Créer des mots de passe hyper solides

La problématique des mots de passe demeure toujours.

Étant l’une des premières barrières que l’on peut dresser contre des pirates informatiques ou tout autre intrusion inopinée, les mots de passe sont aujourd’hui l’une des premières causes de piratage informatique. Les utilisateurs de solutions numériques ont tendance à être assez paresseux quant à la formulation de leurs mots de passe allant le plus souvent à opter pour des solutions de facilité.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment créer un mot de passe basé sur la logique ?

D’un autre côté, les pirates informatiques mettent aussi en place des systèmes pour venir à bout facilement de ces petits bouts de code qui leur font souvent barrière. Alors voici quelques astuces pour vous aider à rendre plus sur les mots de passe que vous utiliserez pour vos différents comptes.

1- Vous devez respecter les fondamentaux d’un bon mot de passe.

En effet, un bon mot de passe va être composé d’au moins 8 caractères. Il doit être composé par ailleurs de quelques éléments de chiffres, de lettres et d’autres symboles aléatoires.

2- Tous les six mois, changer vos mots de passe.

Cette initiative est assez difficile pour plusieurs personnes. Cependant, elle est plus que nécessaire. Le fait de changer constamment son mot de passe permet de se protéger au cas où, il a été piraté de façon inopportune ou découverte par maladresse par une tierce personne. À ce propos, Cyril Leclerc, le responsable de la sécurité chez Dashlane notait ceci : « Le problème n’est jamais la force d’un mot de passe. Il s’agit de ne pas donner le même aux 200 comptes que nous allons créer dans notre vie afin de limiter les risques ». De la sorte, en cas de fuite de données, où dans le cas où votre mot de passe est divulgué par un proche par maladresse, vous serez protégés.

3- Eviter les références personnelles dans le mot de passe.

En effet, avec aujourd’hui les réseaux sociaux et les différents comptes que nous créons constamment en ligne. Il est possible pour une personne assez intuitivement de deviner votre mot de passe s’il fait référence à un élément de votre vie privée. C’est pour cette raison il est automatiquement déconseillé d’utiliser des noms ou encore des dates de naissance, numéros de téléphone etc. « Les criminels testent en priorité les mots de passe les plus populaires. Par exemple, les noms de famille suivis du nom d’un site avant d’utiliser la méthode brute force, c’est-à-dire en testant avec un logiciel toutes les combinaisons possibles pour découvrir la clé », soulignait Ivan Kwiatkowski, un chercheur du laboratoire GReAT de la firme de cybersécurité Kaspersky. Il ajoute par ailleurs : « Le seul moyen de se mettre à l’abri pour de bon est une phrase complète que vous êtes l’unique personne à connaître par cœur ».

4 – Rester informé

Les techniques de piratage évoluent de jour en jour. Les cybercriminels découvrent chaque fois de nouvelles techniques pour être en mesure de mieux exercer leurs activités criminelles. Rester toujours à l’écoute pour savoir comment anticiper ce genre d’évolution. Le chercheur Cyril Leclerc de Dashlane notait : « Attention à ne pas penser être plus malin en tapant toutes les lettres dans la diagonale sur le clavier ».

5- Envisager d’utiliser un gestionnaire de mot de passe.

Aujourd’hui, c’est outils sont en vogue. C’est sûrement une alternative assez intéressante pour mettre en sécurité l’ensemble de ses mots de passe. Effectivement, composé des mots de passe fort et solide pose souvent le problème de la rétention en mémoire. Alors les gestionnaires de mot de passe permettront de la conserver facilement sur Internet sans avoir peur de les divulguer par mégarde. Surtout que vous n’aurez qu’un seul mot de passe à retenir. Celui du gestionnaire.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage