Archives pour la catégorie YouTube

YouTube est le site de vidéo le plus vue sur Internet. Cependant, il est la cible privilégié des hackers ! Nous vous marquerons ici toutes les dernières actualités de piratage YouTube.

Google et YouTube, condamnés au paiement de 170 millions de dollars d’amende pour défaut de protection des données personnelles liées aux enfants

La justice Américaine a condamné récemment le géant américain du numérique Google et sa filiale de divertissement YouTube.

Ils devront payer comme amende aux États-Unis la somme de 170 millions de dollar américain. Une très grosse somme, on demande donc pourquoi ? Quelles étaient les raisons d’une telle condamnation ?

Cet article va aussi vous intéresser : Quand YouTube se débarrasse des contenus traitant de piratage informatique

En l’espèce le géant du numérique est accusé avec sa filiale d’avoir publié des contenus vidéo mettant des enfants en avant. Le problème c’est que ces vidéos étaient inappropriées vis-à-vis de l’image qu’ils transmettaient sur la classe infantile. Par ailleurs il a été mentionné qu’ils collectaient des données relatives à ses vidéos publiées sur les différentes plateformes. Données générées par des enfants.

Cette affaire a été rendue publique suite à un communiqué fait par l’agence de protection du consommateur. Mais le plus étonnant, est que cette somme a été exigée suite à un accord à l’amiable proposé par la firme américaine. Cet accord pour être validé doit être confirmé par le ministère de la justice américaine et ce sera alors, l’accord le plus important dans une affaire de protection des données personnelles et de vie privée impliquant directement des enfants.

Et cela est arrivé Suite à un ensemble de plaintes déposées par 23 organisations non gouvernementales œuvrant dans le domaine de la défense les droits liés à l’usage des outils numériques le 18 avril 2018. Ces organisations accusaient YouTube de collecter des informations personnelles liées à des mineurs sans au préalable demander le consentement de leurs parents. Les informations dont il est question ici sont généralement la localisation des utilisateurs mineurs, du type d’appareil qu’ils utilisaient, et souvent des numéros de téléphone et ce à des fins publicitaires.

À ce propos le responsable de l’agence de protection des consommateurs, Joseph Simons disait : «YouTube a vanté sa popularité chez les enfants auprès d’entreprises qui étaient des clients prospectifs (…) Toutefois, quand il s’est agi de respecter la loi, l’entreprise a refusé de reconnaître qu’une partie de sa plateforme était clairement destinée aux enfants. Il n’y a aucune excuse pour la façon dont YouTube a violé la loi. ».

Selon l’accord qui a été établi entre Google et l’agence de protection de consommateurs, dans les 170 millions réclamés à Google 136 millions iront à l’agence. Les autres 34 millions devront aller au département de la justice.

Par ailleurs, certains membres de l’agence de protection des consommateurs en particulier, les membres démocrates ne sont pas d’avis avec l’accord passé avec Google. En effet ces derniers estiment que cet accord n’est pas suffisamment sévère vis-à-vis de la gravité de ce qui est reproché au géant américain. Google de son côté essaie de se défendre en affirmant que : « Nous traiterons les données de ceux qui regardent les programmes pour enfants sur YouTube comme si elles émanaient d’un enfant, quel que soit l’âge du spectateur. ».

Cependant on s’interroge sur la portée de cette sanction. En effet une simple amende peut-elle garantir le fait que des mineurs puissent avoir accès à certaines plateformes sans courir le risque d’être traquer et monnayer comme de la marchandise.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Quand YouTube se débarrasse des contenus traitant de piratage informatique

Depuis un certain moment pour ceux qui sont fréquents sur la plate-forme YouTube, les vidéos qui traitent du Hacking ou encore de toute forme de piratage informatique sont en train de disparaître peu à peu.

Cet article va aussi vous intéresser : Facebook veut concurrencer Youtube

En effet c’est la nouvelle politique visée par le géant américain du divertissement numérique. Disons que dans quelques mois, il sera impossible d’avoir sur YouTube des vidéos qui traiteront de piratage informatique. Cependant il ne faut pas mélanger. Les vidéos que YouTube a décidé de supprimer sont des vidéos qui expliquent comment pirater ou encore comment s’introduire de façon illégale dans un système informatique. Ainsi, les vidéos qui porteront sur la sécurité informatique ou encore des stratégies pour se protéger des formes de hacking seront quant à elle maintenues. Dans un certain sens.

On doit croire que YouTube veut se débarrasser de cette image de mine à hackers. C’est ainsi qu’il a défini une nouvelle politique de gestion de contenus. Dès que c’est fait, il a commencé à supprimer de façon massive les vidéos ayant un caractère pédagogique ou d’apprentissage au piratage.

Si avant avec de simple mots clés, on pouvait tomber sur des vidéos nous apprenons à cracker telle ou telle application, à s’introduire dans tel système, ou encore comment contourner la sécurité d’un WiFi, il n’est pas rare que la majorité des tutoriels présents sur la plate-forme n’était pas vraiment efficace. Cependant la réputation s’est construite quand même.

La nouvelle Politique de YouTube a été inscrite dans la mise à jour de ces conditions générales d’utilisation qui est disponible sur sa plate-forme. Les dirigeants de la plate-forme ont signifié que le but est de mieux se positionner dans l’image du bien au lieu de favoriser l’expansion des mauvaises pratiques du numérique.

Les catégories de contenus sanctionnées par la nouvelle politique de YouTube, en plus de contenu dangereux où à caractère pornographique nous trouvons le « Piratage pédagogique et hameçonnage: montrer aux utilisateurs comment contourner des systèmes informatiques sécurisés ou voler leurs identifiants et données personnelles ».

On n’apprend pas à pirater sur YouTube comme on ne doit pas enseigner. On peut déduire de cela que d’autres contenus seront autorisés, ceux qui traitent de thème de piratage mais pas trop souvent à caractère pédagogique dans le sens de l’apprentissage de hacking. En effet les thèmes qui traiteront de la cybersécurité ou encore des méthodes de piratage dans l’intention de prévenir seront admis.

Cependant, il existe encore sur ce point quelques incompréhensions. Les contenus qui traitent de cybersécurité mais de manière active ils ne seront pas admis, c’est un fait. En effet YouTube ne fera pas de distinction entre une vidéo qui montre comment pirater dans le but de prévenir et une vidéo qui montre comment pirater dans le but de s’en servir. Aussi pour que les contenus sur la cybersécurité puisse être retenu il faudrait qu’il y soit inséré évidemment une balise ou encore un indicateur décrivant avec précision l’objectif de la vidéo.

Ce dernier point que nous venons de soulever a été la cause de bon nombre de protestations contre la politique de YouTube. Bien vrai qu’il est normal de vouloir supprimer des vidéos à caractère dangereux mais de là à empêcher des personnes de se protéger relève d’une faute professionnelle. Certains producteurs de contenu quel que la célèbre chaîne Null Bute ont malheureusement fait les frais de cette nouvelle politique, car la plate-forme les a empêcher de télécharger les contenus qu’ils voulaient publier.

YouTube tout en s’excusant a essayé d’expliquer « Avec la masse de vidéos sur notre site, nous prenons parfois la mauvaise décision. Nous avons mis en place un processus de réclamation pour les utilisateurs. Lorsque nous apprenons qu’une vidéo a été supprimée par erreur, nous agissons rapidement pour la rétablir »

De la sorte, La plateforme essaie de gérer la nouvelle politique en essayant de ne pas porter atteinte aux internautes de bonne foi.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage