Cracker un mot de passe Facebook

Existe-t-il des solutions pour cracker
un mot de passe Facebook

Comment cracker un mot de passe Facebook ?

Même s'il s'agit du plus grand réseau social au monde, il n'est pas le moins fréquenté par les pirates.

Des milliers de hackers tentent chaque jour de cracker un mot de passe Facebook. Pourquoi ? Les deux raisons les plus importantes sont la vengeance et l'espionnage. En effet, une copine jalouse ou un copain qui est infidèle peut vite rendre à l'obsession le fait de vouloir obtenir le mot de passe Facebook du profil. D'autres aussi font des blagues à leurs amis.

Il existe un grand nombre de solutions pour cracker un mot de passe Facebook et la société américaine fait tout son possible pour essayer de corriger ses failles de sécurité. Ainsi, 50 millions de comptes Facebook ont déjà été piratés ce qui prouve qu’aucun compte n’est à l’abri du piratage. Facebook investit des centaines de millions de dollars par an pour essayer d’éviter que ce genre d’accident arrive mais les hackers ont toujours une longueur d’avance.

Ils sont très bien organisés, souvent en groupe et piratent Facebook contre de l’argent. Ils revendent les informations qu’ils ont hackées sur le DarkWeb pour quelques dollars. Ceux qui achètent ces comptes par milliers vont s’en servir pour faire de la publicité et vendre des produits aux amis du compte cracké.

Les pirates de comptes Facebook utilisent des ordinateurs cryptés et des adresses IP modifiées afin d’être totalement transparent sur le web. Pour pirater Facebook, plusieurs outils sont disponibles sur Internet comme les pages de phishing, les générateurs de mots de passe, des usurpations d’identités par smartphone (cracker un mot de passe Facebook à partir d’un numéro de téléphone utilisé par un ancien compte)… Aussi, il y a des personnes qui crackent simplement parce qu’ils ont perdu leur mot de passe Facebook et qu’ils souhaitent le récupérer. Il est très rare que les pirates témoignent sur leurs exploits mais quelques uns n’hésitent pas à se lancer des fleurs sur les forums.

Connaissez-vous des méthodes qui pourraient être utilisées par les cybercriminels pour pirater votre compte Facebook ?

Nous en connaissons et nous allons les partager avec vous :


PASS FINDER


Trouver le mot de passe des comptes Facebook
Voici comment pirater FACEBOOK
grâce à PASS FINDER
(fonctionne aussi avec un numéro de téléphone ou un pseudo).

PASS FINDER est l’outil conçu avec de puissants algorithmes et vous offre la possibilité de trouver n’importe quel mot de passe de compte Facebook. Il peut être utilisé sur les systèmes d’exploitation les plus populaires aujourd’hui. Ce qui signifie que vous avez la possibilité de l’utiliser sur votre smartphone, sur votre ordinateur et bien évidemment sur votre tablette.

n’hésitez pas, téléchargez-le depuis la page officiel : https://www.passwordrevelator.net/fr/passfinder


L'ingénierie sociale


L'ingénierie sociale du piratage Facebook

L’ingénierie sociale est une pratique qui consiste à manipuler les utilisateurs de services numériques dans l'intention de les pousser à fournir des informations qui pourraient être utilisées contre eux. Si cette méthode n'est pas véritablement du piratage informatique, on ne peut pas nier le fait qu’elle a joué un rôle très important dans le piratage de Facebook. Ce même piratage qui a vu plusieurs comptes des célébrités détournées par un pirate informatique de moins de 20 ans. Les utilisateurs de l'ingénierie sociale ont tendance généralement à créer un lien d'affinité entre eux et leur victime. Ensuite sur la base de conversation simple ou guidée, ils se permettent de poser des questions sur certains points assez sensibles. Cependant ces questions peuvent sembler anodines si vous ne faites pas attention. Notamment lorsqu'on vous demande votre date d'anniversaire, le nom de votre animal de compagnie, votre parcours scolaire...  Les réponses constituent des informations qui peuvent être converties en données de connexion. Si vous voulez vous en protéger, il est fortement recommandé de ne pas exposer trop votre vie privée lorsque vous êtes sur les réseaux sociaux. Éviter d'être trop ouvert aux discussions en particulier avec des étrangers via les services de communication populaire. Faites attention aux photos que vous partagez afin que des informations personnelles ne puissent pas être identifiées là-dessus.


L'attaque de l'homme du milieu


Attaque de l'homme du milieu piratage Facebook

L'attaque de l'homme du milieu est une méthode qui va consister pour le pirate informatique à intercepter la communication que vous avez avec un réseau informatique, une plate-forme web ou même un terminal. Grâce à cette interception, il est possible pour ce dernier de surveiller votre trafic Web. Ce qui lui donne l'avantage de pouvoir collecter des informations personnelles et d'autres données de connexion. L'attaque de l'homme de milieu a plusieurs variantes. Il y a par exemple le détournement de session qui se fait sur la base de cookies. Cependant, il importe que son utilisateur puisse avoir des compétences exceptionnelles en matière de hacking. De plus, il y a les utilisations de faux routeur WiFi hotspot. Cette méthode est très simple. Il peut en piéger plus d'un. Cette variante de l'attaque de l'homme du milieu, le cybercriminel va tout simplement usurper l'identité d'un hotspot WiFi. Généralement ce genre de réseau est en accès public. L'utilisateur ciblé qui ne va sûrement pas faire attention, en se connectant à ce faux hotspot va littéralement s'exposer à de graves dangers. C'est ainsi que le pirate informatique peut avoir accès à son trafic ainsi qu’à ses données. Et pire même, il peut se faire espionner et détourner son compte Facebook. Pour se protéger, il est généralement recommandé d'éviter d'utiliser le plus possible les réseaux de WiFi public. En particulier si vous n'avez aucun moyen d'authentification. En plus, vous devez trouver le moyen d'éviter que vos cookies tombent entre de mauvaises mains. C'est pour cela il est recommandé de les effacer le plus tôt possible après la visite d'un site web.


L'utilisation d'un cheval de Troie


Cheval de Troie pour pirater Facebook

Le cheval de Troie est un programme informatique ayant plusieurs fonctionnalités de base. Il peut servir à plusieurs choses. Comme espionner la victime, prendre le contrôle du terminal informatique infecté.  Permettre l'installation de code malveillant sur le même terminal et sans oublier l'exfiltration de données. Ce qui fait la particularité du logiciel espion, c'est la possibilité qu'il a de se cacher derrière une application légitime. Le plus souvent c'est lui-même l'application légitime. Dans ce contexte, l'utilisateur est celui qui installe lui-même le logiciel malveillant sur son terminal. Il est difficile de savoir à quel moment on a affaire à un logiciel de type cheval de Troie. C'est pour cela il est fortement recommandé de ne pas installer de programmes informatiques en dehors des boutiques d'applications officielles.


Les Adware mobiles


Adware mobile

Ici on ne parle pas des pop-up qui apparaissent souvent sur l'écran pour juste afficher de la publicité pour faire une simple statistique. Etant donné que les méthodes ont évolué et se sont améliorées, les cybercriminels peuvent dorénavant à travers de la publicité malveillante, infecter les terminaux avec des codes de scripts malveillants qui leur permettront de collecter vos données personnelles. Par conséquent il est important que vous soyez le plus vigilant possible sur la façon dont vous recevez des publicités inadéquates.


Le phishing/l'hameçonnage


Piratage Facebook page de phishing

C'est un grand classique en matière de piratage informatique. Avec l'explosion des réseaux sociaux et des méthodes de communication électronique, les photos des utilisateurs Internet ont été au moins une fois exposées au phishing. La technique est simple et très connue. Pourtant elle continue d'être toujours autant utilisée par les pirates informatiques. En guise de rappel il faut signifier que l'hameçonnage ou encore appelé en anglais le phishing va consister à envoyer un message à une cible ou de manière aléatoire. Ce message peut être transmis par SMS, par mail ou par WhatsApp ou tout simplement par messagerie privée via Facebook. Ce genre de message contient généralement un lien qui invite l'utilisateur à cliquer dessus. D'une certaine manière, on peut dire clairement que ces messages sont généralement envoyés en usurpant d'identité d'une plate-forme connue. L'objectif est de pousser l'utilisateur à fournir des données personnelles et des identifiants de connexion en lui faisant croire qu'il a besoin de le faire. Le lien qui est contenu dans le message conduit la cible vers une plateforme numérique qui prend l'allure d'un site web légitime reproduisant le site Internet pour la plupart du temps à la perfection, les codes et les couleurs de celui-ci. Il est important d'éviter de cliquer sur les liens dans les messages que vous recevez. En particulier si cela porte sur une information ou un événement qui ne vous intéresse pas ou qui ne vous implique pas de manière directe. Enfin, si vous êtes trop curieux et que vous voulez forcément savoir ce qui se cache derrière cette info, il est préférable de vous connecter directement au navigateur pour ensuite vérifier en passant directement par le site web que par le lien. Vous pouvez aussi vous protéger du phishing en observant le message avec beaucoup plus d'attention. En effet, la plupart des messages de phishing contiennent des erreurs d'orthographe et de syntaxe. Donc soyez vigilant.


Le logiciel espion


Logiciel espion Facebook

Depuis quelques années maintenant, on assiste grandement à une démocratisation des logiciels espions. Aujourd'hui il en existe de toutes sortes à tous les prix et pour tout type d'appareil informatique. Les logiciels espions ont pour but de permettre de trouver votre identifiant de connexion Facebook et d'usurper votre compte avant même que vous ne vous en rendiez compte. Il est donc important de toujours vérifier son smartphone ou son ordinateur, de contrôler sa consommation de trafic Internet car l'utilisation d'un logiciel espion nécessite une forte consommation de données internes. Enfin, vous devez déployer sur smartphone un logiciel de protection antivirus qui vous permettra peut-être de pouvoir le détecter à temps.


L’attaque par force brute


Brute force attaque Facebook

C’est une méthode qui consiste à essayer une multitude de combinaisons de codes secrets dans le but de trouver le bon mot de passe. Le plus souvent, le cybercriminel utilise des scripts automatisés pour essayer pendant des jours des semaines et même des mois des combinaisons. Si votre mot de passe est relativement faible, disons que c’est la technique qui va venir à bout de votre sécurité et permettre de saisir votre compte Facebook. Dans une autre variante de l’attaque par force brute, le pirate informatique détient un ensemble de mots de passe qu’il a certainement récoltés dans une potentielle fuite de données. Grâce à un logiciel automatisé, il va essayer à tour de rôle des mots de passe. On appelle ça l’attaque par le dictionnaire ou tout simplement le cassage de mot de passe.


Le rançongiciel/ransomware


Ransomware Facebook hack

Il fait partie des menaces informatiques les plus populaires de ces 5 dernières années. S'il y a une chose sur laquelle on se trompe grandement, c’est que les rançongiciels sont généralement des programmes informatiques utilisés pour s’en prendre aux entreprises, particulièrement aux grandes entreprises. Mais dernièrement, les récentes attaques informatiques ont démontré que n’importe qui peut être ciblé par ces programmes. Particulièrement un internaute lambda. Une autre idée reçue des rançongiciels, c’est qu’elles sont utilisées exclusivement pour extorquer de l’argent aux victimes. Pourtant, ces programmes informatiques malveillants servent aussi à leurs éditeurs et à leurs utilisateurs à voler des données sensibles qu'ils peuvent monnayer plus tard de différentes manières. Par conséquent nous prenons l’éventualité que vous n’êtes pas à l’abri de rançongiciels. Nous considérons aussi que les cybercriminels s’en servent pour voler des données personnelles. Il est donc évident que cela peut se retourner comme vous et même permettre le détournement de vos comptes de réseaux sociaux. Par conséquent, c'est une menace importante qui ne doit pas être prise à la légère. En outre, le rançongiciel ne s’utilise pas exclusivement pour attaquer des ordinateurs. Il peut être aussi utilisé pour s’en prendre à des smartphones ou des tablettes. Par conséquent, assurez-vous d'être vigilant dans la sécurisation de vos appareils informatiques en particulier de votre smartphone. Installez sur tous vos terminaux des logiciels antivirus. Dans la mesure où vous observez qu’il y a quelque chose d’anormal avec votre smartphone, ayez le réflexe de le déconnecter d’internet et de le réinitialiser si possible.


Le scraping


Facebook scrapping

Il est utilisé généralement par les spécialistes de l’informatique qui ne sont pas forcément des hackers pour récolter des informations qui sont rendues publiques sur internet. Que ce soit sur un réseau social, un site internet ou un forum, il y a toujours des données numériques qui transitent au quotidien. Toutes ces données peuvent être utilisées pour initier des attaques informatiques. Ceci a été compris par plusieurs personnes et elles ont développé une solution qui permet de collecter toutes ces données grâce à des scripts automatisés. En quoi est-ce que cela peut devenir dangereux ? Tout simplement parce que les fuites de données ne sont pas rares. Presque tous les mois on assiste à des Data Leaks qui peuvent contenir des données de connexions et qui sont le plus souvent facilement accessibles sur des forums. Il suffit juste que la personne intéressée soit patiente et continue de récolter ces informations pour ensuite les traiter comme il se doit. Sans oublier la possibilité d'obtenir des données telles que les adresses emails, des dates de naissance et bien sûr des adresses géographiques.


Le Keylogger


Keylogger Facebook hack

Les enregistreurs de frappe sont les outils couramment utilisés par des pirates informatiques. Si vous vous faites piéger par ce genre de programmes malveillants, le pirate informatique qui veut voler vos informations personnelles devra être tout simplement patient et collecter tout ce que vous allez taper avec le clavier de votre terminal. Car en effet comme son nom l'indique, l'enregistreur de frappe est un outil malveillant qui peut permettre d’enregistrer tout ce que vous saisissez pour ensuite l’envoyer à son éditeur. Par conséquent méfiez-vous et n’oubliez pas d’installer votre antivirus.

Par conséquent, il est important d’être discipliné, de prendre soin de ses appareils informatiques et de faire attention lorsqu’on se connecte à Internet. La protection de votre compte Facebook nécessite absolument une discipline. Ce n’est pas un simple réseau social et ce n’est pas un simple compte. N’oubliez pas que vos données personnelles ainsi que tout le contenu de tout ce que vous avez publié peut-être accessible. D’une manière ou d’une autre si le pirate informatique est quelqu’un qui est assez doué, il peut utiliser ces informations et porter atteinte grandement à votre sécurité financière et même votre sécurité physique. Par conséquent vous devez employer quelques méthodes pour vous protéger.


L’exploitation de vulnérabilités


vulnérabilité hack Facebook

Les failles de sécurité sont légions. Il existe même certaines vulnérabilités qui n’ont même pas encore été découvertes par les éditeurs ou les constructeurs d’appareils informatiques que vous utilisez au quotidien. Le cybercriminel le sait et en profite ! En réalité tout le monde le sait. Il existe même un marché gigantesque de ventes de failles de sécurité. Que ce soit du côté des éditeurs ou du côté des hackers. Dans tous les cas, on assiste régulièrement à des attaques informatiques qui se basent essentiellement sur l’exploitation de failles de sécurité. Et quand on parle de failles de sécurité cela concerne tout le monde. Même notre comportement peut être constitutif d’une faille de sécurité pouvant être exploitée par des hackers. Ce qui signifie que nous sommes tous vulnérables d’une manière ou d’une autre. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est fortement recommandé aux utilisateurs de toujours s'assurer d’avoir la dernière mise à jour de son logiciel, de son navigateur ou de son appareil informatique que ce soit une tablette, un ordinateur ou un smartphone. Les mises à jour ne se limitent pas à l’ajout de nouvelles fonctionnalités. Elles permettent aussi de combler les vulnérabilités et de vous protéger. Par conséquent ne soyez pas négligent sur ces détails.

Nous vous recommandons d'utiliser l’authentification à double facteur qui est proposé dans les paramètres de Facebook. L’avantage de cette méthode de sécurisation est qu’elle vous offre une double couche de protection. De sorte que si votre mot de passe est compromis, le hacker sera vraisemblablement bloqué sauf s’il a en sa possession votre smartphone. Il n’est donc pas négligeable de penser à l’activer le plus tôt possible si vous ne l’avez pas déjà fait. Pour activer la double authentification sur votre compte Facebook, connectez-vous à facebook.com et aller dans les paramètres. Ensuite :

  1. Cliquez sur l’onglet « Paramètres et vie privée, puis Paramètres ».
  2. Ensuite sur l’onglet « Sécurité et connexion ».
  3. Sélectionnez « Utiliser l’authentification à deux facteurs ».
  4. Vous choisissez la méthode de la double authentification qui vous convient. Il vous sera proposé la méthode par envoi de code par SMS, la méthode par envoi de code par mail et la méthode qui utilise l’application d’authentification tel que Google authentificator et Microsoft authentificator.
  5. Choisissez l’application d’authentification, il vous sera demandé de coupler votre compte à cette dernière. Si vous choisissez la méthode de l’envoi de code par SMS, il vous sera demandé votre numéro de téléphone et le tour est joué.

Mais il faut quand même préciser que la sécurité absolue n’existe pas. Vous ne pouvez pas vous protéger à 100 % peu importe les mesures que vous avez déployées où que vous comptez déployer. Sachez qu’aucun antivirus ne peut vous protéger de manière absolue. Vous devez aussi savoir il y a toujours une faille de sécurité qui peut être exploitée à l’insu de tout le monde. C’est-à-dire, que ni le constructeur de votre appareil informatique, ni même le réseau social, ni vous, ne pouvez anticiper la cybermalveillance. C'est pour cette raison que vous devez prendre certaines précautions. Vous devez être sûr d’être en mesure de récupérer votre compte dans les premières heures qui suivent la perte de son contrôle. Vous devez posséder un outil de récupération efficace, un outil qui ne nécessite pas forcément que vous soyez un expert en piratage informatique ou en informatique tout simplement. Nous vous recommandons d'utiliser le programme PASS FINDER.