Le marché de la cybersécurité en pleine croissance

Nous le constatons que depuis quelques mois, le marché de la sécurité informatique observe une croissance négligeable.

Les spécialistes de la cybersécurité sont de plus en plus demandés sur le marché. Ce qui fait croître leur valeur. Cela s’explique notamment par l’explosion de l’utilisation des solutions numériques dans le secteur professionnel et éducatif. L’avènement du télétravail et l’été les enseignements a démontré à quel point les systèmes était encore vulnérables même si on le savait avant. Nous en avons eu l’amer confirmation. Par ailleurs depuis le début de l’année et depuis la fin de l’année 2019, les attaques informatiques se sont multipliées et cela dans un contexte où les entreprises croyaient encore que la menace cyber n’était qu’un simple leurre.

Cet article va aussi vous intéresser : Sécurité informatique des organisations publiques : les institutions de l’État ciblée par une vague d’attaques informatiques

Mais aujourd’hui, la tendance a totalement changé et les entreprises savent parfaitement quelles sont véritablement leurs priorités. « Nous avons certains clients qui ont stoppé des projets, mais nous en avons d’autres qui ont décidé d’accélérer leurs investissements en », note Jean-Philippe Racine, président du Groupe CyberSwat. « Juin a été le plus gros mois de notre histoire. On prend de l’expansion, je suis en train d’engager », ajoute l’expert en sécurité.

Il faut noter quand même que ce dernier a pour projet d’agrandir son entreprise en augmentant le nombre de ses collaborateurs. Avec l’explosion du télétravail le marché des spécialistes de la cybersécurité est devenu un marché pourvoyeur d’emplois. « Ça change les enjeux de cybersécurité. On sensibilise leurs employés par de la formation à distance et des webinaires [séminaires en ligne]. ».

« Le télétravail amène une augmentation du niveau de risque. Les compagnies se sont retournées très vite, ont ouvert plein de portes et veulent maintenant mettre des gardiens devant », décrit le directeur général pour les opérations canadiennes de l’entreprise américaine GoSecure, Mathieu Grignon. Il faut noter pair ailleurs que l’entreprise donc il est question ici à des bureaux dans plusieurs localités notamment à Toronto Québec et en Halifax. La société de cybersécurité GoSecure emploi déjà une centaine de personnes. L’entreprise a pour objectif d’employer plus de 70 personnes d’ici les 3 ans à venir au Québec. Si bien sûr, la main d’œuvre est rendez-vous. Toutefois il faut noter que c’est depuis Montréal que l’entreprise est dirigée dans tout le Canada.

En outre, il faut signifier que la demande en compétences de cybersécurité est bel et bien réelle : « Nous avons eu beaucoup de demandes, au début, quand il y a eu le transfert [des télétravailleurs] vers la maison. Nous avons eu une augmentation de 670% du nombre d’appels en une semaine », souligne Simon Fontaine, le président de ASR-Solutions. « Nous avons vécu comme trois vagues, ajoute-t-il. La première avec les gens qui voulaient travailler de la maison. La deuxième avec le retour au bureau. La troisième avec ceux qui voulaient être hybrides en ayant un poste au bureau et un autre à la maison. Ça nous donne beaucoup plus de travail. ». Ajoute ce dernier. « Ça a créé un boom au niveau des outils de télétravail, poursuit M. Fontaine, autant au niveau de la sécurité de la gestion de la productivité des employés, des logiciels de collaboration comme Teams ou de vidéoconférence. »

ASR-Solutions emploie plus 25 personnes à Québec.

« Des entreprises à l’arrêt en ont aussi profité pour devancer des projets prévus plus tard. Nous avons fait des tests avec certains clients en simulant de l’hameçonnage, on a fait des rapports où 80% des gens tombaient dans le panneau. On offre ensuite une formation », précise M. Fontaine, en essayant de démontrer à quel point le secteur est prometteur. Il promet de son côté le travail à distance car il affirme que d’ici quelques mois c’est depuis l’Autriche que ses employés travailleront. « Je trouve que le travail à distance amène plus d’avantages que de désavantages. Je pense que c’est là pour rester. » note il.

D’un autre côté, les spécialistes de la sécurité informatique ont soulever tous le même problème. Celui selon lequel l’adoption de manière précipité du télétravail par les entreprises a causé plus de failles de sécurité qu’il en avait avant. « Je ne serais pas surpris d’entendre parler, dans les prochains mois, de fuites de données en lien à l’immigration massive des entreprises vers le télétravail. Le télétravail a changé l’exposition au risque. D’autant plus que ça n’a pas été », décrivait Jean-Philippe Racine du Groupe CyberSwat. Il ajoutera : « Ma perception, c’est que plusieurs entreprises avaient l’intention de numériser leur modèle d’affaires, mais ne l’avaient pas encore fait. Maintenant, il y a plus de télétravailleurs à éduquer et de sites transactionnels à tester. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage