Comment accentuer une bonne numérisation

Comment accentuer une bonne numérisation

mai 12, 2022 Non Par admin

La transformation digitale est plus qu’une réalité, c’est quelque chose qui est dorénavant impliquée dans nos habitudes et dans nos besoins au quotidien. 

Les choses ne sont pas aussi simples. Il y a toujours une difficulté et un problème à résoudre quand on est face à tout ce qui touche l’informatique de manière directe ou indirecte.

Cet article va aussi vous intéresser : Sécurité informatique : et si la numérisation post-pandémique était une aubaine pour la cybermalveillance

C’est certainement dans ce contexte, que le spécialiste de la digitalisation, Schneider Electric, a réalisé une étude portant le processus de numérisation et l’intégration de l’informatique dans nos habitudes. Le rapport s’intitule « Succeeding at Digital First Connected Operations » (Réussir les premières opérations connectées). Ce rapport met en évidence la puissance de l’outil informatique en périphérie dans la transition vers un monde purement informatisé.

Pour la réalisation de ce livre blanc, près de 1 000 professionnels de l’informatique ont été interrogés dans plusieurs secteurs à savoir l’éducation, l’industrie, la santé et d’autres domaines beaucoup plus techniques tels que les finances. Les personnes impliquées dans cette étude sont localisées un peu partout dans le monde dans certains pays tels que les États-Unis, le Japon, la Chine, l’Allemagne, le Royaume-Uni, Irlande et l’Inde. Les sociétés impliquées dans l’étude sont composées au moins de 100 employés, à plus de 1 000.

« Alors que les organisations cherchent à créer des expériences améliorées pour les clients, à rendre leurs opérations plus efficientes, à optimiser la sûreté et la sécurité, et à devenir plus durables, elles se tournent vers des technologies numériques. Le livre blanc étudie le rôle crucial que l’informatique en périphérie et les déploiements en périphérie jouent dans la mise en œuvre d’opérations connectées et principalement numériques », souligne Chris Hanley, le vice‑président principal, opérations commerciales et canaux mondiaux, responsable de la stratégie commerciale en périphérie chez Schneider Electric. « Il met en lumière les stratégies que les professionnels des TI et les décideurs peuvent adopter pour pérenniser leurs capacités d’informatique en périphérie afin de soutenir des opérations à distance, connectées, sécurisées, fiables, résilientes et durables. » ajoute ce dernier.

L’informatique en périphérie devient omniprésent. Dans presque tous les domaines on peut observer une utilisation effective ou une potentielle utilisation. Particulièrement dans celui de la sécurité informatique.  En effet, le rapport a particulièrement mis en évidence que 50 pourcents des personnes interrogées ont mentionné utiliser l’informatique en périphérie dans le but d’améliorer leur sécurité informatique.

Selon 44 % des répondants, celui-ci est particulièrement utilisé pour assurer une meilleure résilience et fiabilité de leur système. Pourtant, malgré cet engouement, il y a encore plusieurs choses à réaliser dans le but de s’assurer que les infrastructures puissent véritablement être utilisées de manière fiable.

« Malgré la promesse de la périphérie, de nombreuses organisations font état de préoccupations relatives à la connectivité et aux pannes d’électricité. », note le rapport. À cet effet, 32 % des personnes interrogées lors de l’étude ont mis en évidence un problème lié à la connectivité lors du déploiement de leur informatique en périphérie.

Selon 31 pourcents de répondants, leurs organisations ont dû faire face à « une panne au niveau du service public d’électricité ou une surtension durant plus de 60 secondes ». En Outre, le défi majeur des organisations durant cette transition numérique demeure la cybersécurité selon le rapport

Malgré certains efforts, quoique minime, il y a toujours des préoccupations pour la sécurité des infrastructures. Les connexions ont besoin d’être protégées. Mais les failles persistent. « Il existe d’importantes préoccupations physiques et de cybersécurité relatives à la connexion des opérations. Ces enjeux nécessitent des systèmes et des processus sur mesure pour ce nouveau paradigme. », explique Chris Hanley.

Pour Jennifer Cooke, la directrice de recherche, stratégies en périphérie, IDC : « Des ressources résilientes en périphérie sont la base pour la transition vers des opérations connectées axées sur le numérique ». Selon cette spécialiste : « Les organisations deviendront plus vulnérables si elles ne peuvent pas compter sur leurs technologies. Afin de pérenniser les déploiements en périphérie, les décideurs doivent mettre au point une stratégie répondant à diverses préoccupations, comme celles relatives à la cybersécurité et à la connectivité, et garantissant un accès aux compétences requises pour maintenir des infrastructures en périphérie résilientes. ».

En clair, tout le processus nécessite une discipline forte et correcte.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage