Cracker un mot de passe MSN

Découvrez comment vous protéger contre les pirates

Comment cracker un mot de passe MSN ?

Quand nous consultons nos boîtes emails, nous sommes loin de nous douter qu’un hacker peut les consulter en même temps que nous. Derrière notre écran, les utilisateurs se sentent en sécurité et ne perçoivent pas le danger qu’il y a sur Internet. Pourtant, un ordinateur connecté en réseau est extrêmement vulnérable. C’est la porte ouverte à n’importe qui.

Cela paraît presque irréaliste et pourtant, chaque jour des centaines de milliers de comptes MSN sont crackés. Les pirates peuvent lire tous vos emails et accéder à tous vos contacts. Ils peuvent par la suite leur envoyer du spam, des virus et même se faire passer pour vous ! L’intérêt ? Financier bien sûr ! En se faisant passer pour vous, ils peuvent faire croire à vos amis, votre famille que vous courez un grave danger et qu’il vous faut une aide financière d’urgence. Cette arnaque fonctionne toujours, même encore aujourd’hui.

Qui sont les hackers ?

Les personnes qui crackent les mots de passe d'emails ne font pas ça que pour l’argent, même si c’est leur principale motivation, ils le font aussi pour se lancer des défis entre eux. Tous les ans sont organisés des concours de piratages. Ils se lancent des compétitions entre eux, ils s’échangent des techniques, des logiciels qu’eux mêmes ont faits, etc... ce sont de vrais surdoués. Leur moyenne d’âge est de 20 ans et certains habitent même encore chez leurs parents et d’autres dorment en prison...

Ils ont compris dès leur plus jeune âge qu’avec un ordinateur et un peu d’imagination rien n’est impossible. Il faut comprendre qu’un nom d’utilisateur et un mot de passe MSN sont stockés dans une base de données et qu’avec de la patience, il est toujours possible de les retrouver même si les données sont cryptées. Les chercheurs conseillent d’utiliser des mots de passe longs comme une phrase, alors que les mots de passe compliqués ne servent plus à rien.

Qu'en est-il des menaces récurrentes qui ciblent votre compte MSN ?

Voici quelques attaques informatiques auxquelles vous vous exposez :


PASS REVELATOR


Trouver le mot de passe des comptes Outlook
Voici comment pirater MSN grâce à PASS REVELATOR.

Avec PASS REVELATOR, retrouver un mot de passe n'aura jamais été aussi simple ! En effet, il suffit de lancer l'application et d'inscrire l'adresse du compte que l'on veut retrouver. Le logiciel va se connecter aux bases de données contenant les informations et afficher le mot de passe sur votre écran.L’outil que nous vous proposons est un logiciel conçu par des professionnels de la cybersécurité. Il vous offre l’avantage de pouvoir récupérer votre compte MSN en seulement quelques minutes, si vous êtes victime de piratage informatique.

PASS REVELATOR est une application multiplateformes qui peut être utilisé sur un smartphone, soit sur une tablette numérique ou encore sur un ordinateur.

Vous pouvez le télécharger depuis son site Internet officiel : https://www.passwordrevelator.net/fr/passrevelator


Les chevaux de Troie


Email cheval de Troie

Ils sont considérés comme étant les menaces les plus persistantes dans le domaine de la cybersécurité. Les chevaux de Troie sont les outils très sophistiqués qui se présentent comme les programmes malveillants les plus utilisés. Ce qui signifie qu’il y a de fortes chances que vous ou n'importe qui soit victime d'un cheval de Troie ou victime d'une tentative d'infection au cheval de Troie.

Le Trojan est un logiciel informatique, qui se cache derrière une application légitime. Ce qui signifie qu'il y a de fortes chances que vous ce soit vous qui le téléchargiez et l’installiez vous-même sur votre appareil informatique. Et c'est là que réside principalement le danger de ce programme. Il est très discret et fait de nous les principaux vecteurs de sa propagation. Ses fonctionnalités sont aussi très développées. En effet, le cheval de Troie lorsqu'il est installé sur un terminal informatique offre certaines possibilités à son utilisateur. Tout d'abord, il peut permettre d'exécuter des codes malveillants à distance sur le terminal visé. Ces codes qui pourraient permettre d'installer, soit des logiciels espions, des rançongiciels ou tout autre programme de piratage. Ils permettent aussi dans la foulée de collecter des informations qui sont contenues dans le terminal contaminé. Grâce notamment à cette fonctionnalité, le pirate informatique peut aisément espionner ses victimes et voler les identifiants de connexion.


Les rançongiciels


Rançon email

Les rançongiciels sont aujourd'hui des programmes malveillants très populaires. Leur popularité réside principalement dans le fait qu'ils ont été au cœur de plusieurs scandales révélés dans les médias populaires. On peut mettre en avant l’affaire de Colonial Pipeline qui a privé les États-Unis de presque une semaine du carburant. Il y a plusieurs autres exemples à citer mais le rançongiciel demeure la menace la plus dangereuse de ces 5 dernières années. Cependant il y a toujours des fausses idées reçues autour de ce programme informatique. Un rançongiciel ou encore un ransomware n'est pas destiné exclusivement à prendre en otage un programme informatique. Il peut être aussi utilisé dans le but de collecter beaucoup d'informations. Des informations qui peuvent être utilisées à d'autres fins par les pirates informatiques. Par exemple, il n'est pas rare que des pirates utilisent les informations qui sont collectées sur le système informatique pour faire chanter leurs victimes dans la mesure où ces dernières refusent de payer la rançon exigée. Dans d'autres mesures, ils utilisent ces informations pour initier d'autres piratages informatiques ou les vendre à d'autres pirates informatiques. L'autre idée reçue sur les rançongiciels réside aussi dans le fait que les utilisateurs lambda ont tendance à croire qu'ils ne peuvent pas être ciblés. Pour beaucoup de personnes, ces programmes malveillants sont destinés aux grandes entreprises. Ce qui est totalement erroné lorsqu'on sait que même un simple utilisateur peut être ciblé et en être victime.


Le Spearphishing


Email spearphishing

Dans cette catégorie, nous sommes dans une variante de phishing. Cette méthode a pour particularité de cibler une personne de manière précise que possible. Pour cela un ensemble de dispositions sera pris par les pirates informatiques pour être en mesure de réussir ce piratage. Il faut mentionner quand même que le Spearphishing exige que la personne ciblée soit une personne sur qui le cybercriminel a suffisamment de données. En effet cela commence par l'envoi de messages. Ce message peut être envoyé par SMS, par email ou encore par messagerie instantanée via les réseaux sociaux. C'est un message qui est conçu et adapté à l'individu qui le reçoit avec des informations et des données susceptibles de le pousser à avoir confiance en ce message. Ce message va donc inviter cette personne à se connecter sur son compte via un lien qui lui est proposé dans le message en question. S'il se fait prendre par la ruse en cliquant sur ce lien, il sera redirigé automatiquement vers une fausse page de connexion. Cette fausse page de connexion l'invitera à entrer ses identifiants de connexion. Bien évidemment il s’agit d’une plate-forme qui est gérée par des cybercriminels. Ces derniers vont tout simplement récolter ses informations et les réutiliser selon leur guise. Voilà comment par un simple message reçu vous pouvez perdre le contrôle de votre compte MSN. Il faut quand même reconnaître que c'est une technique redoutable en ce sens qu'il est organisé et précis pour cibler une personne en particulier. Dans la mesure où l'utilisateur n'est pas suffisamment méfiant, les conséquences sont immédiates et catastrophiques.


Le spyware


Spyware email

Le logiciel espion, connu sous l'appellation d’espiogiciel ou spyware un programme informatique qui a été conçu spécialement pour surveiller l'activité d'une personne. Il y a bien longtemps, le logiciel espion relevait les cadres du mythe. On croyait que c'était des programmes informatiques qui ne pourraient être utilisés que dans un cadre de piratage informatique poussé ou par des personnes ayant des affiliations politiques ou extrêmement criminelles. Nous avons tous vu dans les films d’espionnage l’utilisation de logiciels espions. Pourtant nous sommes dans un contexte aujourd'hui où le logiciel espion s'est démocratisé quant à son utilisation. Particulièrement avec l'explosion de ses variantes connues sur la place de Stalkerwares. Le logiciel espion a même fait l'actualité ces derniers temps. En particulier avec l’affaire du PegasusGate. Nous sommes dorénavant dans un contexte où il faut s'attendre à tout moment d’être la cible d'un pirate informatique utilisant ce genre de programme malveillant. Les logiciels espions sont dorénavant très sophistiqués et offrent énormément de fonctionnalités. Il faut aussi tenir compte d'une autre réalité. Il est possible de se procurer un logiciel espion sur le marché noir et l'utiliser contre quelqu'un. Ce qui signifie que l’on peut cibler votre compte MSN avec le logiciel vendu sur n'importe quel site internet.


L’ingénierie sociale


Piratage email l’ingénierie sociale

L'année dernière, le réseau social Twitter a été victime d'une attaque informatique assez complexe. Cette attaque informatique a eu pour conséquences la prise de contrôle de plusieurs comptes appartenant à des célébrités, notamment Bill Gates, Elon Musk, Barack Obama. Les enquêtes ont pu démontrer une chose assez intéressante : le pirate informatique n’a pas véritablement usé de méthodes assez sophistiquées pour réussir son hacking. Il a juste manipulé les personnes qu’il fallait. En effet, il s’est joué de certains employés de la plateforme pour leur soutirer des informations nécessaires à son piratage. Dans le jargon, cette méthode s’appelle l’ingénierie sociale. Elle est utilisée couramment dans plusieurs processus de hacking sans pour autant être du piratage à proprement dit. L’ingénierie sociale consiste à tisser des liens avec un individu pour ensuite abuser de sa confiance. Grâce à la relation que le hacker va tisser avec sa victime, il peut récolter peu à peu des informations sur ce dernier. Les informations peuvent ensuite servir dans un processus de recherche d’identifiants de connexion. L’exemple de piratage de Twitter en est une illustration parfaite. Par conséquent, il est important que vous fassiez très attention dans vos communications lorsque vous êtes connecté sur les réseaux sociaux. Car des questions anodines peuvent-être posées dans le but de vous soutirer les données nécessaires à votre propre piratage.


Les fuites de données


Fuite de données piratage

Dans le secteur du numérique, les plateformes, les réseaux sociaux et les sites internet emmagasinent énormément de données numériques qui proviennent des interactions et des activités des visiteurs sur cette plate-forme. Pour des raisons de négligence ou pour des erreurs de programmation, il n’est pas rare que ces quantités de données soient exfiltrées et rendues disponibles sur le web ou sur le Dark Web. Quand cela arrive nous parlons couramment de fuites de données. Malheureusement, les fuites de données sont des choses qui arrivent trop souvent et l’utilisateur n’a pratiquement aucun moyen pour s’en préserver. Les grosses plateformes telles que Google Facebook ou même Yahoo! et Outlook ont été récemment victimes effectivement d’énormes fuites. Il y a de gros risques que vous soyez concerné. Le danger avec les fuites est que les données qui transitent ou qui sont exposées peuvent être utilisées dans des contextes de piratages informatiques. Les cybercriminels sont constamment à l’affût de ce genre d’opportunité où ils n’ont presque aucun effort à fournir. En effet grâce à vos informations, ils peuvent mettre en place énormément de moyens pour détourner vos comptes en ligne. C’est pour cela que vous êtes encouragé le plus souvent à rester informé sur l’état des fuites de données qui sont connues ou publiées. Il est aussi recommandé d’avoir l’habitude de changer ses mots de passe.


L’attaque par le dictionnaire


attaque email par dictionnaire

À la catégorie des techniques les plus courantes, nous allons aborder l’attaque au dictionnaire ou par le dictionnaire. Il faut savoir que c’est une technique de piratage informatique qui est une variante de ce qu’on appelle communément l’attaque par force brute. Elle est aussi connue sous le nom de cassage de mots de passe dans un sens général. De manière précise, l'attaque au dictionnaire permet aux pirates informatiques d’essayer de deviner le mot de passe du compte MSN qu’il a ciblé, en essayant plusieurs mots de passe qu’ils ont récoltés et stockés dans un registre appelé dictionnaire. Le plus souvent, les mots de passe utilisés dans l’attaque au dictionnaire sont issus de fuite de données ou de bases de données récoltées sur le Dark Web. Il faut tenir compte du fait que le processus est automatisé, ce qui permet aux hackers de gagner du temps. Si l’attaque du dictionnaire ne fonctionne pas, les criminels optent alors pour ce qu’on appelle communément le cassage de mots de passe. C'est une autre variante qui va plutôt utiliser un script automatisé qui va essayer des milliers voir des millions de combinaisons de lettres, de chiffres et de symboles dans le but de pouvoir deviner le mot de passe. C’est une méthode relativement efficace lorsque le mot de passe utilisé pour protéger votre compte n’est pas bien constitué ou n’est pas un « mot de passe fort ». Donc la prochaine fois que vous devez constituer à nouveau votre mot de passe, pensez à utiliser, des combinaisons assez complexes pour éviter qu’un simple script vienne à bout de votre barrière. Une simple phrase suffit à créer un bon mot de passe.


D’année en année, les méthodes de piratages informatiques continuent de gagner en sophistication. Les pirates informatiques ont le vent en poupe. Dans un contexte de numérisation croissante, l’usage d’Internet et des plateformes en ligne ont explosé. La menace devient alors prégnante et persistante. Vous devrez penser à vous protéger.

Comment ? Direz-vous… tout simplement en adoptant de bonnes pratiques et une bonne hygiène de vie numérique.

Pour cela, vous devez mettre en pratique quelques conseils que voici :

  • Utiliser la méthode de la multiple authentification :
    • Cela permet d’accroître la sécurité de votre compte MSN. Aujourd'hui presque tous les réseaux sociaux la mettent à disposition de l’utilisateur. Même si bon nombre d’entre eux voient cette double authentification comme étant plutôt une gêne, ne soyez pas parmi ces personnes-là.

  • Ne pas utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes en ligne :
    • Comme nous l’avons mentionné plus haut, les fuites de données sont très courantes. Il est clair qu’on ne peut pas s’en passer. Par ailleurs l’utilisateur ne peut pas véritablement s’en protéger car cela ne dépend pas de lui. Cependant, si vous utilisez le même mot de passe sur plusieurs comptes et que lors d’une fuite de données votre mot de passe est accessible à des hackers, évidemment vous serez exposé d’une manière regrettable.

  • Utiliser un logiciel antivirus ou des logiciels de protection sur votre ordinateur et smartphone :
    • La sécurité de vos terminaux informatiques est importante pour protéger vos comptes en ligne. Par conséquent, ne négligez pas cet aspect et protégez-vous.

  • Effectuer vos mises à jour :
    • Que ce soit les applications ou le système d’exploitation de votre terminal informatique, il est important d’avoir toujours ces éléments à jour. Les mises à jour vont permettre de colmater certaines failles de sécurité qui sont exploitées par des hackers ou qui peuvent être exploitées par ces derniers.

  • Protéger physiquement votre terminal informatique :
    • Si la protection physique est nécessaire, c'est parce qu’une personne malveillante peut contourner toutes vos mesures de sécurité informatique en exécutant un code de malveillant manuellement sur votre ordinateur ou votre smartphone. Cela peut avoir des conséquences sur la gestion de vos comptes en ligne. C'est pour cela qu'il faut toujours verrouiller l'accès de vos terminaux. On pense généralement à utilisation de méthodes biométriques comme la reconnaissance faciale où l’empreinte digitale.

  • Il est important d’éviter de se connecter à ses comptes lorsqu’on utilise par exemple un ordinateur publique :
    • Si vous êtes dans un cyber café et que vous devez vous connecter, il est préférable de ne pas le faire en utilisant un ordinateur qui n’est pas le vôtre. Car d’une manière ou d’une autre, vous ne savez pas si l’ordinateur est infecté par un programme espion ou non. Dans un tel contexte vous courez le risque de vous faire voler vos identifiants. De plus, il en est de même lorsque vous utilisez un réseau WiFi d’accès public. N’essayez pas de vous connecter à un compte en ligne si le WiFi n'est pas suffisamment fiable ou si vous ne connaissez pas qui est derrière ce routeur. Car si vous avez de la malchance, vous pourrez être surveillé. Les réseaux WiFi sont souvent utilisés pour cela par les hackers. Dans la mesure où vous êtes contraints de vous connecter à ce réseau WiFi, assurez-vous d’utiliser un réseau virtuel privé.

  • Prendre l’habitude de souvent réinitialiser son terminal informatique :
    • En effet, cela peut permettre de restaurer les paramètres d’usine et dans la volée d’effacer certains programmes malveillants qui se sont installées à votre insu. Cela a son utilité si vous le faites au moins 2 fois par an.

Si d’aventure vous êtes pris au dépourvu, nous avons une solution qui peut vous aider. En effet, se protéger de manière absolue et sans aucune faille est impossible aujourd’hui. Il y a toujours une vulnérabilité qui peut être exploitée contre vous. Cela ne veut pas pour autant dire que vous ne pouvez pas vous protéger. Il est important, en plus de déployer des solutions de sécurité, d’utiliser un outil qui peut vous aider à récupérer votre compte dans la mesure où ils ont réussi à vous devancer.