Il y a un appareil qui peut maintenant pirater n’importe quel iPhone.

Apparemment, la sécurité des iPhones n’est pas si forte après tout.

Le point de vente d’Apple et de leurs iPhones depuis des années a été la sécurité, par-dessus tout. Les appareils Apple ont fourni un cryptage qui ne pouvait pas être piraté même par l’entreprise, d’après ce que le PDG Tim Cook.

Mais tout cela est sur le point de changer car une firme de sécurité a développé un appareil qui est apparemment capable de pirater la sécurité de n’importe quel iPhone pour avoir accès à son contenu. Ce qui a probablement provoqué la création de cet appareil a été l’incident en 2016, lorsque le FBI tentait d’obtenir de l’aide d’Apple pour débloquer les téléphones des tireurs de San Bernardino. Apple a refusé et le FBI a découvert l’existance de services tiers qui peuvent pénétrer dans les iPhones et de les utiliser. Et nous avons découvert par la suite qu’il existe une porte dérobée possible qui peut être utilisée pour hacker le cryptage et accéder au mot de passe des iPhones verrouillés.

Ce qui est surprenant, c’est que cela fait deux ans depuis cet incident et il semble exister une porte dérobée à travers laquelle même l’iPhone X utilisant le dernier iOS 11.2.5 peut être piraté.

Ce nouvel appareil appelé GrayKey de la société Grayshift basée à Atlanta, peut hacker et pirater le mot de passe iPhone des appareils verrouillés. C’est un appareil de couleur grise qui ressemble à un Apple TV et a deux prises de câbles pour deux iPhones à connecter.

L’iPhone doit être connecté pendant environ deux minutes, puis déconnecté. Mais le processus de crackage ne s’arrête pas et les iPhones afficheront un écran noir après un certain temps, ce qui montre le code d’accès et d’autres informations. Le temps nécessaire pour déchiffrer les mots de passe dépend de la durée et de la complexité de ces mots de passe.

Malwarebytes signale que le périphérique GrayKey est disponible en deux « options ». Ceux-ci incluent une option de 15 000 $ qui nécessite une connexion Internet et est géofermé pour fonctionner sur un seul réseau. Il y a une autre variante de 30 000 $ qui ne nécessite aucune connexion Internet et qui peut pirater autant de téléphones que le propriétaire veut. Mais le hic, c’est que ça marchera jusqu’à ce qu’Apple arrive avec un patch pour la backdoor que cet appareil utilise.

L’existence d’un tel dispositif n’est pas un gros problème tant que son utilisation est limitée aux organismes d’application de la loi. Mais même alors, cela soulève la question qu’il existe une porte dérobée à tous les appareils Apple et que quelqu’un ou certaines personnes savent déjà comment l’utiliser. Et jusqu’à ce qu’Apple reconnaisse ces problèmes et trouve un correctif pour les corriger, il y a toujours une ombre de doute.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage