Archives par mot-clé : whatsapp

La fonction de WhatsApp « supprimer pour tous » ne fonctionne pas avec tous les téléphones

Il arrive souvent qu’on envoie un message ou encore un média via la messagerie WhatsApp à un de nos contacts. Il arrive aussi qu’on ait envie de supprimer ces même messages qu’on ne venait de leurs envoyer. Alors WhatsApp a instauré une fonctionnalité sur son application permettant de supprimer le dernier message envoyé mais indésirable pour nous.

Cet article va aussi vous intéresser : Pirater un compte Whatsapp en 3 méthodes

Avouons que c’est une fonctionnalité très bien utile. Cependant, il se pourrait qu’elle soit inefficace pour certains nombres de Téléphones. En effet il se pourrait que les iPhone continuent de garder le message que l’utilisateur veut supprimer. Cela est dû au fait que le système iOS ne fonctionne pas de la même manière que les smartphone sous Android. Donc il est recommandé te faire très attention à qui on envoie les messages surtout à qui on envoie certains media. En principe, quand utilisateur envoie un message sur WhatsApp, il dispose exactement 1 heure 08 minutes et 16 secondes pour décider de l’effacer ou non. Cette possibilité est en principe destinée à tous les utilisateurs de WhatsApp. c’est pour cette raison que cela s’affiche quand on essaie d’appuyer sur l’onglet effacer, on voit : « supprimer pour tout le monde ». Et depuis de 2 ans déjà que cette fonction existe mais malheureusement elle ne s’applique pas aux utilisateurs de iPhone.

Selon un chercheur en sécurité informatique, Shitesh Sachan, c’est la fonctionnalité que possède le téléphone iPhone dénommé la fonction pellicule, en anglais : « Save to Camera Roll. » qui serait la cause de cette petite irrégularité. Effectivement dans ces smartphones sous iOS, il a possible d’activer une fonctionnalité, donc on peut la désactiver, qui permet qui permet de sauvegarder automatiquement tous les médias transmis par WhatsApp dans les fichiers galerie de l’utilisateur de iPhone. Et on sait que la fonction « effacé pour tout le monde » utilise à peu près le même principe. Cependant, Conformément à la politique de sécurité du géant américain Apple, aucune application tierce ne peut agir automatiquement sur les fonctions propres de ses appareils. Ce qui fait qu’il est difficile voir littéralement impossible le commander a une marque de type pomme de supprimer automatiquement un fichier reçu déjà enregistré dans sa galerie, que ce soit une vidéo une photo ou encore autre chose.

C’est au vu de cela que le consultant sécurité informatique Shitesh Sachan, a bien voulu contacter WhatsApp pour lui faire part du problème qui se posait. Car, certains utiliserons cette fonctionnalité« effacer pour tout le monde », alors que dans certains cas il se trouve est totalement inutile. On imagine les désagréments.

De son côté, WhatsApp a voulu soulevé le fait que cette fonction visait principalement la suppression des messages textes, et qu’en aucun cas il avait garantie que cela marcherait avec les fichiers media.

Notre chercheur a pu observer cette même faille de fonction dans l’application de messagerie Telegram. Cependant de leur côté, les éditeurs ont déjà proposé un correctif pour pallier à ce problème.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Le géant Chinois Huawei serait impliqué dans une affaire de piratage en Afrique

Selon le média américain the Wall Street journal, la firme Chinoise Huawei serait impliquée dans des activités d’espionnage en Ouganda et en Zambie.

En effet, dans les révélations de ce journal, des employés de la firme chinoise auraient aidé les pouvoirs en place à accéder à des informations personnelles relatives aux opposants politiques et idéologiques.

Cet article va vous intéresser aussi : Comment vous protéger de l’espionnage sur votre iPhone ?

Alors Donald Trump aurait-il raison en accusant la firme chinoise d’espionnage ? Où est-ce seulement un acte isolé ?

Des informations qui reviennent sur l’affaire, les employés de la société chinoise auraient aidé le gouvernement de Zambie et d’Ouganda à espionner certaines personnes. Les intrusions se sont étendues à des appels téléphoniques, aux comptes internet que ce soit, WhatsApp, Facebook ou encore Instagram.

Les informations obtenues frauduleusement grâce à des logiciels d’espionnage israéliens, auraient aidées les autorités à mettre aux arrêts des opposants politiques. Les autorités de ces États de leur côté ont justifié les agissements des employés du Huawei. Ils affirment que des spécialistes de la société chinoise ont « contribué à la lutte contre les sites d’information aux positions opposées dans le pays…chaque fois que nous voulons traquer les auteurs de fake news, nous demandons à Zicta, qui est l’agence principale. Ils travaillent avec Huawei pour s’assurer que les gens n’utilisent pas notre espace pour diffuser de fake news. »

Cependant, à la suite d’une enquête interne, les dirigeants la société Chinoise affirment qu’aucun ses employés n’était impliqué dans cet événement. « …Huawei et ses employés n’ont été engagés dans aucune des activités suggérées. » annonça le porte-parole de la firme.

Pour le moment l’inquiétude est générale et de savoir si Huawei est d’affinité avec l’état Chinois, ce qui semble démenti constamment la firme de technologies. Selon les informations de WSJ, Huawei nie son implication dans ses agissements tout simplement parce que les dirigeants de la société n’étaient pas informés par les activités de leurs employés et n’avaient nullement donné leur consentement pour cela. Même s’il y avait une pointe de vérité dans cette déclaration de la société chinoise, trop de coïncidences tendent à confirmer les soupçons de Donald Trump à l’égard des activités de Huawei et cela tombe à pic avec le désengagement de Google vis-à-vis du géant chinois qui vous refuse de donner la mise à jour de Google Android.

Pour rappeler, les agissements de Huawei dans ces pays africains ont servi à apporter assistance aux autorités gouvernementales pour contrer des opposants politiques aux pouvoirs en place. Mais aussi à débusquer des blogueurs activistes ou encore des personnes militant en secret en ligne.

Par exemple en Zambie, suite à une série de piratage de comptes Facebook, WhatsApp, et Instagram, le gouvernement réussi grâce à la société chinoise à mettre aux arrêts des blogueurs qui militaient très fortement contre le président au pouvoir Edgar Lungu.

L’État chinois de son côté n’a fait aucune déclaration à ce sujet. Apparemment les dirigeants chinois ne se sont pas concernés ou ne veulent tout simplement pas se mêler des affaires de la firme.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Pirater un compte Whatsapp en 3 méthodes

Le logiciel WhatsApp est l’une des applications de messagerie les plus utilisées dans le monde entier.

Disons que c’est l’application la plus utilisées aujourd’hui. Elle a plus d’un (1) milliard de fans qui l’utilise toujours. La dernière version 2018 de l’application WhatsApp Messenger a bénéficié de plusieurs mises à jour dont plusieurs types fonctionnalités de sécurité comme la fonction d’épinglage WhatsApp et le cryptage.

Cet article peut aussi vous intéresser : Le système d’exploitation des mobile Android piraté par « l’agent Smith »

Tous les utilisateurs de téléphones quel que soit le système d’exploitation (Android, Microsoft, iPhone, Nokia, BlackBerry…) sont beaucoup familiers avec cette application.

Dans tous les cas, vous pourrez, si vous le voulez, pirater le compte WhatsApp que vous voulez, avec les astuces simples que nous vous donnerons.

Pirater WhatsApp par la méthode directe.

Première méthode de piratage directe :

PASS FINDER est le logiciel permettant à n’importe qui de pirater un compte Facebook. Il suffit simplement d’un email, d’un numéro de téléphone ou d’un nom d’utilisateur et le logiciel va automatiquement hacker le mot de passe associé au compte de la victime.

Téléchargez maintenant PASS FINDER ici : https://www.passwordrevelator.net/fr/passfinder.php

Deuxième méthode de piratage directe :

Notons que par cette méthode, vous ne pourrez pas avoir accès ou pirater les comptes cible sans le code de vérification. En effet, pendant le piratage, vous devez obligatoirement avoir le numéro de téléphone de votre cible et l’accès physique au mobile pour la procédure de vérification du code d’activation. Une fois que vous avez réussi cet étape, le compte WhatsApp est ouverte totalement à vous, vous pourrez lire les chats, envoyer / recevoir des messages de votre cible WhatsApp.

Cette méthode est assez difficile à mettre en pratique. Mais elle a le mérite d’être simple et de n’exiger aucune performance informatique.

Comment pirater le compte WhatsApp d’une personne en utilisant la technique de spoofing MAC

Cette méthode consiste à utiliser les APK de Spoofing Mac tel que Terminal Emulator, Busybox, etc. Pour être simple, il s’agira de procéder au changement de « l’adresse MAC » du compte Whatsapp que vous ciblez afin de le diriger vers votre téléphone, car le compte WhatsApp croira qu’il s’agit de son adresse MAC.

Notons que « L’adresse MAC » est une adresse qui permet de contrôler l’accès au matériel. C’est une adresse matérielle et physique qui est fournie par les fabricants de la carte réseau. De façon générale, les adresses MAC sont formées en des nombres hexadécimaux à 12 chiffres. Plusieurs technologie de réseaux (réseaux sans fil 802.11, Ethernet , Bluetooth, etc.) ont tous ce type d’adresse unique. Cependant vous pouvez la changer en vous servant de certaines applications disponibles comme Busybox APK pour les Android.

Aussi si vous optez cette option, vous devrez vous devrez télécharger des logiciels qui effectueront votre «mac-spoofing »

Le défaut de cette méthode. C’est qu’il faut être assez rodé à la programmation et avoir une certaine compétence technique.

Pirater WhatsApp en utilisant d’un logiciel espion

L’avantage de cette troisième méthode, c’est que contrairement à la précédente, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande connaissance technique.

 Il existe plusieurs types d’applications d’espionnage. Et cela varie selon les systèmes d’exploitation. Par exemple pour les Android, sur PlayStore certaines applications vous proposent ce service. Nous avons notamment « SpyPlus », « Spy pour Whatsapp », « Clone Whatsapp », « CloneZap », etc.Cependant, ces applications disponibles pour la plupart ne fonctionnent pas vraiment. Par ailleurs l’application « Mspy » semble un peu faire l’unanimité. Il y a aussi « Hoverwatch » apparemment.

Ces deux (2) applications mobiles fonctionnent assez longtemps pour inspirer confiance. Mais Avant d’utiliser cette méthode de piratage, prenez soin de lire attentivement les commentaires et la notation de l’application. Il faut que vous vous assuriez qu’il existe un réglage furtif dans l’application choisi. Dans le cas contraire, la victime de votre piratage pourra aisément se contre qu’elle est espionnée. Que ce soit sur Android ou IPhone, Vous ne pouvez certainement pas espionner le Whatsapp ciblé sans que vous n’installiez de logiciel furtif.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage