Archives par mot-clé : obstacles

Transformation numérique et sécurité informatique : quand la collaboration entre les équipes est un obstacle à l’avancée de la numérisation en toute sécurité

Récemment la société Netskope a rendu public le rapport d’une étude portant sur la collaboration des équipes réseau et sécurité informatiques et l’impact que pourrait avoir cette collaboration sur la numérisation des entreprises.

On retient en premier lieu une rupture dans ces différents rapports

Le temps que l’étude a été réalisé à partir mois de février à Avril 2021. C’est un organisme indépendant du nom de Censuswide qui l’a menée pour le compte de la société Netskope. Elle a impliqué près de 2675 professionnels dans le secteur de l’informatique dans trois continents tel que l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Amérique latine. Les pays qui ont été concernés sont entre autres la France le Canada le Royaume-Uni l’Allemagne les États-Unis et le Mexique la Chili le Brésil la Colombie et l’Argentine. Pour l’échantillon nage. On comptabilise 373 professionnel pour la France interrogés, 376 pour le Royaume-Uni, 367 pour l’Allemagne. Les personnes interrogées font partie de l’organisation qui compte par mail à l’utilisateur du service près de 5000 personnes.

Cet article va aussi vous intéresser : Productivité et sécurité : Les deux aspects important de la collaboration à distance

Les participants étaient entre autres :

– des directeurs de sécurité informatique ;

– des professionnels de système informatique ;

– des architectes ou administrateurs réseau.

De cette étude on peut retenir que :

– 54 % des directeurs de systèmes d’information en Europe ont déclaré qu’il y a un défaut de collaboration entre les différentes équipes spécialisées tant au niveau de l’informatique qu’au niveau de la sécurité. Ce problème malheureusement empêche de profiter pleinement de la numérisation de leur service.

– 46 % des professionnels de la cybersécurité et 48 % des professionnels des réseaux reconnaît ce que les relations entre les différentes équipes ne sont pas au beau fixe ;

– 54 % des professionnels du secteur des réseaux informatique et 58 % des professionnels du secteur de la sécurité informatique ;

– 58 % des professionnels de la sécurité et 54 % des professionnels des réseaux n’ont jamais rencontré quelqu’un de l’autre équipe ;

– 45 % des équipes en Europe chargée de la sécurité informatique et du réseau sont généralement constitué au sein du même groupe et ayant les mêmes supérieurs hiérarchiques. Pourtant, 43 % des professionnels du secteur de l’informatique déclare que ces deux équipes ne travaille pas ensemble.

– 44 % de professionnels de la sécurité informatique et du réseau estime que leur relation est conflictuelle. Pour 13 pourcents la relation est dysfonctionnelle, pour 10 pourcents la relation est glaciale et pour 10 autres pour cent non pertinente.

Ces chiffres doivent s’appréhender comme un avertissement pour l’ensemble du secteur informatique. 51 % des personnes qui ont participé à l’étude ont confirmé que la relation difficile qui existe entre ces deux équipes est un obstacle qui empêche leurs entreprises de profiter pleinement de la transformation numérique. Dans une telle situation, on court nettement vers du gaspillage de ressources lorsqu’on sait que les estimations pour les dépenses mondiales au niveau de la transformation numérique ont été évaluée à hauteur de 6800 milliards de dollars de 2020 à 2023.

Mais l’étude n’a pas seulement mis en évidence des résultats négatifs. Il y a aussi un aspect encourageant.  « Les professionnels européens des réseaux et de la sécurité identifient des priorités similaires pour l’activité de leur équipe en 2021, en indiquant les trois mêmes priorités principales : « Soutenir l’augmentation de la productivité de l’entreprise dans son ensemble », « Augmenter la visibilité et le contrôle » et « Développer l’infrastructure pour soutenir la croissance de l’entreprise ». », note le rapport.

« Les projets de transformation numérique sont portés par les deux équipes (85 % des répondants travaillent actuellement sur un projet de transformation numérique ou viennent de le terminer). 56% de ces projets impliquent à la fois une transformation du réseau et de la sécurité, et 56% ont un coordinateur au sein des équipes réseau et sécurité. » précise l’étude.

De son côté, le vice-président et directeur général EMEA de Netskope, Andre Stewart, commente les résultats : « Toutes les grandes entreprises ont leurs politiques et souvent, les différentes divisions se disputent le budget ou l’importance stratégique au niveau du conseil d’administration, mais la transformation numérique est en cours. Une main-d’œuvre plus dispersée utilisant un plus grand nombre d’applications pour une plus grande efficacité crée une croissance exponentielle des données et une surface d’attaque beaucoup plus large pour les cybercriminels. Cela signifie que la transformation du réseau et de la sécurité doit se concrétiser maintenant en même temps que la transformation numérique. Compte tenu de ce fossé évident entre les équipes chargées des réseaux et de la sécurité, les PDG et/ou les DSI doivent s’impliquer, sinon les progrès et l’avantage concurrentiel qui pourraient être tirés de la transformation numérique seront faibles ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage