Un grand nombre d’entreprises auraient subi des violations sur le cloud

Un grand nombre d’entreprises auraient subi des violations sur le cloud

juin 19, 2022 Non Par admin

Selon une étude récemment fournie par la société de sécurité Thalès, 72 % des organisations utilisent dorénavant des technologies de type IaaS.

Ce qui est un chiffre assez élevé contrairement à 2021 où il n’y avait que 57 % d’organisations privées.

Cet article va aussi vous intéresser : La sécurité des voitures autonomes menacée par le cloud public

De manière pratique, l’étude publiée par Thalès a mis en évidence que les organisations à travers le monde avaient utilisé en moyenne près de 110 applications de type software en tant que service. Alors qu’en 2015, ce chiffre était seulement de 8.

Le fait que le système informatique devienne complexe rend les choses beaucoup plus difficiles du côté des professionnels. Aujourd’hui c’est cinquante pour cent des professionnels dans le domaine estime qu’il est très difficile de gérer la confidentialité des données et leurs protections au niveau du cloud.

Le fait même de basculer vers le cloud devient de plus en plus complexe. Selon les rapports la grande majorité des organisations approchées ont pour but de « lever et déplacer ». Aujourd’hui c’est comme 5 % des organisations. On estime que la migration vers le cloud est passée de 55 % des organisations l’année dernière à 24 % aujourd’hui.

Par ailleurs, 66 % des entreprises approchées lors de l’étude de Thalès, ont déclaré que 60 % de leurs données sensibles sont aujourd’hui stockées sur le cloud.

Cependant, seulement 25 % d’entre elles ont affirmé être en mesure de pouvoir faire une classification efficace de leur donner.

Près de 1/3 de ses organisations ont reconnu avoir notifié près des organismes gouvernementaux, à des clients ou des partenaires, des violations des données.

Par conséquent, ces entreprises doivent être beaucoup plus inquiètes quand on sait la quantité de données sensibles qui se trouve dans une avance sur le cloud.

Pour la sécurisation des données présentes dans les infrastructures de type multi cloud, les professionnels de l’informatique considèrent que le chiffrement est un moyen de contrôle de sécurité très important. Voir très essentiel.  Par conséquent 80 % à 100 % des données présentes dans le cloud dans sont chiffrées.

« Le Cloud a été déterminant pour assurer la continuité des activités tout au long des turbulences continues de ces dernières années. Cependant, les entreprises doivent s’assurer qu’elles mettent en œuvre les mesures de sécurité nécessaires pour soutenir cette expansion continue, car la complexité de la gestion des environnements multi-clouds ne peut être surestimée. En outre, l’importance croissante entourant le concept de souveraineté des données soulève de plus en plus de questions pour les RSSI et les responsables de la protection des données lorsqu’ils envisagent leur stratégie, leur gouvernance et leur gestion des risques en matière de cloud computing. Le défi n’est pas seulement de savoir où résident géographiquement les données sensibles, mais aussi de savoir qui a accès aux données sensibles au sein de l’entreprise. », déclare Sebastien Cano, vice-président senior pour la protection du cloud et les activités de licence chez Thalès.

« Bien que les entreprises utilisent de mieux en mieux le chiffrement pour sécuriser les données sensibles dans le cloud, il s’agit toujours d’un domaine à améliorer et à consolider en permanence, notamment en ce qui concerne la gestion des clés. En outre, la poursuite de l’adoption d’une stratégie de confiance zéro sera essentielle pour sécuriser ces environnements complexes, afin de s’assurer que les organisations ont la capacité de soutenir leurs données et de gérer les défis futurs. », ajoute ce dernier.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage