5 précautions pour protéger son ordinateur en télétravail

La situation que le monde traverse ces derniers mois a permis de comprendre une chose.

On n’est jamais suffisamment bien préparé. Il est clair qu’avec le temps qui s’annoncent, le télétravail risque de s’incruster dans vos habitudes, avec tout le risque qu’il pourrait causer.

Cet article va aussi vous intéresser : 6 précautions qui pourraient vous éviter une contamination du système informatique en entreprise

Mais on n’oublie pas qu’avant même la pandémie, il y avait déjà une application non négligeable, des méthodes de collaboration à distance. Dans une étude publiée en février 2019 par Malakoff Médéric, on pouvait retenir que dans l’Hexagone, le télétravail était en progression de sorte à atteindre plus de 700 000 personnes en seulement une année, pour finir par atteindre 29 % des salariés des sociétés privées composée de plus de 10 personnes. Depuis l’explosion de la maladie à Coronavirus, le taux de progression est monté à 40 % sur le long de la période du confinement, selon un chiffre divulgué par l’association française des Directeurs des ressources humaines. Et cela est sans compter les milliers de travailleurs indépendants ou de micro entrepreneurs, pour qui travailler depuis la maison est quelque chose de standard.

Si certains télétravailleurs ont reçu de la part de leur entreprise des outils informatiques permettant de faciliter la collaboration à distance, cela n’a pas été le cas pour tout le monde. C’est pour cette raison qu’il est essentiel d’adopter de bonnes pratiques pour travailler depuis la maison en toute sécurité.

1- Mettre à jour son système d’exploitation

Si la dernière mise à jour du système d’exploitation que vous utilisez est disponible, il est impératif que vous l’installiez. De la sorte, vous pourrez certainement vous protéger d’une faille de sécurité qui pourrait mettre la sécurité et la confidentialité de vos travaux en danger. Dans certaines conditions, la mise à jour du système d’exploitation seul ne suffit pas, les applications tierces qui fonctionnent en se basant sur ce dernier doivent aussi être complètement à jour. Dans ce contexte rester constamment à l’affût.

2- Installer une solution de sécurité

Effectivement, cet aspect est plus qu’essentiel. Vous ne pouvez pas vous empêcher de tomber sur un site Web malveillant, télécharger par inadvertance un logiciel malveillant. Chaque temps que vous passez sur internet, que vous utilisez une clé USB ou encore un réseau Wi-Fi, savoir que vous êtes exposés à différentes formes de menaces. De la sorte, les solutions de sécurité vous permettent alors de vous en protéger, et protéger par ricochet le système informatique de votre entreprise ainsi que les données personnelles et confidentielles que vous traitez durant votre télétravail.

3- Utiliser un VPN

Lorsque vous êtes en télétravail, vous êtes entre deux mondes différents : l’environnement professionnel et l’environnement personnel. De ce fait, le plus souvent, vous êtes tentés d’utiliser le même terminal pour vos activités domestiques et pour celles destiné au travail. Une telle alternance est de nature à mettre en danger le cadre professionnel. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a vivement recommandé par les experts de la sécurité utiliser un réseau virtuel privé, en d’autres termes des VPN (Virtual Private Network). Cet outil informatique permet à l’utilisateur d’isoler sa connexion à l’Internet public de sorte a passé presque inaperçu sur le réseau. Ce qui augmente sa mobilité et sa sécurité. Des VPN il y en a de toutes sortes, vous pouvez en trouver gratuit comme d’autres payants.

4- Composer des mots de passe solides

Les mots de passe sont généralement les premiers remparts entre les utilisateurs et les cybercriminels. C’est l’un des premiers moyens de sécurisation de la connexion. À cet effet, sa composition doit être fait avec minutie et beaucoup de discipline. En effet il est recommandé aujourd’hui de composer des mots de passe d’au moins 8 caractères, incluant des majuscules et minuscules plus des chiffres. De la sorte, il faudrait éviter les mots de passe composés de date d’anniversaire, des noms animaux de compagnie, d’enfants, etc.. l’une des recommandations relative au mot de passe est son utilisation unique. En effet, l’utilisateur dois utiliser un mot de passe par compte. C’est-à-dire, en présence de 10 comptes, ce derniers doit avoir 10 mots de passe différents. Cela est certes difficile, mais essentiel. Pour faciliter une telle gestion, l’utilisateur pourra s’aider en se servant d’un gestionnaire de mots de passe.

5- Faire régulièrement des sauvegardes

L’un des plus grands ennemis des entreprises ces 5 dernières années sont des logiciels de rançonnage. Il suffit d’une simple faille, pour voir un système informatique pris en otage par ce programme malveillant. L’objectif des cybercriminels derrières ce genre de logiciel est de pouvoir soutirer de l’argent en échange des clés de déchiffrement. Si ce genre d’action continue de prospérer, c’est que dans un certain sens les cybercriminels ont eu plusieurs fois gain de cause. Le problème est dû en partie par le fait que les entreprises se trouvent contraint de récupérer leurs données trop importantes à leurs yeux. Dans la mesure où l’entreprise a déjà fait des sauvegardes de ces informations les plus importantes, alors facile pour cette dernière de lancer son système en mode échec, et continuer son fonctionnement sans craindre de perdre quoi que ce soit. D’où l’importance de faire régulièrement des sauvegardes de vos fichiers.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage