Archives par mot-clé : réseau sociaux

Faux pass sanitaire : un commerce qui explose sur les réseaux sociaux

Il y a quelques mois de cela, les réseaux sociaux étaient remplis de vendeurs de faux tests PCR négatif.

Dorénavant, on assiste à une prolifération de vente de faux pass sanitaire. Un trafic illégal qui peut s’avérer être très dangereux.

Cet article va aussi vous intéresser : Des faux pass sanitaires en circulation

« Si quelqu’un a une astuce pour un faux pass sanitaire, je suis preneur merci », avait publié sur le réseau social Facebook est un habitant de Lille dont nous tairons le Noms. Le problème, c’est que ce genre de demande foisonnent sur les plateformes de discussion en ligne. Surtout depuis que le président français Emmanuel Macron lors d’un discours le 12 juillet dernier, avait annoncé l’extension du pass sanitaire et son obligation pour accéder à certains endroits. Sur Google et les autres moteurs de recherche, les recherches sur les pass sanitaires se multiplient. On parle de milliers voir des centaines de milliers de demandes par jour.  Ce qui a notamment incité à développer ce trafic sur internet.

Pour celui qui a fait la demande concernant la possibilité d’obtenir un pass sanitaire par des moyens détournés, en seulement 2 jours, il reçu près de 492 réponses. Certains même ont répondu en ces termes : « Attrape la Covid et tu en auras un pour 6 mois ».

Et cela est pareil sur plusieurs plateformes en ligne que ce soit Snapchat, Jabber ou Telegram.

Généralement, les transactions se réalisent pour la plupart en ligne. Le paiement est exigé soit par bitcoin soit par Carte prépayée. Le paiement peut aussi s’effectuer en cash.

Il y en a qui promettent des pass sanitaires en seulement 2h ou même 1h du temps. D’autres même affirmant collaborer directement avec des médecins accrédités par les autorités. Le plus souvent des médecins qui ont accès à la plate-forme Ameli.

Sur Snapchat, il n’est pas rare de trouver aussi les personnes qui met en vente de faux vrai pas sanitaire.

En juillet dernier dans les Alpes-Maritimes, un certain Jojo_v06, commercialiser des test PCR négatif pour 200 € et des pass sanitaires pour 300 €.

Bien évidemment ces faussaires peuvent trouver de la clientèle à qui revendre leurs produits. En effet il y a encore plein de personnes réticente à la vaccination. Et ces personnes souhaitent bien évidemment accéder aux endroits publics interdit sens pass sanitaire. Certains ont même trouvé une alternative qui consiste à présenter un vrai pass sanitaire au travers d’une capture d’écran bien lisible par TousAntiCovid Vérif. De quoi à tromper la vigilance des tenants de cafés, bars et restaurants.

« Il faut seulement que la capture ne soit pas floue et pas prise en HDR, et on arrive à les scanner sans problème » souligne une serveuse. « Elle n’a pas les moyens de vérifier que la personne qui produit le pass est bien celle mentionnée sur le certificat » mettre un responsable d’établissement.

Si cette méthode passe belle et bien, il faut signifier qu’elle est risquée, on peut se faire prendre par les forces de l’ordre.

Que ce soit la mesure de la capture d’écran ou l’utilisation de faux pass sanitaire, il a été prévu des sentiments à cet effet allant à des amendes et des peines de prison.

D’ailleurs, pour un expert en cybersécurité, Loïc Guézo, secrétaire général du club de la sécurité de l’information, « Les faux pass sanitaires, c’est une arnaque! ». Il explique en ces termes que : « Un QR Code c’est un mode de représentation d’une info. Il y a des QR Codes très simples, comme ceux pour les menus de restaurant. Et puis, il y a les QR Codes qui vont intégrer des infos qui sont des éléments générés par des systèmes cryptographiques infalsifiables, comme pour celui du pass sanitaire. Il faut une clé maîtresse qui est sous contrôle du ministère de la Santé. C’est donc impossible de générer des faux pass sanitaires. Par sa construction c’est comme une Carte nationale d’identité ce n’est pas générale. Les faux pass sanitaires, c’est une arnaque! ».

L’expert en cybersécurité explique qu’il est presque impossible voire impossible même d’avoir un vrai ne faut pas sanitaire. En réalité ce qui est commercialisé par les faussaires en ligne est souvent : « une simple copie d’un pass sanitaire existant et le QR Code ne passera pas. Ou ça passe mais votre nom et votre date de naissance ont été écrits à la main, comme on dit en informatique. Et il ne sera pas à votre identité mais à celle du vrai propriétaire ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage