Pirater un compte Instagram

Vos images sont peut être en danger !

Comment pirater un compte Instagram ?

Les mots de passe sont les solutions d’authentification les plus largement utilisées dans le domaine de l’Internet.

On utilise des noms d’utilisateurs et des mots de passe pour pratiquement tout ce qui est dans l’informatique, les comptes bancaires, les paiements par carte et les connexions pour les comptes Instagram !

Le piratage d'un réseau social peut donner accès à énormément d'informations. Si cela reste un exploit que seul un petit groupe de hackers dans le monde sont capables de faire, il n'en demeure pas moins que cela est une éventualité. Tous les piratages informatiques ne sont pas rendus publics. On peut donc supposer, sans trop nous tromper, que nos réseaux sociaux préférés tels qu’Instagram ont souvent ou ont déjà été victimes d'une attaque informatique.

Cela peut être par force brute, par DNS, par botnet, par phishing, par spoofing... ils ont tous leur propre méthode et leur propre spécialité. Certains font même du commerce d’outils pour pirater des motss Instagram sur le marché noir.

Comment pirater Instagram facilement ?

Instagram est une plateforme ciblée régulièrement par la cybermalveillance. Plusieurs techniques sont utilisées pour pirater votre compte en ligne. Voici des méthodes très rares et dangereuses :


Méthode 1 : PASS DECRYPTOR


Trouver le mot de passe des comptes Instagram
Voici comment pirater INSTAGRAM
grâce à PASS DECRYPTOR à partir d'un email
(fonctionne aussi avec un numéro de téléphone ou un pseudo).

Quelques pirates utilisent des algorithmes d’intelligence artificielle. En effet, ces petits génies de l’informatique ont développé PASS DECRYPTOR. Il s’agit d’un système réseaux par neurones pouvant constituer des données de mots de passe permettant de faire deviner la machine le mot de passe qu’ils recherchaient.

Le système se compose de deux réseaux de neurones. Un réseau pour la génération et un autre pour donner une rétroaction. C’est le même principe qu’un élève et son professeur. Le logiciel peut créer et s’auto corriger. Cette intelligence artificielle effectue de multiples tâches au même moment, ce qui permet de pirater le compte Instagram plus rapidement qu’avec d’autres outils.

Etant donné que le processus est complètement automatisé, les hackers n’ont plus qu’à attendre que le travail soit fait. Ce qui peut être utilisé pour pirater des mots de passe Instagram, peut aussi être utilisé pour protéger le profil et les photos. En effet, ce système peut analyser et identifier les mots de passe faibles ou faciles à deviner.

Vous pouvez télécharger et utiliser PASS DECRYPTOR depuis son site officiel pour commencer à l'utiliser dès maintenant : https://www.passwordrevelator.net/fr/passdecryptor


Méthode 2 : L'interception du trafic


Intercepter mot de passe Instagram avec le trafic Internet

Le trafic Internet est l'ensemble des actions que nous réalisons lorsque nous sommes connectés au réseau. Cela implique les sites internet visités, les communications établies, sans oublier l'ensemble des manœuvres que nous avons eux à exécuter depuis votre connexion jusqu'à la déconnexion. Pour un utilisateur de réseau social par exemple, l'essentiel du trafic sera la communication entre lui et les serveurs de la place à visiter. Bien évidemment c'est là que le problème se pose quand un hacker entre en action. Il a la possibilité d'intercepter le trafic de différentes manières. On entend par interception de trafic le fait qu’une personne malveillante ou non, puisse prendre connaissance d'une communication entre deux terminaux alors même que cela n'était pas prévu à la base ou même autorisé. La plupart du temps les cybercriminels intercepte le trafic dans le but de :

  • Surveiller et espionner leurs cibles
  • Voler les données personnelles ou professionnelles
  • Détourner le trafic

Dans notre contexte, l'interception du trafic permet aux pirates informatiques d'avoir connaissance des identifiants de connexion nécessaires pour entreprendre son piratage informatique et votre compte.

Comment le hacker peut intercepter le trafic Internet d'un internaute ?

Pour réaliser cette action, il existe plusieurs méthodes qui sont :

  • L'utilisation d'un faux réseau WiFi :
    • Connaissant les habitudes des internautes à se connecter au WiFi, en particulier ceux qui ne sont pas protégés par un mot de passe, les pirates informatiques ont eu l'idée de créer des faux réseaux WiFi dans le but de les piéger. Le réseau WiFi en question est alors déployé dans un espace public. Il peut arriver que ce réseau usurpe les références d'un autre Hotspot WiFi habituellement utilisé par la cible. Il attend patiemment que ce dernier s'y connecte, profitant de sa connexion pour le suivre à la trace. En effet, le réseau déployé a sûrement été préparé pour collecter suffisamment de données sur les terminaux qui s'y connectent ainsi que les activités. Même si on en parle très peu, c'est une forme d'attaque récurrente et facile à mettre en place.

  • L'interception de paquets :
    • Comme on le sait certainement, la transmission d'informations entre les différents serveurs DNS se réalise par la communication de paquets. Le problème se trouve lorsque ces paquets sont généralement non signés et qu’ils sont uniques. L’authentification se fait seulement grâce à des numéros de requête. Ce manque de sécurité facilite certainement la tâche des cybercriminels. En effet, il leur suffit juste de trouver quels sont les paquets transmis ainsi que leur numéro de requête pour les modifier et en créer de nouveaux. Et cette fois-ci ils peuvent déterminer avec une certaine précision la nature des communications ce qui permet au hacker bien évidemment de pouvoir réaliser ces piratages informatiques comme il le souhaite. Dans cette condition, il peut rediriger le trafic de l'internaute ciblé vers une plateforme qu’il maîtrise entièrement.

  • L'écoute clandestine :
    • C'est une technique de cybercriminalité qui consiste essentiellement à intercepter le trafic dans le but de surveiller l'ensemble de ce que fait sa cible sans pour autant intervenir matériellement et directement. Il consiste à utiliser des vulnérabilités dans les connexions réseaux pour placer des scripts malveillants susceptibles de l'aider dans sa surveillance. Tout comme la précédente méthode, il faut mentionner que c'est une technique qui nécessite une très bonne maîtrise de la programmation et du piratage informatique de manière générale.

Méthode 3 : Le piratage de mot de passe


Casser mot de passe Instagram

Le mot de passe est l'identifiant le plus important pour la sécurité d'un compte en ligne. Toutes les attaques informatiques commencent par l'intention de trouver le mot de passe ou de le casser. Si aujourd'hui plusieurs méthodes sont utilisées pour réduire son importance à savoir la sécurité biométrique, on n’arrive aucunement à le remplacer convenablement. C'est pour cette raison, que les pirates informatiques cherchent à tout moment des moyens pour pirater les comptes en ligne. Plusieurs méthodes sont développées et utilisées constamment pour arriver à contourner cette mesure de sécurité :

  • Le cassage de mot de passe :
    • C'est une technique qui consiste à générer des multiples de combinaisons possibles de chiffres, de lettres ou de symboles dans le but de pouvoir trouver le mot de passe d'un compte de manière aléatoire mais utilisée. Pour réussir cela, le pirate informatique va se servir d'un script automatisé combiné à de puissants algorithmes. L'efficacité de mot de passe varie selon la nature de l'identifiant de connexion, du programme informatique utilisé ainsi que de la puissance de l'appareil en charge de calculs.

  • L'attaque au dictionnaire :
    • C'est une variante de l'attaque par force brute. Elle ressemble fortement au cassage de mot de passe car le principe reste un peu le même. En effet, l’attaque au dictionnaire utilise un script automatisé pour trouver le bon mot de passe susceptible de permettre le piratage d'un compte. Cependant, la différence par rapport au cassage de mot de passe se trouve au niveau de l’utilisation d'un dictionnaire au lieu d'une combinaison aléatoire de lettres et de symboles. Le hacker a regroupé tout un ensemble de données de connexion, principalement des mots de passe qui ont été collectés de différentes manières (piratage informatique, fuites de données...). Grâce à ces identifiants déjà compilés, le logiciel de recherche utilisé par le pirate informatique va essayer de trouver le bon mot de passe. La recherche de mot de passe n’est pas faite de manière aléatoire. Dans l'attaque au dictionnaire, on peut faire référence à un ensemble de données telles que des noms et les dates de naissance. En effet, les utilisateurs ont tendance à utiliser ces données pour constituer leurs mots de passe.

  • Salage de mot de passe :
    • Les services numériques que nous utilisons au quotidien que ce soit des navigateurs ou des applications sont stockés de manière cryptée. On a tendance à dire qu'ils sont hachés de sorte à éviter que des personnes qui arrivent à y accéder ne puissent pas trouver le contenu. Le problème réside sur le fait que les pirates informatiques disposent souvent de bases de données qui compilent les signatures utilisées pour crypter les mots de passe. Grâce à cela, ils arrivent nettement à contourner le hachage des identifiants de connexion et à récolter les mots de passe en clair.

  • L'attaque temporelle :
    • C'est une technique utilisée dans le domaine de la cryptanalyse. Elle consiste à faire des analyses et des estimations du temps utilisé lors de différentes opérations cryptographiques dans le but de pouvoir collecter des informations secrètes. Tels que des mots de passe par exemple. Bien évidemment la durée des opérations varie selon le contexte et les outils informatiques impliqués. Si cela n'est pas à la portée de tout le monde, pour le secteur de la cryptanalyse, l'attaque temporelle est très appréciée et extrêmement utile. Bien évidemment, il est nécessaire d'avoir de solides compétences en cryptographie.

  • Cryptanalyse acoustique :
    • Toujours dans le domaine de la cryptanalyse, c'est une technique qui consiste à convertir des sons émis par un appareil informatique qui réalise des opérations de cryptanalyse et de photographie dans le but de récolter des données précieuses comme des identifiants de connexion. Le hacker va utiliser du matériel adéquat dans le domaine des crypto processeurs. C'est une technique qui a vu le jour depuis la seconde guerre mondiale, avec l'analyse des sons émis par des touches de claviers. Aujourd'hui encore ces techniques sont utilisées.

Méthode 4 : L'ingénierie sociale


Piratage d'Instagram avec l'ingénierie sociale

On parle d'une technique qui est considérée comme un classique dans l'univers de la cybercriminalité. La relation sociale tissée entre les utilisateurs de services numériques est utilisée contre eux. Dans le cadre de l'ingénierie sociale, la personne qui a de mauvaises intentions essaie de profiter de cette relation amicale pour récolter les informations. Dans la majeure partie des cas, les informations demandées par cette personne semblent anodines. Elle va essayer de connaître votre date de naissance, de vous demander l'établissement où vous avez fait vos études, le nom de certains proches ou même de votre animal de compagnie. Les questions sont généralement ciblées puisque les recherches ont démontré que les identifiants de connexion sont généralement composés avec ce genre d'affiliation. L'ingénierie sociale fonctionne bel et bien et plusieurs attaques informatiques ont été réalisées à cause de la vulnérabilité des utilisateurs face à cette situation.


Méthode 5 : Le spidering


Spidering Piratage Instagram

Il ressemble fortement à l'ingénierie sociale dans sa manière d'être mis en pratique. Disons même que c'est une forme d'ingénierie sociale. Le Spidering consiste à essayer de cibler une personne en particulier dans le but de déterminer ses habitudes et ses préférences. Cela peut être utilisé pour cibler un groupe de personnes ou même une entreprise. Aucune communication n’est forcément nécessaire. Majoritairement, le pirate informatique observe de loin sa victime et essaie de savoir comment elle utilise Internet et Instagram. Grâce à cela, il va alors essayer d'établir le profil de ce dernier pour ensuite essayer de deviner ses identifiants de connexion.


Méthode 6 : L'usurpation d'identité


Usurpation d'identité Instagram

Quand on parle de piratage informatique, on oublie aussi l'aspect qui ne consiste pas forcément à prendre le contrôle de son compte en ligne. Il est possible pour un pirate informatique de procéder autrement : usurper votre identité et créer un autre compte Instagram en se faisant passer pour vous. S'il réussit cela, il peut même pousser vos connaissances et vos amis à signaler votre véritable compte. Vous perdrez ainsi votre connexion Instagram et lui continuera à se faire passer pour vous. Mais pour qu'il puisse réussir son usurpation d'identité, il va d'abord collecter des informations sur vous. En suivant bien évidemment votre profil Instagram dans le but de savoir exactement quelles sont les données qu'il peut utiliser pour cela.


Méthode 7 : L'exploitation de base de données


Exploitation de données volées Instagram

Les bases de données concernant les identifiants de connexion des utilisations des réseaux sociaux comme Instagram ne sont pas très difficiles à trouver. Que ce soit sur le Dark Web ou bien sur des serveurs elasticSearch, les données de connexion ou les données personnelles des utilisateurs de réseaux sociaux sont souvent en accès libre, gratuites ou payantes. Vous vous demandez sûrement comment une telle situation peut être possible ? Nous allons vous expliquer cela :

  • Les fuites de données :
    • Les Data Leaks arrivent constamment dans le domaine de l'informatique et du numérique. Les plateformes web sont victimes de ce genre de situation. Cela n'a rien d'extraordinaire car nul n'est à l'abri d'un problème de configuration ou d'une défaillance technique. Malheureusement les réseaux sociaux sont particulièrement les plus proches à cause de cette grande masse de données qu'ils doivent gérer. Il existe un marché sur le Dark Web où des informations qui échappent au contrôle des réseaux sociaux sont commercialisées.

  • Le scraping :
    • C'est une technique utilisée par des personnes lambda et non pas forcément des pirates informatiques dont le but est de collecter le maximum de données disponibles publiquement sur le web. Ils utilisent des logiciels spécialisés qui leur permettent de rassembler ces informations. Ce n'est pas du piratage informatique, il s’agit simplement de la collecte de données. Même si sur le plan éthique cela peut sembler assez dérangeant, il ne faut pas oublier un fait très important, ces informations sont rendues publiques de façon libre par les propriétaires de comptes au risque que celles-ci soient utilisées dans le contexte de la cyber malveillance. Bien évidemment ce sont des détails qui ne traversent pas l'esprit de ces derniers.

Que faire des bases de données ?

Une fois les données à leur disposition, les pirates informatiques peuvent réaliser plusieurs types d'attaques informatiques. On peut citer les plus célèbres tels que l'hameçonnage, l'attaque par force brute, l'attaque par le dictionnaire ou bien évidemment l'usurpation d'identité.


Comment protéger son compte Instagram ?


Protection Instagram réseau social

D'abord, vous devez juste en réduire au maximum la menace. Pour cela, il est conseillé de :



  • Prendre soin de ses identifiants de connexion
    • Il est important de ne pas divulguer des informations pouvant être converties en identifiants de connexion. Ces données sont utilisées aujourd'hui pour casser vos protections. Par conséquent, ne les rendez pas publiques. Si vous êtes dans une situation où vous devez les communiquer, faites-en sorte de vous assurer que cela est bel et bien nécessaire et que l'environnement où vous êtes en train de les publier est sécurisé. Ne donnez pas à tout le monde votre numéro de téléphone. Si possible, utilisez un numéro de téléphone et des adresses mail secondaires. Pour ce qu'il en est de votre mot de passe, il est nécessaire que ce soit un mot de passe unique. En effet, il a été plusieurs fois observé que les utilisateurs de services sociaux tels qu’Instagram utilisaient le même mot de passe sur plusieurs comptes à la fois. En cas de fuite de données, c'est l'ensemble de vos comptes qui seront exposés. Cela concerne principalement :
      • Votre numéro de téléphone
      • Votre date de naissance
      • Votre adresse email

  • Éviter d'enregistrer ses mots de passe sur votre navigateur
    • Les navigateurs proposent des gestionnaires de mots de passe. En particulier Chrome de Google. Le problème est que ces gestionnaires de mots de passe ne sont pas sécurisés. Si jamais un hacker arrive à accéder à votre terminal et à votre navigateur, il peut facilement dérober vos mots de passe en allant tout simplement dans les paramètres. C'est pour cela qu'ils ne sont pas fiables du tout.

  • Utiliser un clavier virtuel plutôt qu’un clavier physique
    • Il existe des logiciels espions que l’on appelle des Keyloggers. Ces enregistreurs de frappe, une fois installés sur votre ordinateur, peuvent noter tout ce que vous allez taper sur un clavier dont vos identifiants de connexion Instagram. Il est donc recommandé que lorsque vous écrivez votre mot de passe, d’utiliser un clavier virtuel car seules les touches affichées à l’écran seront visibles par vous-même et aucune touche du clavier physique ne sera enregistrée par le Keylogger.

  • Ne pas se connecter avec un terminal publique
    • Vous pouvez être dans un endroit où vous avez besoin de vous connecter urgemment. La nécessité ne doit pas vous pousser à commettre cette erreur : celle d'utiliser un ordinateur publique. Vous ne savez pas quelles menaces se cachent derrière de tels terminaux. Le plus souvent ce sont les appareils informatiques corrompus par plusieurs programmes malveillants. Vous vous exposez au piratage informatique.

  • Utiliser les appareils informatiques fiables et faire les mises à jour
    • La sécurité dans l'appareil informatique compte beaucoup pour la sécurité de votre compte Instagram. Utiliser un appareil informatique qui peut être attaqué à n'importe quel moment est une énorme négligence de sécurité. Les hackers redoublent constamment de génie. Ils cherchent des failles de sécurité à exploiter dans vos appareils. Ce qui signifie normalement qu'à la moindre occasion, ils peuvent utiliser des logiciels malveillants contre vous. Dérober vos données importantes et bien évidemment détourner votre compte Instagram. Pour éviter cela, mettez régulièrement à jour votre appareil informatique. Penser à installer un logiciel pour veiller à ce que les logiciels malveillants ne prolifèrent pas. Si possible, lorsque vous vous connectez à Internet, utilisez des pare-feux. Par ailleurs, il est presque essentiel d'équiper votre appareil d'un VPN. Cela va accroître votre confidentialité et vous protéger de certains détournements.

  • Activer l'authentification à double facteur
    • L'authentification à double facteur est la sécurité secondaire. Elle répond à un besoin particulier : celui d'éviter que le compte soit piraté après que le mot de passe est compromis. La sécurité absolue n'existe pas. Peu importe votre mot de passe et peu importe sa complexité, il reste quand même possible de le pirater. C'est pour cela qu'il faut éviter en tout point de laisser le compte seulement protégé par un simple mot de passe. Grâce à la couche supplémentaire qu'offre l'authentification à double facteur, vous aurez la possibilité de parer à la cyber malveillance.

  • Protéger physiquement ses appareils informatiques
    • L'appareil informatique est clairement la base de votre cybersécurité. Par conséquent n'importe qui ne doit pas pouvoir y accéder. Verrouillez l'accès de vos appareils grâce à un mot de passe ou une méthode de sécurité biométrique.