Archives par mot-clé : protéger

2022 : Comment protéger son compte Instagram ?

Le piratage de compte de réseaux sociaux est un phénomène très courant aujourd’hui.

Il est évident que si vous êtes inscrit sur l’une des ces plateformes, il y a de fortes chances que vous ayez été victime d’un piratage ou d’une tentative de détournement de votre compte. Dans cette nouvelle année 2022, il est essentiel de repenser sa sécurité informatique. C’est pour cela, que de petites astuces comme celles que nous allons vous décrire aujourd’hui peut vous être très utile. À la fin nous vous donner une astuce supplémentaire qui pourrait vous faciliter la tâche et améliorer votre volonté de sécuriser votre compte Instagram.

1 – Avoir une bonne gestion de son mot de passe

Le mot de passe est un élément essentiel dans la sécurisation de son compte Instagram. C’est certainement le premier obstacle qui s’oppose aux cybercriminels. Par conséquent, il est essentiel d’avoir une bonne gestion de cet élément. Tout d’abord, sa composition. Les techniques qui permettent aux pirates informatiques de violer des mots de passe se sont multipliés. Par conséquent, il faudra être très méticuleux lorsqu’on décide de former un mot de passe. Il faut laisser la paresse de côté et sur toi faire en sorte qu’il soit le plus difficile à casser. Par ailleurs, il est totalement déconseillé d’utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes à la fois. Cela ne fait qu’accroître le risque d’exposition. Surtout dans un contexte où les fuites de données sont régulières.

2 – Activer l’authentification à double facteur

Google authenticator

C’est une mesure de sécurité supplémentaire. Il permet de suppléer le mot de passe et d’accroître votre cybersécurité. Aujourd’hui il est possible de coupler l’authentification à multiples facteurs a des méthodes biométriques, à des clés de sécurité ou encore à des applications tels que Google Authenticator ou Microsoft Authenticator. L’avantage de la multiple authentification consiste particulièrement à vous garantir une barrière supplémentaire dans la mesure où votre mot de passe est compromise. Et à compromission de votre mot de passe doit être quelque chose que vous prenez totalement au sérieux. Comme nous l’avons signifié plus haut, les fuites de données sont régulières en ces temps qui courent.

3 – Se méfier du phishing

Le phishing est une méthode très courante lorsqu’on utilise Internet. Vous avez certainement été victime de phishing ou de tentative de phishing sans même que vous vous nous vous en rendez compte. Avec les réseaux sociaux tels que Instagram, Facebook ou même les messages instantanés comme WhatsApp, proposer des messages de phishing est devenu très facile. Malheureusement, beaucoup d’utilisateurs de service numérique sont encore naïfs. Par conséquent, il est essentiel que vous ne vous laissez pas emporter par la curiosité, lorsque vous recevez un message à sortie dans le lien qui vous propose quelque chose que vous n’avez pas demandé. Retenez ceci : ne cliquez jamais sur un lien que vous recevez dans un message qui n’a aucune importance professionnelle ou immédiate pour vous. Dans la mesure où vous êtes curieux, rendez-vous directement sur le site internet au lieu de cliquer sur le lien.

4 – Protégez votre terminal

L’outil informatique que vous utilisez pour accéder à Instagram doit être protégé. Car peu importe ce que vous faites comme activité, aucune mesure de sécurité ne sera efficace si le terminal est facilement corrompu. Par conséquent vous devez déployer à la fois une sécurité physique et une sécurité de logicielle. La sécurité physique va consister pour simplement à empêcher toute personne indésirable d’accéder à votre smartphone. Cela peut être particulièrement utile lorsque vous perdez vos outils ou que vous oublier quelque part ou n’importe qui pourrait accéder à votre insu. Cela peux se faire avec l’utilisation de moyens biométriques de sécurité, ou encore de mot de passe ou de schéma de sécurité. Ensuite pour ce qu’il en est de la sécurité de logicielle, il est important de faire les mises à jour de sécurité proposé par les éditeurs de logiciels et le constructeur. Vous pouvez compléter seul avec l’utilisation de programme de sécurité antivirus.

En définitive, la sécurité de votre compte Instagram est tout un processus qui est essentiel si vous voulez préserver non seulement vos données personnelles mais aussi l’intégrité et de votre identité sociale sur cette plate-forme. En bonus nous vous conseillons un outil important qui pourrait vous être utile. Il s’agit de PASS DECRYPTOR. C’est un outil puissant conçu spécialement pour permettre de trouver le mot de passe de n’importe quel compte Instagram. Grâce à ce logiciel, vous avez l’opportunité de retrouver votre compte si vous perdez son accès à cause de piratage quelconque. Comme on le sait tous, aucune mesure de sécurité n’est parfaite. Grâce à PASS DECRYPTOR, vous ne serrez plus inquiet de perdre le contrôle.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Comment se protéger de la cybercriminalité en 2022

2021 a révélé à quel point les cyberattaques deviennent de plus en plus impactant.

Depuis le début nous avons toujours su et compris qu’une attaque informatique pouvait avoir des effets néfastes. Cependant, avec les attaques subies par Colonial Pipeline et SolarWinds, on a compris qu’il fallait placer les cyberattaques au même niveau que les catastrophes naturelles de haut décret, même si celles-ci sont du fait de l’homme.

Cet article va aussi vous intréresser : Cybersécurité : ne croyez jamais être à l’abri d’une quelconque surveillance ?

« Pour la première fois, les cyberattaques ont un impact direct sur le monde physique à l’image de celle qui a touché l’oléoduc Colonial Pipeline, et qui eut pour conséquence directe des pénuries d’essence et des empoignades dans les stations-service », souligne Pierre-Yves Popihn, Consulting Director, Division Sécurité chez NTT France.

De manière pratique, on a pu constater que l’ennemi public numéro un aujourd’hui est le rançongiciel. Ce programme informatique a connu une évolution effrayante. Et on assiste à une nouvelle phase de son utilisation à travers les services de mises à disposition en tant que RaaS. Pour l’année 2022, il est certain qu’il faut s’attendre à une autre évolution de ce programme malveillant.

« La tâche pour lutter contre cette cybercriminalité croissante peut sembler colossale pour les professionnels de la sécurité, en particulier au vu des forces qui se liguent contre eux. Cependant, les entreprises peuvent renforcer certaines mesures de contrôle identifiables pour faciliter la défense contre la montée des menaces en 2022. », déclare Pierre-Yves Popihn.

En premier lieu pour mieux se protéger, il faut penser à sécuriser les technologies opérationnelles. Car les années précédentes on a pu assister à une hausse des cyberattaques qui visaient particulièrement ces infrastructures.

« Face à la montée des attaques contre les infrastructures critiques, il est nécessaire de prêter attention à la sécurité des technologies opérationnelles (OT). La sécurité des technologies opérationnelles fait de plus en plus parti de la stratégie cyber des entreprises, puisqu’elles élargissent progressivement leurs programmes de sécurité afin d’y intégrer celles-ci. », explique le spécialiste. « Elles ont compris qu’en raison de la nature des systèmes en jeu, ces dernières ne peuvent pas se contenter de leur appliquer les outils et concepts classiques de sécurité informatique. En effet, en effectuant un scan de port réseau avec leurs techniques habituelles, elles risquent de paralyser des machines. Heureusement, les entreprises s’équipent en nombre et en qualité d’outils dédiés à la sécurité des équipements OT et IoT (Internet des objets). », ajoute ce dernier.

En deuxième lieu, il incombe la sécurisation des applications. En particulier les logiciels en tant que service. La cyberattaque subie par SolarWinds et Kaseya ont mis en évidence cette vulnérabilité. Il devient alors très important de renforcer les mesures de protection des applications. Car à tout moment un simple bug peut devenir une vulnérabilité critique si cela n’est pas pris au sérieux à temps.

« Le cadre DevSecOps (développement, sécurité, opérations) permet ainsi d’intégrer la sécurité dans le cycle de développement de produits. En incorporant des outils de sécurisation des applications dans le processus de développement, les équipes de développeurs peuvent repérer plus rapidement les failles dans leur code et les corriger avant sa livraison aux clients. », explique Pierre-Yves Popihn.

De plus, il est important de mettre en place une mesure de contrôle accru des applications et de recherche des vulnérabilités de manière constante. Si les entreprises investissent dans ce genre de programme, elles pourront facilement anticiper le genre de problème qui a survenu avec SolarWinds.

En troisième lieu, la sécurité exige un bon investissement dans le domaine des sauvegardes. Il faut pouvoir « compter sur des sauvegardes. Bien entendu, toutes les suggestions précédentes ne rendront pas le réseau invulnérable, c’est pourquoi il est indispensable de réfléchir également au moyen de récupérer ses données critiques en cas d’attaque. La mise en place d’une infrastructure robuste de sauvegarde réduira considérablement la durée de l’interruption d’activité après une attaque. » explique Pierre-Yves Popihn.

Si l’éventualité de payer les rançons se présente souvent au entreprises, il n’en demeure pas moins que tout les pirates informatiques ne redonnent pas l’accès aux données telles qu’ils le promettent. Et cela ne protège pas de l’éventualité aucun programme informatique puisse récidiver à tout moment. Donc il faut bien évidemment avoir un plan qui permet de reprendre la dose en cas de survenance de sinistre. Pouvoir restaurer les données est essentiel.

En outre, aucun plan de sécurisation ne peut aboutir si les gens ne sont pas sensibilisés.

« Une fois, un collègue a demandé à un client :  » Combien de collaborateurs compte votre entreprise ? » Réponse : « 22 531 » Puis il a demandé : « Et votre équipe de sécurité ? » Réponse : « 22 531. » Cette anecdote illustre parfaitement l’importance de la sensibilisation à la sécurité. Lorsque les entreprises remontent au vecteur initial de la plupart des attaques, c’est généralement « quelqu’un qui a cliqué sur quelque chose qu’il ne fallait pas. Les entreprises dotées d’un programme actif de sensibilisation à la sécurité peuvent considérablement réduire leur surface d’attaque. Cela peut être aussi simple que des quiz réguliers concernant le phishing, ou des webinaires mensuels de formation organisés par l’équipe de sécurité. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Vie privée : comment se protéger sur internet ?

Internet est un outil très puissant dans l’utilité il n’est plus à démontrer.

Cependant, il est aussi utilisé pour porter atteinte aux intérêts personnels des utilisateurs. Le risque derrière chaque utilisation que nous faisons du réseau Internet grandit de plus en plus. Cela affecte notre travail, nos finances mais aussi notre vie privée personnelles.

Cet article va aussi vous intéresser : Votre vie privée est-elle protégée par les sites de rencontre ?

Dans ce contexte nous avons décidé nous vous donner quelques astuces qui vous permettront de vous protéger lorsque vous accédez à Internet.

1 – Partager le plus prudemment possible ces données personnelles

partage de données personnelles

L’un des fléaux sur internet est le vol de données personnelles. Car ces dernières en une valeur non négligeable pour certaines personnes. Que ce soit les cybercriminels ou encore les annonceurs publicitaires, il existe toute une machination destinée à collecter le maximum d’informations sur les utilisateurs d’Internet. Si les raisons divergent, il n’en demeure pas moins que la conséquence reste à la même : l’atteinte à votre vie privée. Par conséquent, il est important de ne pas partager de manière non contrôlée ces informations personnelles. Lorsqu’un site internet vous le demande où lorsque vous êtes sur les réseaux sociaux, interrogez-vous sur la nécessité dans l’immédiat d’opter pour le partage de données. Si vous n’envoyez pas alors de partager rien. À ce niveau soyez le plus rigoureux possible et restrictif.

2 – Une meilleure gestion de vos mots de passe

gestion mot de passe

S’il y a une donnée qui m’intéresse beaucoup les cybercriminels c’est sûrement votre mot de passe. Car de prime abord, c’est l’identifiant de connexion le plus important lorsqu’on veut pirater un compte en ligne. C’est pour cette raison que vous devez être très rigoureux dans votre manière de gérer l’utilisation de vos mots de passe. Tout d’abord, il est important de constituer des mots de passe solides, composés de manière très complexe évitant de le rattacher directement à votre vie personnelle ou professionnelle. En d’autres termes, il est exclu les dates d’anniversaire ou les dates de promotion. Ne composez pas les fameuses expression  »password » au  »111111111 ». Les cybercriminels connaissent déjà à l’astuce. De plus, il est important, très important de ne pas utiliser le même mot de passe sur plusieurs comptes.  En cas de fuite de données vous serez exposé de toute part.

3 – Faire attention aux cookies

cookies mot de passe

Les cookies ne sont pas mauvais en soi car ils permettent de stocker des informations relatives à l’historique de recherche. Ce qui permet parfois de trouver facilement des sites web et même des contenus sur différentes plateformes. Cependant, certains de ce petit programme informatique peut servir à vous espionner et même être très intrusifs. Ils peuvent aussi être utilisés dans le but de vous pirater. C’est pour cette raison que vous devez immédiatement effacer les cookies si vous n’en ressentez pas véritablement le besoin ce qui est la majeure partie du temps le cas. Dans le cas contraire, si pour une raison ou pour une autre vous devez utiliser des cookies pour l’accès à une plate-forme, veuillez le paramétrer de sorte à réduire le plus possible son caractère intrusif.

4 – Utiliser un VPN

Le VPN est un outil qui s’est fortement démocratiser à l’aube des année 2020 – 2021. La nécessité de pouvoir avoir des communications sécurisé dans le cadre du télétravail à montrer à quel point c’est un outil qui peut véritablement être pratique surtout pour conserver une certainement confidentialité de nos communications. Il existe des réseaux VPN pour usage grand public pour vous offrir suffisamment de sécurité et de confidentialité.

5 – Avoir une bonne gestion du GPS de votre smartphone

De manière constante il doit être désactivé car cela peut être suffisamment utile pour vous espionner et vous pister à votre insu. De l’activer que lorsque vous en avez besoin dans l’immédiat. Après chaque utilisation désactiver le.

6 – Se limiter aux liens HTTPS

Lorsque vous accédez à un site internet, n’hésitez pas à vérifier la barre de navigation pour déterminer le type de protocole utilisé par ce dernier site. Lorsque le lien il n’est pas marqué par le protocole HTTPS, cela signifie que vous vous êtes sur une plate-forme non sécurisée et qui met en danger votre confidentialité et votre vie privée. Sortez immédiatement.

7 – Protéger son terminal informatique

Aucune pratique de sécurité n’est efficace si la base même est corrompu. Ce qui signifie que vous devez bien traité votre outil informatique. Que ce soit un smartphone ou un ordinateur, prenez-en soin. Protéger votre outil à travers plusieurs méthodes. D’abord la protection physique qui empêche l’accès à toute personne non désirée et non habilitée. Vous pouvez utiliser des méthodes d’authentification de biométrique tel que la reconnaissance faciale ou l’empreinte. Vous pouvez aussi vous contenter du fameux mot de passe. De notre côté, penser à la protection virtuelle par l’utilisation de logiciel antivirus.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Comment sécuriser son compte WhatsApp ?

WhatsApp est aujourd’hui le service de messagerie instantanée le plus utilisé au monde.

S’il a été au cœur de plusieurs polémiques, il n’en demeure pas moins qu’il reste l’outil de communication privilégié par près de 1 milliards de personnes à travers le monde. Ce qui peut pousser des individus de mauvaises intentions à vouloir s’en prendre à votre compte WhatsApp.

Cet article va aussi vous intéresser : Pirater un compte Whatsapp en 3 méthodes

Cela peut être soit pour le détourner, soit pour vous espionner. Dans ce contexte, voici quelques mesures pour sécuriser votre compte WhatsApp.

1 – Sécuriser votre smartphone

Votre smartphone doit être le plus sécurisé possible car, peu importe les mesures de protection que vous utiliserez, elles ne serviront à rien si votre téléphone est vulnérable. Par conséquent, assurez-vous de verrouiller l’écran de votre smartphone lorsque vous ne l’utilisez pas. Installer un logiciel antivirus pour vous protéger des programmes malveillants ou des liens corrompus de phishing. Ne le laissez pas hors de portée lorsque vous savez que l’écran est toujours déverrouillé.

2 – Faire attention aux messages de phishing

WhatsApp est couramment utilisé pour propager des liens de phishing. Par conséquent, vous devrez vous méfier lorsqu’on vous envoie des messages à suivi de lien, lorsque cela n’a aucun intérêt pour vous. Faites attention aux messages promotionnels. Ne cliquez jamais sur un lien même s’il vient d’un proche. Si vous êtes curieux, essayer de vérifier l’information directement taper l’adresse du site internet si votre navigateur. Mais ne cliquez jamais sur un lien reçu par WhatsApp.

3 – Protéger l’accès de son compte WhatsApp par mot de passe ou biométrie

WhatsApp et dorénavant être protégé pour empêcher n’importe qui de pouvoir y accéder. Vous avez l’opportunité de le protéger par la sécurité biométrique. Cela peut s’avérer utile lorsque vos mots de passes sont compromis.

4 – Effectuer les mises à jour

C’est l’un des conseils les plus couramment donné utilisateurs de services numériques. Vous devez toujours vous assurer que vos appareils sont à jour. C’est le B A BA de la sécurité informatique. Les mises à jour vous protègent des failles de sécurité découvertes et vous permettent de pouvoir utiliser de nouvelles fonctionnalités. Alors vous devez vous vous assurez avoir la dernière version de l’application ou de votre système d’exploitation

5 – Activer l’authentification à double facteurs

Cette mesure est aujourd’hui imposé d’une certaine manière car son utilisation est essentielle. Elle empêche que votre compte WhatsApp soit usurpé. Il fournit une nouvelle couche de sécurité de sorte à ce que votre identité soit toujours vérifiée. Cependant, éviter de fournir des codes que vous recevez par message à des personnes qui vous le demande car il peut s’agir d’une tentative d’usurpation de votre compte. En d’autres termes, si une personne vous demande un code que vous venez de recevoir par message, ne lui donnez pas tout simplement ce code. Effacer ce code immédiatement.

6 – Gérer la confidentialité de vos données

Contacter quelqu’un sur WhatsApp est facile. Il suffit juste d’avoir son numéro de téléphone. C’est d’ailleurs pour cela qu’il existe dans les paramètres, un ensemble de configuration qui vous permet de gérer la confidentialité de votre compte. Vous avez la possibilité de déterminer qui peut voir votre compte WhatsApp, qui peut voir vos photos de profil et vos statuts. En clair, vous avez la possibilité de restreindre au maximum la visibilité de votre compte ainsi que de tout ce que vous faites à travers WhatsApp. Ces précautions sont nécessaires aujourd’hui avec l’explosion des arnaques en ligne et la tentative de piratage informatique par voie de phishing.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Quelles stratégies utilisez-vous pour protéger vos données en entreprise ?

Nous sommes à l’ère du numérique.

En cette période, il est très important d’accorder une place de choix aux données. Car elles sont les matières premières de l’industrie de l’informatique. En somme, leur collecte, leur stockage, son traitement doivent être encadrés par une exigence en matière de sécurité très stricte. Et bien sûr, cela inclut un environnement sûr et adapté.

Cet article va aussi vous intéresser : Les dirigeants d’entreprises face à la réalité cyber

Il a été posé la question de savoir comment les données récoltées étaient protégées en entreprise. À ce sujet plusieurs spécialistes on admis différents techniques souvent se rapprochant à un certain point.

« Les données sont le moteur de la transformation numérique.  Elles sont la base sur laquelle les organisations optimisent leurs opérations et développent l’interaction avec leurs utilisateurs, tant les collaborateurs internes que les clients et les partenaires », explique Thomas Le Clerc, Chef de produit B2B en Cybersécurité chez Orange, géant Français des Telecoms. « Voilà pourquoi la sécurité informatique est plus que jamais en tête d’agenda du CIO »

La sécurité informatique des données est une priorité. Cela a été mis en évidence par une étude publiée par plusieurs leaders en matière de technologie informatique et Beltug, l’association des directeurs de systèmes d’information belges. L’étude est intitulée : « B2B ICT Priorities Compass ». L’étude a mis en avant l’inquiétude des professionnels par rapport à la gestion et au contrôle de la quantité de données qui croit assez rapidement au sein de leurs organisations.

Le contexte actuel des entreprises, leurs méthodes d’organisation ainsi que les exigences du télétravail qui s’est épanoui à cause de la crise sanitaire à coronavirus, exige que la sécurité informatique et une bonne gouvernance des données s’imposent littéralement dans les habitudes. Il faut dorénavant de meilleures solutions beaucoup plus sécurisées, pour échanger, pour stocker et traiter les informations.

Pour cela, l’organisation doit pouvoir aborder la question de la sécurisation des données de manière assez concrète. Instaurer le besoin de sécurité tout au long du parcours de sorte que cela soit une exigence incontournable.

« Ce parcours englobe la voie parcourue par les données : de la collecte (lors d’un contact client ou une application IoT, par exemple) au transport par le réseau, jusqu’au stockage et au traitement des données. La vraie valeur réside dans l’analyse de ces données et dans la création de nouvelles perspectives, souligne Thomas Le Clerc.

« Intégrer la sécurité tout au long du parcours des données est crucial. Pour réaliser cela de manière ciblée, vous devez – en tant qu’entreprise – d’abord avoir une vue d’ensemble de la situation existante et des risques possibles. Un examen approfondi révélera la manière dont l’environnement évolue et où des efforts supplémentaires s’avèrent utiles. Par ailleurs, Les évaluations aident les entreprises à maintenir à jour leur stratégie de cybersécurité », note Thomas Le Clerc. « Elles identifient ainsi leur niveau d’exposition aux cyber-risques et peuvent en estimer l’impact. Sur base de ces analyses, vous pouvez déployer une stratégie globale, basée sur une analyse pragmatique de probabilité et d’impact sans être un expert technique. », conclut se dernier.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage