L’intelligence artificielle dans les laboratoires universitaires

L’intelligence artificielle dans les laboratoires universitaires

juin 15, 2022 Non Par admin

En 2022, l’une des avancées notoires dans le domaine des nouvelles technologies est nulle doute l’intelligence artificielle.

Depuis son apparition dans le 21e siècle, son usage est en train de devenir presque incontournable dans tous les secteurs de l’informatique. Le concept du machine learning prend de plus d’ampleur et l’évolution de tout ce qui touche l’informatique dépend aujourd’hui littéralement de ce qui s’appelle l’intelligence artificielle.

Cet article va aussi vous intéresser : 2022 : L’intelligence artificielle au service du piratage informatique

À l’instar de toutes les avancées technologiques, l’intelligence artificielle prend sa place dans l’univers universitaire et cela avant même qu’elle soit commercialisée et démocratisée partout dans le monde.

De manière certaine, l’application de l’intelligence artificielle est étendue beaucoup plus que dans ses débuts. Cela implique notamment une certaine omniprésence de cette nouvelle technologie dans le futur.

« Les premières entreprises à utiliser l’IA étaient de grandes entreprises technologiques disposant du savoir-faire scientifique et des ressources informatiques nécessaires pour adopter et adapter les réseaux neuronaux aux demandes de leurs clients. Elles l’ont fait en utilisant le cloud, et en faisant évoluer l’IA du monde universitaire vers des applications commerciales concrètes. », explique le Vice Président Développement des affaires Entreprise Europe Sud de NVIDIA, Serge Palaric.

On peut prendre l’exemple de Google pour illustrer à propos des spécialistes. Effectivement le géant américain utilise l’intelligence artificielle pour traiter les langages naturels dans le but de concevoir son outil de traduction Google translate. Il en est de même pour Facebook lorsqu’il s’agit d’identifier les biens de consommation à travers les images.

Les géants de la technologie aujourd’hui offrent la possibilité de tirer profit de l’intelligence artificielle à travers le cloud. Et cela est profitable pour toutes les entreprises en particulier les start-ups. L’avantage réside essentiellement dans la réduction des coûts mais aussi dans la rapidité de traitement des informations ainsi que des données importantes dans toutes sortes de processus. Quel que soit le secteur d’activité, l’implication de l’intelligence artificielle améliore le rendement de chaque procédé.

« Les data scientists des secteurs de la finance, de la santé, des services environnementaux, du commerce de détail, ou encore du divertissement, commencent alors à former des réseaux neuronaux dans leurs propres centres de données ou dans le cloud. », explique Serge Palaric.

« Les chatbots d’IA conversationnelle viennent soutenir les équipes des centres d’appels en opérant un tri des demandes et un filtrage des urgences. L’IA de détection des fraudes surveille quant à elle les activités inhabituelles sur les marchés en ligne. La visualisation par ordinateur fait office d’assistant virtuel pour les mécaniciens, les médecins et les pilotes, leur fournissant des informations précises et rendant leurs décisions plus fiables, en temps réel comme en simulation. », note ce dernier.

Pourtant, la démocratisation de l’intelligence artificielle ne se fait pas sans mal ni difficultés. Effectivement depuis 2015, seulement 15 % des sociétés à travers le monde entier ont réussi à développer des technologies basées sur l’intelligence artificielle de manière industrielle. Aujourd’hui 30 à 40 % des entreprises qui s’intéressent à l’usage courant de l’IA se limitent typiquement à des expérimentations selon une étude réalisée par le cabinet EY.

Avec l’avenue de la 5G, on peut estimer que cela peut d’une certaine manière propulser le déploiement des solutions basées sur la religion artificielle dans les secteurs clés tels que les hôpitaux, les aéroports, le commerce et bien évidemment les usines.

« L’IA « à la périphérie, déjà utilisée dans de nombreux secteurs, apparaît comme une réponse prometteuse au besoin de croître très vite et très rapidement. La visualisation par ordinateur des allées et venues au sein des usines détecte les infractions à la sécurité, scanne les images médicales pour en détecter les anomalies et propose de conduire les voitures en toute sécurité sur l’autoroute. Le potentiel de nouvelles applications est illimité. Les avancées technologiques récentes ouvrent même la voie à une forme d’autonomie de l’IA, c’est-à-dire la capacité de diriger des machines mobiles sans intervention humaine. Les voitures, camions, bateaux, avions, drones et autres robots pourront bientôt fonctionner sans pilotage humain. », déclare Serge Palaric.

En d’autres termes, il reste énormément d’efforts à réaliser pour que l’utilisation de cette nouvelle technologie puisse atteindre le plein potentiel. L’intérêt est majeur pour n’importe quelle personne qui pense d’une certaine manière au développement de la technologie informatique.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage