Le gouvernement québécois s’associe pour une meilleure sécurité des télécommunications

Récemment, l’actualité mettait en évidence un partenariat qui a été conclu entre le gouvernement de Québec et le centre de sécurité des télécommunications lié au même gouvernement fédéral.

L’objectif de cette future collaboration et d’accroître de manière conséquente la capacité de défense des administrations publiques du Québec en matière de sécurité informatique. La collaboration va beaucoup plus miser sur le partage d’expertise et d’informations.

Cet article va aussi vous intéresser : Des milliers de québécois voient leurs données au tribunal administratif exposées en ligne

« Cette entente permettra au Québec et au Canada de renforcer leurs différents outils de cyberdéfense, et ce dans l’intérêt des citoyennes et citoyens qui utilisent les services gouvernementaux en ligne et qui confient leurs renseignements personnels aux différents organismes publics. Pour la cybersécurité des Québécois, les gouvernements ne doivent pas travailler en vase clos. », a déclaré, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire.

À noter que le centre de la sécurité des télécommunications est responsable du renseignement d’origine électromagnétique étranger ainsi que des cyber opérations au gouvernement fédéral. L’institution en question est sous la direction du ministre de la Défense nationale M Harjit Sajjan.

Par ailleurs, le centre de la sécurité des télécommunications apporte aussi son expertise en matière de sécurité informatique. Ce qui notamment est un atout pour le gouvernement québécois, qui pourra s’appuyer sur lui pour régler ses difficultés dans ce secteur de la sécurité informatique. Par ailleurs, cela permettra au gouvernement du Québec de pouvoir être à jour dans le contexte de nouvelles menaces en matière de sécurité informatique. De la sorte l’administration publique pourra facilement prévenir les dangers qui peut viser son système informatique et se protéger au maximum.

C’est un partenariat qui rentre dans le cadre de la politique du gouvernement du Québec en matière de sécurité informatique, initié par l’administration depuis le mois de mars en 2021.

En outre, il est clair que c’est une alliance assez stratégique. Et il est certain que la signature de l’Entente va bonifier au mieux la porte du centre gouvernemental en matière de sécurité informatique. Cette administration qui fait partie intégrante du secrétariat du conseil du Trésor chargé entre autres de coordonner l’ensemble des charges en matière de sécurité informatique et de communication opérationnelle des autres administrations du gouvernement québécois.

« Le Canada est l’un des pays les plus branchés au monde, et il est important de pouvoir compter sur un cyberespace sécurisé pour garantir notre sécurité et notre prospérité. Ce partenariat avec le Québec est un autre exemple positif de la collaboration des organismes de sécurité et de renseignement nationaux avec nos partenaires provinciaux pour assurer la sécurité des Canadiens et de nos entreprises. », signifie Harjit Sajjan.

Ce partenariat met en évidence la nécessité pour l’administration ainsi que toute organisation de s’adapter à l’évolution de la menace cyber. C’est malheureusement une réalité dont il faut faire face. L’exemple doit être suivi par toutes les autres administrations car cela se pose malheureusement. Pour cela les alternatives ne manquent pas ainsi les partenariats possibles. Et le gouvernement québécois vient de le démontrer.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage