Un hacker pirate la page Facebook d’une bijouterie

Un hacker ferme la page Facebook de la bijouterie de Mumbai.

L’accusé a exigé une rançon de Rs 70,000 (950 €) et a suspendu la page Facebook quand la compagnie a refusé de payer, dit la police.

Un hacker non identifié a fermé la semaine dernière la page Facebook d’un portail en ligne qui vend des bijoux après que le cabinet ait refusé de payer l’argent qu’il avait prétendument demandé. La police a déclaré, le 1er novembre, qu’une personne non identifiée a appelé le bureau de Matchless Jewellery for Less LLP, basé à Kandivali East et prétendait être un officier de la cyber-police.

La police a ajouté que l’appelant avait menacé de pirater la page Facebook de la marque de l’entreprise, JLF-Jewellery for Less, à travers laquelle elle vend des bijoux d’imitation, à moins que ne soit payé Rs 70,000. La page de l’entreprise compte 1,1 million de followers.

Un officier du poste de police de Kurar a déclaré que lorsque l’entreprise a refusé de payer, l’accusé a piraté la page Facebook et appelé l’entreprise pour l’informer de ses actions.

Kumar Varandani, propriétaire de la marque, a déclaré que le pirate avait saisi le mot de passe de l’administrateur de la page et l’avait utilisé pour la suspendre. « Nous avons informé la cyber-cellule de la police de Mumbai le même jour et enregistré un cas avec le poste de police local le lendemain », a déclaré Varandani. Udaykumar Rajeshirke, inspecteur principal du poste de police de Kurar, a indiqué qu’une enquête est en cours pour identifier le pirate informatique.

A lire aussi : Pourquoi hacker un compte Facebook ou Twitter ?

Le poste de police de Kurar a mis en garde à vue un individu pour avoir commis une extorsion en vertu du code pénal Indien et pour avoir causé des dommages à un système informatique, en vertu de la Loi sur la technologie de l’information.

Varandani a déclaré qu’il s’était plaint à Facebook le jour de l’incident. « C’est une énorme perte pour nous. La page Facebook est l’un de nos centres d’affaires et est en attente jusqu’à ce que Facebook mène son enquête interne. Nous faisons face à des pertes entre 40 000 et 50 000 roupies par jour », a-t-il déclaré.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage