Sécurité informatique : pourquoi privilégier les audits de sécurité

Sécurité informatique : pourquoi privilégier les audits de sécurité

septembre 3, 2022 Non Par admin

En matière de sécurité informatique, les audits permettent d’identifier les vulnérabilités et de donner un aperçu de la manière dont il serait judicieux de procéder, dans le but de faire obstacle à la cybercriminalité.

L’importance des audits s’appréhende au niveau des données, des systèmes informatiques ainsi que des collaborateurs.

Cet article va aussi vous intéresser : L’importance des audits de sécurité informatique

« En effet, comment concevoir votre politique de sécurité sans une vision claire et globale de votre niveau de sécurité actuel, sans avoir analysé à un instant T l’état de vos SI ? Faille de sécurité, mise à jour non effectuée, problème de configuration, manque de sensibilisation… de nombreuses causes de failles sont à considérer au sein même de votre organisation. Il représente donc le point de départ de l’identification des problèmes de sécurité et des éventuelles vulnérabilités auxquelles votre entreprise est exposée. », explique alors Antoine Coutant, spécialiste en la matière, chez Synetis.

L’audit de sécurité informatique s’inscrit dans un contexte de méthodologie appliquée. Un excellent audit de sécurité doit remplir certains critères qui sont :

– l’indépendance ;

– la documentation ;

– la fourniture de preuve objective ;

– l’évaluation impartiale.

Il n’y a que lorsque ces critères sont rassemblés qu’un audit de sécurité informatique peut être satisfaisant.

À la suite d’un audit de sécurité informatique, les spécialistes en la matière fournissent une revue, un état des lieux pour ainsi dire un inventaire qui permettent d’avoir une vue beaucoup plus large du système d’information ainsi que de tous ces avenants.

« La crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 a accéléré la digitalisation des entreprises et a radicalement transformé l’environnement numérique. Ces bouleversements ont été, de fait, exploités par les cybers attaquants via, par exemple et de façon non exhaustive, des campagnes d’hameçonnage de masse ou ciblées, des exploitations de vulnérabilités non corrigées, des exploitations d’accès distants peu ou non sécurisés… leur offrant un terrain de jeux plus étendus et rempli de joueurs non parfaitement sensibilisés aux risques existants. L’audit est l’un des moyens d’éprouver un SI et de s’assurer de son niveau de sécurité. », met en évidence Antoine Coutant.

La sécurisation des organisations doit se faire de manière adaptée et bien évidemment proportionnée. C’est en ce sens que la réalisation des audits de sécurité intervient comme un moyen sûr de pouvoir prévenir ce qui peut s’avérer être des attaques informatiques d’ampleur très considérable.

En défi la meilleure manière de lutter contre un problème c’est de connaître soi-même ses faiblesses et ses insuffisances. Et c’est exactement ce que peut vous apporter un bon audit de sécurité réalisée en bon et due forme.

« Un audit de sécurité est construit autour de trois phases de réalisation. La première phase est celle de l’initialisation où le commanditaire (celui qui commande l’audit), l’audité et l’auditeur définissent clairement les limites de l’audit, son périmètre et les modalités d’exécution. Cette étape est alors suivie de la réalisation où les travaux techniques et/ou organisationnels sont réalisés pour finalement laisser place à la dernière étape, la restitution. Celle-ci prend forme par la rédaction du rapport d’audit contenant la synthèse des résultats obtenus, les différents points observés, les contre-mesures, les préconisations et, bien sûr, le plan d’action pour remédier aux vulnérabilités découvertes. », explique Antoine Coutant Synetis.

Par ailleurs, il est important que chaque auditeur puisse faire ses rapports avec une certaine qualité rédactionnelle pour permettre la compréhension de ces travaux et les gens qu’il veut en prodiguer.

Il est nécessaire que à chaque audit, en plus percevoir du contenu méthodiquement rédigé avec beaucoup de pertinence et de précision. En d’autres termes, les résultats doivent être pragmatiques. Chaque fois qu’il y a un audit, il doit y avoir de la valeur ajoutée au système informatique audité.

« Mais il est important de rappeler qu’un audit de sécurité est un instantané du SI analysé. Cette photo est une représentation du SI à un moment précis, qui ne permet pas de suivre l’évolution des environnements – cohabitation de différents environnements, d’infrastructures cloud et on-premise… – ni des usages faits par les utilisateurs – ouverture de brèche de sécurité à leur insu au travers du phénomène de Shadow IT par exemple. » note le spécialiste.

Dans le contexte de la sécurité informatique actuelle, l’audit doit être pensé pour favoriser au mieux l’évaluation des menaces, la correction des failles de sécurité, la sensibilisation des acteurs et pour finir la protection des données qui circulent dans les environnements très sensibles.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage