Yahoo a été infligé d’une amende de 250 000 £ pour piratage qui a touché 515 000 comptes britanniques.

ICO affirme que la firme «n’a pas réussi à empêcher» le piratage parrainé par la Russie en 2014 après le hack de 500 millions de comptes Yahoo.

Marissa Mayer s’était pourtant excusé pour le piratage massif des comptes Yahoo! mais cela n’a pas servi puisque Yahoo a été condamné à une amende de 250 000 £ sur un piratage à partir de 2014 qui a touché plus de 515 000 comptes de courrier électronique britanniques co-marqués avec Sky, a annoncé le Commissariat à l’information.

Les données personnelles de 500 millions d’utilisateurs dans le monde ont été piraté lors d’une cyberattaque commanditée par l’État en 2014, révélée en 2016. Les données hackées comprenaient des noms, des adresses électroniques, des numéros de téléphone, des mots de passe et des questions de sécurité cryptées.

L’ICO a déclaré l’amende liée à l’impact sur 515.121 comptes qui ont été co-marqués en tant que services Sky et Yahoo au Royaume-Uni, pour lequel Yahoo! UK Services Ltd est le responsable du traitement des données.

Le responsable de la protection des données a déclaré que l’entreprise Internet n’avait « pas réussi à empêcher » le piratage parrainé par la Russie suite à une enquête menée en vertu du Data Protection Act 1998. James Dipple-Johnstone, commissaire adjoint aux opérations de l’OIC, a critiqué les insuffisances place depuis longtemps à Yahoo sans être « découvert ou adressé ».

ICO a indiqué que Yahoo n’avait pas pris de mesures appropriées pour empêcher le piratage de données et n’avait pas réussi à s’assurer que les données étaient traitées par la branche américaine de Yahoo avec des normes appropriées de protection des données.

Dipple-Johnstone a déclaré : « Les défaillances identifiées par notre enquête ne sont pas ce que nous attendons d’une entreprise qui a amplement l’opportunité de mettre en œuvre des mesures appropriées et potentiellement empêcher les données des citoyens britanniques d’être hackées. »

Yahoo a refusé de commenter. L’entreprise a depuis été acquise par le câblo-opérateur Américain Verizon et a été fusionnée avec l’autre société Internet originale AOL pour former Oath, un opérateur de divers sites de spécialistes et de services Internet.

« Nous acceptons que des cyber-attaques se produisent et que les cybercriminels deviennent plus avisés et plus déterminés, la protection des données devient encore plus difficile », a déclaré Dipple-Johnstone. « Cependant, les organisations doivent prendre des mesures appropriées pour protéger les données de leurs clients contre cette menace. »

Yahoo a également souffert d’un piratage de données plus importante en 2013 qui a touché 1 milliard de comptes, mais il n’a été révélé en 2016, après la divulgation du piratage en 2014.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :
Découvrez nos logiciels de piratage