Cloud Computing : quels sont les défis à surmonter ?

août 5, 2022 Non Par admin

Dans basculement massif vers le Cloud Computing, du côté des entreprises à une résilience assez forte, particulièrement avec une imposition du travail hybride comme en méthode professionnelle de collaboration dorénavant.

Toutefois les lacunes demeurent. On a beau lutter, on se trouve dans une situation où les entreprises ont du mal à avoir une certaine visibilité de leurs architectures IT. Ce qui constitue l’une des premières difficultés dans la gestion des ressources numériques dorénavant.

Cet article va aussi vous intéresser : Un grand nombre d’entreprises auraient subi des violations sur le cloud

Avec l’évolution des choses, l’utilisation du cloud va continuer à grimper en flèche. La numérisation des services qui nécessite de s’accroître va propulser d’une certaine manière le Cloud Computing.

En nous référant à un récent rapport publié en 2022 par Enterprise Strategy Group, 45 % des organisations ont dans leur programme une stratégie de Cloud first. Quelque chose qui devrait se poursuivre tout au long de cette année. D’ici les 12 prochains mois, près 55 % de la charge de travail des entreprises transite où se trouve sur le cloud.

Évidemment une telle situation n’est pas quelque chose qui est surprenant. Le passage vers le Cloud a énormément d’avantages. En termes de flexibilité, d’efficacité et de performance renforcée. Depuis le début, le Cloud a pu démontrer un certain potentiel d’innovation et de nouvelles capacités en termes de développement.

Malgré tous les avantages que peut apporter le cloud computing, on est malheureusement obligé de mettre l’accent sur certaines insuffisances. Parmi elles, la visibilité.

« La visibilité offre aux entreprises la possibilité de surveiller et d’optimiser la productivité des applications avant, pendant et après la migration vers le cloud. Sans elle, cette migration devient plus complexe et peut entraîner des coûts inutilement élevés, des dommages à l’expérience de l’utilisateur final et des problèmes de cyber sécurité. Dans un monde où la productivité et la capacité à s’adapter aux changements rapides sont essentielles à la réussite de l’entreprise, il est temps pour les organisations de résoudre les problèmes de manière proactive en investissant dans des outils de visibilité. Mais face à la multitude d’options disponibles, la question qui se pose est la suivante : à quoi une entreprise doit-elle faire attention ? Voici quatre domaines clés que l’on peut envisager… », explique Frédéric Kunegel, Directeur Général de Riverbed Technology.

Voici donc quelques enjeux qui devront être surmontés par les entreprises pour répondre à ce besoin de visibilité :

1 – La localisation des applications

Le fait de migrer vers le Cloud en ce qui concerne les applicatifs dans l’avantage de beaucoup d’agilité et de réduction de coût. Cependant, nous avons encore énormément d’entreprises qui ont du mal à franchir cette étape. Il y a aujourd’hui 51 % des entreprises interrogées par l’enquête de ESG, qui estiment que la dépendance des applications n’est pas suffisamment comprise par les dirigeants ou les responsables informatiques en charge de la transition. Une situation qui a tendance à rendre la migration beaucoup plus difficile. Selon cette même étude, à cause de l’informatique hybride, les choses deviennent beaucoup plus difficiles et complexes.

2 – Les coûts cachés

Dans une situation de croissance, souvent amené à faire des dépenses qui à la base n’était pas prévues ou budgétisées, à cause de leur nature soudaine. On parle alors de coût caché.

Il y a même certaines offres qui sont tellement incitatives, vous ne prenez pas garde que vous poussez à rendre votre initiative cloud trop coûteuse que ce que vous devez dépenser à la base.

À cela s’ajoute une étude publiée par Flexera, qui déclare que 30 % des dépenses liées au Cloud sont en fait gaspillées. Cette même étude met en évidence la difficulté des organisations à savoir contrôler les coûts liés à leur migration vers le soir.

« Pour faire face à cette crise des coûts, les entreprises doivent se tourner vers les solutions distantes de flux de données qui peuvent les aider à identifier ce qui fait grimper les coûts du Cloud. Elles peuvent mettre en évidence les types de données les plus coûteux, de sorte que des gains d’efficacité puissent être identifiés et mis en œuvre. Elles permettent aux entreprises d’examiner le volume de trafic sortant du cloud, le type de données en cloud le plus cher et le niveau de tarification suivant. La connaissance de ces informations aidera les entreprises à améliorer la planification de l’emplacement des données et des applications afin de gagner en efficacité. », conseille alors Frédéric Kunegel.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage