Pirater un mot de passe Instagram

Instagram a 1 milliard d'utilisateur

Comment pirater un mot de passe Instagram ?

Afin d’éviter de faire partie des millions de personnes qui se sont déjà fait pirater des comptes Instagram, il faut créer un mot de passe utilisant beaucoup de caractères de types spéciaux. Les hackers sont comme des chercheurs d’or qui se fraient un chemin en fouillant chaque petite partie infime pouvant ouvrir leur voie.

Ils utilisent des algorithmes de logiciels assez perfectionnés pour pirater un mot de passe Instagram rapidement. Plus le mot de passe est long, plus il y a de chance pour qu’il résiste un peu plus longtemps au pirate. Longtemps mais pas indéfini...

Les hackers ont des technologies dernier cri que même le FBI ne possède pas. L’intelligence artificielle permet de deviner facilement les mots de passe. Les ordinateurs peuvent effectuer des milliards de calculs à la seconde, pourquoi ne pas coupler ordinateur et cerveau artificiel en même temps ? C’est ce qu’ont déjà réussi à faire les pirates ! Leur logiciel affiche en clair le mot de passe d’un compte Instagram. Évidemment, leur système pourrait être inversé pour créer des mots de passe inviolables ! Si c’était la machine qui le crée et non l’être humain, les failles du système seraient presque inexistantes. Il n’y aurait que des bugs qui pourraient compromettre la situation. Leur programme est constitué d’un réseau de neurones artificiels qui va pouvoir se comparer lui-même avec d’autres mots de passe qu’il devine.

Intéressons-nous aux techniques courantes qui peuvent aider à pirater un compte Instagram. Peut-être connaissez-vous certaines d'entre elles :


Technique N°1 : PASS BREAKER


Trouver le mot de passe des comptes Instagram
Voici comment pirater INSTAGRAM
grâce à PASS DECRYPTOR à partir d'un email
(fonctionne aussi avec un numéro de téléphone ou un pseudo).

La sécurité absolue sans aucune faille n'existe pas. Il va toujours arriver un moment ou un autre où le pirate informatique va réussir à prendre le contrôle du compte Instagram.

PASS DECRYPTOR est un logiciel multiplateformes qui peut être utilisé sur un ordinateur, sur un smartphone ou une tablette. Grâce à lui, vous pouvez récupérer le mot de passe de n'importe quel compte Instagram. Il a été conçu par des spécialistes de la sécurité informatique et répond au besoin de sécurisation sans pour autant être un spécialiste en la matière. Peu importe vos compétences, vous pouvez l'utiliser à tout moment et très facilement.

Grâce à PASS DECRYPTOR, vous êtes certain de pouvoir récupérer à n’importe quel moment votre compte Instagram et cela juste en quelques minutes. Voici comment procéder :

  1. Installez sur votre appareil informatique le logiciel PASS DECRYPTOR.
  2. Choisissez la méthode de recherche de mots de passe du compte Instagram. Il est possible de retrouver le mot de passe d'un compte Instagram en utilisant soit l'adresse email associé au compte, soit le numéro de téléphone ou soit avec le nom d’utilisateur.
  3. Lancer la recherche du mot de passe. Cela prendra quelques minutes, mais de manière certaine vous aurez les identifiants recherchés.

Il faut mentionner le fait que vous avez un mois pour essayer PASS DECRYPTOR. À l'issue de cette période d'essai, vous êtes soit satisfait soit remboursé.

Ne perdez pas de temps inutilement, essayez-le dès maintenant depuis son site officiel : https://www.passwordrevelator.net/fr/passdecryptor


Technique N°2 : L'écoute clandestine


Ecoute clandestine hacker Instagram

Il peut s'agir d'une écoute téléphonique ou tout simplement d’une écoute à la dérobée. L'écoute clandestine est tout simplement de l'espionnage. Grâce à certains outils comme des micros et des antennes relais portatives, il est tout simplement possible de savoir ce que l'on dit à autrui. De façon simpliste, on récolte ainsi des informations susceptibles d’aider les pirates dans leurs actions.

L'écoute clandestine peut-être réalisée par tout le monde et plus particulièrement par des proches car ce sont eux qui ont l’accès le plus facile pour réaliser ce genre de piratage.


Technique N°3 : La cryptanalyse acoustique


Piratage Instagram cryptanalyse acoustique

C'est une technique qui consiste essentiellement à convertir des sons et les vibrations en informations intelligibles. Durant la seconde guerre mondiale, cette technique a été beaucoup utilisée dans le but de pouvoir espionner l'ennemi. Avec le matériel adéquat comme une antenne, un programme de lecture de fréquence et un outil de conversion, les sons émis grâce à un appareil ou un objet en particulier seront traduits en données. Il peut s'agir d'un clavier, d'une enceinte acoustique ou d’un rotor. Tout élément qui produit un son de manière régulière peut être un objet susceptible de fournir des informations. Voilà en quoi consiste la psychanalyse acoustique.

Puisqu’il s’agit d’une pratique n’étant pas véritablement connue du grand public et dont on ne connaît pas vraiment les spécificités, il est presque impossible de s'en protéger. La seule protection que l’on pourrait avoir serait de tenir à distance toute personne ayant du matériel étrange autour de vous.


Technique N°4 : L'interception du trafic


Interception trafic Instagram

Intercepter un trafic web consiste à déployer des mesures pour être en mesure de savoir tout ce qu’une personne fait lorsqu'elle se connecte sur le web. L'interception se fait soit à la source c'est-à-dire lors de la connexion ou soit pendant la navigation Web.

  • L’interception de trafic depuis la source :
    • Il est possible pour les hackers de pouvoir vous pirater lorsque vous accédez à un réseau WiFi qui est sous leur contrôle. La mise en place de faux réseau WiFi dans le but d'intercepter le trafic web de l'internaute est quelque chose de très courant. Pour se faire, le pirate informatique déploie un faux hotspot WiFi équipé de plusieurs scripts malveillants qui peuvent vous suivre à la trace. Et bien évidemment les conséquences sont le piratage de vos données de connexion lorsque vous vous connecterez à votre compte Instagram puisque tout sera intercepté par les pirates. De plus, il y a aussi le piratage des DNS utilisés par votre fournisseur d'accès à Internet. Dans ce cas de figure, vous n'avez pratiquement aucun moyen de vous protéger contre cela. Tout comme l'interception grâce au WiFi, la meilleure manière de vous protéger est d'utiliser un réseau virtuel privé ou tout simplement d'éviter tous les réseaux WiFi où la vérification de la sécurité n’est pas possible.

  • L'interception durant la navigation :
    • Les hackers peuvent intercepter les données de votre navigation web en essayant de pirater les cookies. En effet, les cookies sont des microprogrammes qui permettent de baliser votre navigation de sorte que vous puissiez revenir sur une page de connexion sans pour autant fournir toutes les informations préalablement communiquées. Sachant que les cookies sont enregistrés dans votre navigateur, les pirates informatiques vont essayer de les récupérer. S'ils arrivent à faire cela, ces derniers vont tout simplement utiliser ces microprogrammes dans le but de se connecter à vos différentes pages et récupérer tous vos identifiants de connexion. En d'autres termes, ils vont utiliser ces balises dans le but de vous suivre et de vous surveiller. Si vous voulez vous protéger contre une interception depuis le navigateur, il faudra faire attention à ne pas enregistrer les cookies ou les effacer immédiatement après connexion. Sinon vous avez aussi la possibilité d'utiliser un réseau virtuel privé.

Technique N°5 : Le détournement de session


Pirater Instagram failles de sécurites

Il consiste essentiellement à pousser un utilisateur à se rendre sur une autre plateforme que celle il avait souhaité au préalable. L'objectif est de tromper la vigilance de cet utilisateur en le poussant à croire qu'il se trouve sur la bonne page désirée et qu’il fournisse ses informations d'identification sans douter un seul instant qu’il s’agit d’un piège. Pour cela, les hackers peuvent procéder de différentes manières. Ils peuvent essayer d'intercepter les paquets entre les différents serveurs DNS transmis le plus souvent avec une signature unique d'identification. Il est possible de créer des paquets factices et de les placer comme étant la cible même de la communication.

En outre, il faut mentionner qu'une autre manière existe pour détourner la session. Il s'agit du détournement de caches DNS. Ceux-ci permettent, comme les cookies, de créer une balise qui enregistre les connexions de l'internaute. Les hackers arrivent à accéder à ces caches DNS, ils peuvent les modifier de sorte que ceci indique une nouvelle voie. L'internaute qui n’a rien remarqué est automatiquement basculé vers une plate-forme factice. Le plus impressionnant dans cette technique, c'est que l'utilisateur ciblé aura du mal à détecter la fraude. Il ne peut tout simplement pas savoir ce qu’il se passe.


Technique N°6 : L'attaque au dictionnaire


Attaque dictionnaire Instagram hacker

C’est une technique qui consiste à trouver le mot de passe de votre compte en ligne en essayant plusieurs types de combinaisons. Pour faciliter la tâche, le pirate informatique s'appuie sur deux choses : le dictionnaire et un script automatisé.

Le dictionnaire est une base de données où le pirate informatique va stocker toutes les combinaisons qu'il doit essayer dans le but de trouver le bon mot de passe. Par conséquent, il s'agit de milliers, voire de millions de combinaisons possibles. La majorité de ces combinaisons proviennent de fuites de données ou de piratages informatiques qui ont permis de cumuler toutes ces informations. Il peut aussi s'agir de combinaisons générées automatiquement par un logiciel spécialisé. Dans cette variante, on va plutôt parler de cassage de mots de passe.


Technique N°7 : Les extracteurs de données


Pirater Instagram failles de sécurites

Il existe plusieurs programmes informatiques qui ont été conçus spécialement pour extraire des données dans les systèmes informatiques dans lesquels ils ont été installés. C'est littéralement du vol d'informations car tout ceci doit se faire à l'insu de la personne ciblée. Voici quelques extracteurs de données que vous devez connaître :

  • Logiciel de clonage :
    • A la base c'est un programme informatique qui est utilisé pour copier et sauvegarder des données sur un serveur distant qui seront récupérables en cas de défaillance des données originales. Il existe dans presque toutes les entreprises importantes des programmes de clonage de système, en particulier depuis l'explosion des attaques au logiciel de rançon. Il existe même des versions gratuites pour ordinateurs et smartphones téléchargeables depuis des boutiques spécialisées ou officielles. Malheureusement ces outils peuvent être détournés et utilisés dans des conditions malveillantes. En effet, imaginez par exemple qu'une personne arrive à installer ce programme de clonage sans que vous ne vous en rendiez compte. Il pourra avoir une copie de tout ce qui est dans votre appareil informatique et cela inclut vos applications et votre connexion à tous vos comptes en ligne. Malheureusement, tant que vous ne vous rendiez pas compte de ce qui est effectué, le hacker continuera. Bien sûr, il y a des signes qui peuvent interpeler la victime. Par exemple, une forte consommation des données internet.

  • Les enregistreurs de frappes :
    • Ils sont utilisés pour savoir exactement ce que vous écrivez quand vous tapez sur votre clavier. Lorsque les pirates informatiques les installent sur vos terminaux, ils récupèrent l'ensemble de ce que vous allez saisir. Dans notre contexte par exemple, ce qui les intéresse, c'est bien évidemment vos identifiants de connexion. En particulier votre mot de passe.

  • Les enregistreurs d'écrans :
    • Contrairement au précédent, les enregistreurs d'écran sont utilisés pour savoir ce que vous faites en copiant le contenu de votre écran. Dans ce cas de figure, ce n'est pas le clavier qui intéresse les cybercriminels mais l'écran. Si vous vous demandez quelle peut être l'intérêt de celui-ci, c'est simple : les enregistreurs de frappe ne peuvent pas espionner les claviers virtuels. En d'autres termes, si un utilisateur se sert d'un clavier virtuel, le précédent extracteur de données est inutile. Dans ce contexte, l'enregistreur d'écran vient pallier cette faiblesse, car qui dit clavier virtuel dit clavier qui apparaît sur l'écran. Ce qui permet de récupérer les identifiants utiles au piratage informatique.

Technique N°8 : Le clickjacking


clickjacking piratage Instagram

C'est une technique qui puise sa source dans notre habitude de cliquer sur tout et n'importe quoi. Nos pirates informatiques l’ont bien compris et installent des scripts malveillants derrière les onglets que nous avons tendance à cliquer dans le but d’être redirigé vers des plateformes malveillantes. Le plus souvent, ils utilisent les boutons "like" ou "partage" pour piéger l'utilisateur. Cela ressemble fortement au phishing, mais sans toutefois proposer de lien. Cela est très courant sur les réseaux sociaux comme Instagram. Il peut arriver que des applications tierces opèrent avec cette technique dans le but de mettre en place plus facilement cette procédure de piratage. Donc si lors de votre navigation vous voyez une appli qui vous invite à une action, il est préférable de passer outre.


Quelles sont les méthodes à mettre en place pour se protéger ?

D'abord tout est une question d'hygiène dans notre manière d'utiliser le web.

Instagram, comme tous les autres réseaux sociaux, se présente comme une mine d’informations et de données personnelles. Quand les cybercriminels cherchent à pirater votre compte, c’est uniquement parce qu'ils sont sûrs d'avoir des informations très utiles. Par conséquent :

  • Publier moins d'informations personnelles sur vous :
    • Il n'est pas nécessaire que tout le monde sache exactement où vous habitez. Les inconnus peuvent utiliser cette information d'une autre manière que le piratage informatique. Votre vie privée doit véritablement rester. Ce qui signifie que vous devez seulement publier le strict nécessaire pour maintenir les interactions nécessaires.

  • Réduire la visibilité de votre compte :
    • L'objectif est d'être le plus discret possible. Parce que la sécurité informatique et l'exposition ne font pas bon ménage. Plus vous êtes exposé au grand public, plus vous êtes vulnérable. Il est donc important de limiter au maximum la visibilité de certaines de vos publications et même certaines informations sur votre statut. Limiter cela à vos amis par exemple ou à vos parents. Faites surtout l'effort de ne pas trop tisser ces liens avec des personnes dont vous ignorez physiquement l'existence.

  • Utiliser la double authentification :
    • L'authentification à double facteur est essentielle de nos jours. Toutes les plateformes le recommandent. Si dans une certaine mesure, les utilisateurs trouvent que la procédure rend la connexion beaucoup plus longue, il n'en demeure pas moins que pour des raisons de sécurité, cela ne pose concrètement pas de problème de pouvoir s'y soumettre. Instagram propose la double authentification comme la majorité des réseaux sociaux. Il suffit juste de se connecter aux paramètres et de l'activer par la suite.

  • Utiliser un mot de passe solide et unique :
    • La solidité du mot de passe importe énormément. Ne vous laissez pas distraire par vos habitudes qui consiste à faire des mots de passe avec vos noms et vos dates de naissance. Ce genre d'habitude est déjà connu par les pirates. Ils sont déjà à l'affût de la moindre erreur pour pirater votre compte. Ne commettez pas aussi l'erreur d’utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes en ligne. En effet, en cas de fuite de données vous serez plus exposé.

  • Éviter les applications tierces :
    • Lorsque nous utilisons les réseaux sociaux, certaines applications ont pour but de rendre beaucoup plus simple notre expérience utilisateur. Il peut s'agir d’outils en ligne ou d'autres applications amusantes. Cependant, les applications peuvent être utilisées pour collecter des données sur vous. Le plus souvent en détournant votre méfiance. Ne sachant pas réellement d'où vient ce genre de programme informatique, il est préférable pour vous de tout simplement vous en passer.

  • Ne plus enregistrer vos identifiants de connexion :
    • Souvent sur les navigateurs, il existe des fonctions dédiées qui permettent aux utilisateurs de pouvoir enregistrer les identifiants de connexion. Cela leur permet essentiellement de pouvoir se connecter facilement sans pour autant perdre du temps. Ces gestionnaires sont très pratiques mais ils restent cependant risqués. Par exemple si votre navigateur se fait pirater, les identifiants de connexion peuvent être facilement récupérés. Si une personne malveillante accède physiquement à votre terminal informatique, il peut aussi récolter l'information qui l'intéresse.

  • Effectuer les mises à jour :
    • Les terminaux informatiques que nous utilisons, les applications que nous téléchargeons et que nous installons au quotidien sont tous touchés par des failles de sécurité. Il y a toujours une vulnérabilité qui peut être exploitée par un hacker. C'est d'ailleurs pour cela qu'il existe les mises à jour. L'objectif de ces mises à jour est de vous aider à combler les failles de sécurité. Il est donc important que vous soyez discipliné à ce niveau. Dès qu’une mise à jour est disponible, veuillez l'exécuter la plus rapidement possible.

  • Protéger son appareil informatique :
    • Toutes les mesures de protection sont inutiles si le terminal informatique est vulnérable. Il faut penser à sécuriser son appareil. Que ce soit un ordinateur ou un smartphone, il est important de déployer des mesures de sécurité, par exemple les antivirus. Il existe aujourd'hui des programmes de protection antivirus adaptés à n'importe quel type d'appareil. Vous pouvez même vous procurer certains programmes de protection à titre gratuit mais qui feront très bien l'affaire. Généralement, les utilisateurs lambda, en particulier ceux qui utilisent beaucoup leurs smartphones pour se connecter, négligent la protection antivirus. Pourtant c'est l'une des bases de la cybersécurité. En particulier, la sécurité sur Internet.

  • Verrouiller l'accès de votre smartphone :
    • On se connecte beaucoup plus souvent à Instagram grâce à notre smartphone. Lorsqu'on utilise par exemple une application, nos identifiants de connexion sont déjà enregistrés de sorte qu’à chaque ouverture, vous soyez déjà connecté à votre compte. Ce qui signifie que si une personne, n’ayant pas forcément de bonnes intentions, accède à votre smartphone, elle peut très facilement essayer de changer vos identifiants de connexion pour vous en faire perdre le contrôle. C'est pour cela que nous allons vous recommander de verrouiller l'accès à votre smartphone. Utilisez par exemple un mot de passe pour protéger l'accès ou encore une mesure biométrique comme votre empreinte digitale.