Comment les criminels peuvent exploiter la cryptomonnaie avec vos appareils intelligents mal sécurisés.

Les pirates informatiques qui réquisitionnent discrètement des milliers d’appareils connectés mal sécurisés, tels que les téléviseurs «intelligents» et les thermostats, peuvant ainsi s’enrichir en les utilisant pour exploiter la cryptomonnaie.

A lire aussi : Peut-on pirater les Bitcoins ?

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, la firme de sécurité tchèque Avast a démontré le problème en montrant aux participants un réseau «piraté», où les appareils étaient en train de produire la crypto-monnaie monero qui gagne en popularité auprès des criminels et même dans un média aventureux.

Il y a quelques choses à noter ici. Tout d’abord, Avast a un produit à vendre. Plus tard cette année, il a l’intention de publier un ensemble de sécurité à la maison intelligente qui protège contre de tels détournements.

Deuxièmement, nous ne parlons pas de votre réfrigérateur connecté à Internet qui rapporte un énorme montant d’argent, d’après Avast, il faudrait 15 000 appareils piratés pour extraire 1 000 $ de la crypto-monnaie pendant quatre jours.

Mais ce n’est pas vraiment dissuasif. Tout le problème avec le soi-disant «Internet des objets» est que la connectivité est insérée dans des milliards d’objets quotidiens, permettant d’inventer de nouvelles fonctionnalités dans tout, des haut-parleurs aux brosses à dents, dont chacune est en fait un ordinateur.

Rassemblez-en suffisamment pour former un soi-disant botnet et vous disposez d’une puissance de feu considérable qui peut attaquer les principaux sites Web. Et malheureusement, vous n’avez pas besoin d’être un mauvais génie pour utiliser ces botnets, ils sont disponibles à la location.

Les appareils Internet-of-things ont souvent une sécurité lugubre (ce qui, en plus de les rendre vulnérables aux robots zombies, en fait aussi un cadeau pour les espions). Parfois, cela est le résultat de fabricants qui n’émettent pas de mises à jour après les avoir vendus; parfois c’est aux utilisateurs de ne pas changer le mot de passe par défaut. Parfois, c’est parce que les fabricants codent en dur le même mot de passe dans chaque appareil qu’ils vendent.

Cet état de fait existe, il n’est donc pas surprenant que les criminels puissent gagner de l’argent avec les appareils et l’énergie des autres, sans même qu’ils le sachent.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage