 2012, il est pratiquement impossible qu’un jour se passe sans que le célèbre réseau social ne soit piraté. Pour Répondre à notre question de début, Facebook est de loin l’un des sites les plus piraté au monde. Dans notre article, nous vous donnerons les raisons d’une telle affirmation et les causes qui pourraient bien légitimer la raisons de ces piratages massifs.

Lisez cet article, vous y trouverez des astuces utiles : Mon profil Facebook a été piraté, que faire ?

Facebook est-il si piraté que ça ?

Le réseau social a annoncé en 2018 avoir subi une attaque majeure mettant en péril les données personnelles de quelque cinquante (50) millions d’utilisateurs. Dans la même année, Facebook a subi une fuite de données concernant environ quatre-vingts sept (87) millions d’utilisateur dans l’affaire impliquant la firme Cambridge Analytica.

Il existe des outils pouvant pirater un compte Facebook en quelques minutes seulement.

Le logiciel PASS FINDER pirate des mots de passe Facebook à partir d’un email, d’un numéro de téléphone ou d’un login-ID.

Vous pouvez le télécharger ici https://www.passwordrevelator.net/fr/passfinder.php

A ce stade. La véritable question, c’est de savoir pourquoi Facebook est autant piraté. Et par qui ?

Pourquoi Facebook est-il autant piraté ?

Diverses raisons expliquent les raisons du piratage incessant du célèbre réseau. Nous pouvons distinguer deux types de causes. Les causes personnelles et Les causes économiques. Mais dans les deux (2) cas, nous sommes face à une infraction.

Les raisons personnelles

Il arrive souvent que les comptes Facebook soient piratés par des proches des victimes. Cela peut être des parents curieux de savoir comment leur(s) enfant(s) se comporte(nt) sur le réseau social. Le but est à ce niveau de le(s) surveiller. Mais il n y a pas que les parents. Nous avons aussi des conjoints jaloux ou trop protecteurs. Où cela pourrais être les l’ex conjoints ou compagne, des amis où amoureux (se) secret(e). Autant de possibilité que de personnes. Comme quoi, personne n’est à l’abri d’un potentiel pirate qui dans la grande partie des cas es un proche.

Les causes économiques

Ici, le but est de mener des actions qui pourraient rapporter de l’argent. Par quels moyens? Bah nous avons d’abord l’usurpation d’identité. C’est une pratique qui permet au pirate de soutirer de l’argent aux proches de sa victime. En se faisant passer pour cette dernière, le cyber délinquant pourras inventer un problème (de santé ou de besoin d’assistance) pour tromper la vigilance des proche de la victime. C’est une pratique courante et très efficace

Par ailleurs, nous avons le vol de données personnelles. C’est le fait de de pirates qui en veulent à votre portefeuille directement, si possible, à celui de vos proches si possible. Le vol de données peut être le fait d’un pirate isolé ou d’un groupe de hackers. Il peut se faire de façon individuelle ciblant précisément des particuliers ou de façon groupé par une super attaque qui souvent est très éclair. Les données souvent ciblées sont :

– les numéros des cartes de crédits

– les numéros de sécurité sociale

– de comptes bancaires, d’épargne retraite ou encore d’assurance.

– les identifiants et mots de passes des victimes ciblées.

Comment protéger contre ce fléau ?

Mark Zuckerberg disait « Nous avons la responsabilité de protéger vos données et si nous ne pouvons pas le faire, nous ne méritons pas de vous servir »

Le réseau lutte constamment contre ce genre d’attaque, qu’il soit isolé ou groupé. Plusieurs mise à jour sont constamment disponible et les protocoles de sécurité évaluer et réadapter à chaque instant. Cependant, la protection ne saurait être totale si les utilisateurs eux même ne font pas d’effort de leurs côté.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Une bourse de Cryptomonnaie se fait pirater au Japon

« 28 millions d’euros piratés à la bourse de crypto monnaie de Tokyo ».

Quel fut la surprise de la firme qui gère la société de crypto-exchange BitPoint : près de trois virgule cinq (3,5) milliards de yen ont été dérobé de la caisse numérique, s’évaluant à près 28 millions d’euros. La société a stoppé ses activités dès lors que le piratage a été découvert.

Cet article peut aussi vous intéresser : Le Bitcoin peut-il être piraté ?

Comment cela s’est-il passé et qui en sont les responsables ?

L’attaque cybernétique s’est opérée lors d’un transfert de fonds, qui sortants de la société a favorisé le fait que la crypto monnaie s’est envolée.

Une erreur du système est principalement la cause de ce transfert frauduleux de fonds. Apparemment, c’est par le biais d’un portefeuille connecté à internet que les hackers ont réussi leur exploit ; à s’introduire dans le système et à dérober les monnaies numériques.

Au bilan, il est à noter que 2,5 milliards de yen appartenaient à des clients de la firme.

« Le piratage de cryptomonnaie pourrait concerner les différentes monnaies virtuelles gérées par la société. Parmi elles : Bitcoin, Ethereum ou encore Ondulation. »

« Si pour l’heure Remix point en est encore à l’analyse de la perte suite à l’incident, elle a néanmoins déjà annoncé que les clients touchés seraient indemnisés. De fait, 2,5 milliards sur les 3,5 envolés appartenaient à des clients. »

Le reste des fonds dérobés appartenait à la société victime, celle-ci a d’ailleurs vu ses actions perdre 20% juste après l’attaque et sa prise de parole.

« Au Japon, cet événement ne constitue pas le premier vol de cryptomonnaie. Déjà, l’année passée, Coincheck avait été piraté au Japon, faisant disparaître plus de 500 millions de dollars de monnaie numérique. En 2017, deux piratages avaient directement contraint Youbit à un dépôt de bilan. Dans ce pays ouvert aux cryptomonnaies, les piratages semblent donc être courants, et ce malgré l’utilisation de la blockchain. »

A cette liste, on pourrait rappeler le vol de par six (6) personnes en juin de Cryptomonnaie d’une valeur de 24 Millions d’euros L’équipe, composée de cinq (5) hommes et d’une (1) femme, était dispatchée dans plusieurs villes du Royaume-Uni ainsi qu’aux Pays-Bas, à Amsterdam et Rotterdam. D’après Europol, les malfrats se sont servis la technique appelé le *typosquatting* et ont ainsi reproduit à l’identique la page web d’une crypto-bourse populaire pour subtiliser les identifiants de leurs victimes et accéder à leurs crypto-portefeuilles.

« Le manège aurait duré plus d’un an, permettant aux escrocs d’amasser un butin estimé à 24 millions d’euros. Début juin, Europol annonçait un « Serious Game » qui offrira une formation pratique et des conseils aux agents pour leur apprendre à tracer des transactions suspectes en cryptomonnaies. ».

Pour conclure, les Cryptomonnaies malgré leur fort potentiel et la crédibilité, il y a toujours une faille du système qui permettra au hacker de chambouler la stabilité de ses technologies du futur.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Le système d’exploitation des mobile Android piraté par « l’agent Smith »

Les téléphones Android serai depuis certains moment la cible un nouveaux programme informatique malveillant. Ce programme aurait infecté à en croire les chercheurs en cyber sécurité de Check Point environ vingt-cinq (25) millions d’utilisateurs de mobiles sous le système Android… Baptisé « l’agent Smith » ce virus dupliquerait les autres logiciels pour en faire des programmes corrompus, une fois installer sur un mobile, en référence donc au personnage de Matrix. Ensuite, il suit une vague de publicités rendant difficile, voire impossible l’usage du matériel infecté.

« Le virus pourrait aussi extraire des informations à caractère personnelles des téléphones, telles que des données bancaires ou encore des discussions privées. » souligne le site le Figaro.

Les logiciels tels que Whatsapp ou Facebook sont Les plus visés. Les logiciels les plus connus en tout cas. Sûrement parce qu’ils y a plus de données à dérober.

Aussi, Une partie du code des applications corrompues serait remplacée, rendant une mise à jour impossible.

Les chercheurs de check point mettent e garde : « sa capacité à ne pas faire apparaître son icône et à imiter les applications populaires existantes sur un appareil, lui apporte d’innombrables possibilités de nuire à l’appareil de l’utilisateur

Le virus passerait par l’appstore 9 Apps qui permet à l’utilisateur de télécharger mais aussi mettre à jour toutes ses autres applications. « En Inde, cette application est très utilisée. Dans ce pays, près de 15 millions de mobiles ont été piratés. Aux Etats-Unis, trois cent mille (300.000) smartphones seraient concernés. » Le Figaro.

L’agent Smith a tenté plusieurs fois de d’infiltrer l’appstore de Google c’est à dire Google Play depuis les smartphones Android qu’il a infecté. Mais en vain. Pour éviter toute attaque provenant de ce malware, l’agence Check Point recommande aux utilisateurs de mobiles sous Android d’éviter tous les App stores alternatifs, se limiter qu’à Google Play car les autres ne garantissent pas une bonne sécurité.

Notons que système d’exploitation Android est la cible de pas d’attaque ces dernières années. Constamment Google mène une lutte farouche contre le cyber attaque qui ne font que persister. Hormis les neufs (9) applis espions de Play store qui faisaient le buzz ces derniers jours Pas plupart qu’une dizaine de jours, la société de sécurité informatique Symantec, célèbre pour sa solution antivirus Norton avait publié un rapport sur une faille de sécurité qui affectait très bien WhatsApp et Telegram, deux applications chiffrées de bout en bout. Cette vulnérabilité avait été baptisée Media File Jacking et s’exploitait au moment du partage de fichiers médias. Comme l’expliquaient les chercheurs, « il s’écoule toujours un laps de temps pendant lequel le fichier envoyé quitte le smartphone source, est écrit sur l’espace de stockage du destinataire, puis chargé dans l’application de messagerie Pendant ce processus, les fichiers sont vulnérables et deviendraient « lisibles et modifiables » par les pirates grâce à des outils-espions spécialisés, et ce, malgré le chiffrement de bout en bout. » 

En clair, l’on n’est jamais trop prudent.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Comment pirater un compte Facebook ?

L’un de nos articles était intitulé : Mon compte Facebook hacké, que faire ?

Loin de l’ironie nous allons vous parler du piratage d’un compte Facebook. Mais de manière active cette fois. C’est à dire comment vous pourrez vous y prendre pour pirater le compte d’une autre personne. On imagine que des parents inquiets et curieux aimeraient savoir ce que fait leur enfant en ligne ou un petit ami un peu jaloux qui aimerais un peu espionner sa compagne sur les réseaux. Bref, autant de raison légitime. Toutefois, nous tenons à vous préciser que cet acte est illégal. Pirater un compte est une infraction. Donc avant de vous lancer, prenez vos précautions. Nous ne vous encourageons pas à le faire. Cependant dans cet article, vous aurez des astuces qui pourront vous aider, quand bien même vous n’êtes un génie informatique. Donc suivez.

Astuce 1 : le piratage par un logiciel

Il suffit suffit de taper dans une barre de recherche pour trouver une pléthore de logiciels qui sous entendrait pouvoir vous aider à pirater un compte Facebook. Mais peu sont sûr et vous exposeraient très aisément. Alors quel serait le but de votre piratage si vous si vous êtes facilement découvert. De notre côté, nous vous proposons un outil fiable qui fait ses preuves depuis dix (10) ans. Ce logiciel est PASS FINDER. Vous pouvez l’essayer gratuitement sur https://www.passwordrevelator.net/fr/passfinder.php

Comment cela fonctionne ?

C’est simple. PASS FINDER est conçu pour vous permettre de pirater le mot de passe du compte que vous viser. Cela aura le mérite d’être rapide et sans risque. Pour réaliser cela, il faut trois (3) étapes :

  1. Cliquez sur le bouton « INSTALLER » pour extraire les mots de passes FACEBOOK.
  2. Puis vous ouvrez PASS FINDER.
  3. Après cela il vous suffit de suivre les instructions à l’écran.

Programmation de PASS FINDER pour trouver un mot de passe

Dès que vous avez entré l’adresse email ou le numéro de téléphone ou l’identifiant de connexion FACEBOOK ou Messenger, PASS FINDER va décoder automatiquement le mot de passe en exploitant les vulnérabilités des bases de données (cette opération peut prendre plusieurs minutes). Par la suite, l’option d’enregistrer le mot de passe dans un document vous sera proposée pour ne jamais l’oublier. Ce logiciel a de possibilités infinies, vous pouvez décrypter un nombre illimité de comptes que vous souhaitez même si votre Facebook a été piraté. Lisez le règlement.

Astuce 2 : La méthode directe

Si vous voulez essayer sans une application et que vous ne voulez pas tout simplement installer d’appli pirate sur l’appareil de connexion de votre cible, il existe une méthode assez simple pour pirater compte Facebook de votre choix c’est un moyen complètement légal en principe, de pirater un compte Facebook qui utilise le système construit par Facebook contre lui-même.

En effet, Cette méthode impose que vous essayiez de vous connecter avec l’identifiant de Facebook de vôtre cible.

Ensuite que vous sélectionniez l’option « mot de passe oublié ». Après cela, vous pouvez suivre les étapes pour la réinitialisation du nouveau mot de passe, détournant ainsi à votre profit compte.

Les avantages sont la rapidité et son efficacité, de plus, vous n’avez pas besoin d’applications ni de confier cette tâche à des sites Internet dont vous doutez sûrement. Par ailleurs c’est fiable et sécuritaire.

Quant aux inconvénients, pour réussir ce genre de piratage vous avez besoin obligatoirement de l’identifiant Facebook et de l’adresse e-mail de votre cible. Ensuite vous pouvoir accéder à son compte email ou à son téléphone ou son ordinateur. La personne piratée découvrira tôt ou tard qu’elle a été piratée. Et enfin, vous pouvez être retracé si la victime est un connaisseur ou s’il est vindicatif. Et ça sera mal barré pour vous

Aussi, nous recommandons plus la première méthode, avec le logiciel PASS FINDER.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Le lecteur VLC serait-il piraté ?

Qui ne connait pas cette célèbre application de lecture vidéo ?

VLC est sans nul doute le lecteur audiovisuel le plus populaire  avec à  son. Actif près  de trois (3) milliards de téléchargements.  Cependant il semblerait que  notre toutou informatique mondial  présente une faille de sécurité. Dans un Bulletin de sécurité, (https://www.videolan.org/security/sa1901.html).

Cet article peut vous intéresser également : Comment protéger ses données personnelles sur Internet ?

C’est une agence de sécurité allemande qui a trouvé  une faille dans notre célèbre lecteur multimédia, le centre de réponse aux cyberattaques du gouvernement Allemand, le CERT-Bund signala samedi 20 juillet le problème.

Actuellement terminé à 60%, le patch correctif ne saurait tardé. Mais aucune date de sortie n’a aussi été donné.

VLC signifie ceci : un « utilisateur distant peut créer des fichiers avi ou mkv spécialement conçus qui, lorsqu’ils sont chargés par l’utilisateur cible, vont provoquer un débordement de la mémoire tampon.».

La faille de niveau 4/5, noté sous la nomenclature CVE-2019-13615, est perçue  comme singulièrement grave, en tenant compte du fait que VLC fait partie des applications les plus téléchargées dans le monde

En clair, il serait possible à  un utilisateur d’entrer dans votre ordinateur via VLC en le faire planter. Voire endommagé plus.

Le même bulletin informe aussi : « Cette version corrige également un problème de sécurité important pouvant entraîner l’exécution de code lors de la lecture d’un fichier AAC ». Apparemment c’est la version vlc 3.0.7.1 si serait l’élément perturbateur.

Si vous êtes utilisé ce logiciel sous cette version, vous êtes donc vulnérable potentiellement à ce genre d’attaque.

Comment se protéger ?

Les documents et pièces que nous avons consulté, non sans grande difficulté, sur le fonctionnement de cet exploit suggèrent que diverses  conditions doivent se remplies pour qu’une attaque soit réussis et faire des dégâts. Il faut que l’utilisateur soit connecté à internet bien sûr.  Pas de réseau,  pas de piratage  et ouvre un fichier .mp4 ou mkv distant ou appelant ainsi  des ressources distantes dans cette nouvelle  version de VLC.

En attendant la publication d’un programme correctif, il est donc recommandé de se méfier et d’être prudent ce type de fichier et si nécessaire  les ouvrir avec un autre programme comme lecteur media ou km Player. Un autre lecteur pour mieux sécuriser.

Par ailleurs, Il est également aussi de bloquer les accès réseau de VLC avec des des logiciels comme Little Snitch (MacOs) ou le firewall de votre antivirus.

Comme bon nombre de systèmes, VLC n’est pas à  la première faille signalée en sein. En effet  le lecteur multimédia, comme les autres logiciels, vdrifie et remedie assez régulièrement des vulnérabilités qui sont souvent découvertes par sa communauté ou par ses propres ingénieurs. Si nous remontons jusqu’à juin, il y aurais  eu deux (2) failles de type buffer overflow retrouver et corriger. Notons que Le programme ne téléchargera pas systématiquement les mises à jour. Il va au préalable demander  l’autorisation de l’usager pour appliquer les derniers correctifs.

Chers utilisateurs de VidoeLan, il vous ai donc recommander de changer de lecteur au risque d’être répétitif. Un coup porté à la tête de l’application multimédia la plus utiliser au monde.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage