La vie privée à l’épreuve des QR codes

Si les QR codes sont généralement moins exposés que la plupart des outils utilisés sur l’aspect informatique, ils n’en demeure pas moins qu’il pose souvent des problèmes au niveau de la sécurité des usagers.

À ce propos une étude en récemment réalisée par MobileIron a permis de faire une nouvelle approche de la chose.

Cet article va aussi vous intéresser : Sécurité informatique : 25 applications retirée du PlayStore par Google

Une chose est sûre, le QR code est beaucoup apprécié des usagers dans la mesure où ils permettent de simplifier des mesures d’authentification ou de confirmation. Cependant il cache un véritable problème de sécurité. En effet, il a été découvert qu’il mettait en danger les données personnelles des utilisateurs. Il a même été confirmé, que l’utilisation des QR codes expose les a des risques d’infections par des logiciels malveillants. Comme on le sait, les QR codes sont présents dans plusieurs secteurs qui influence non quotidien. On les voit un peu partout. Sur les emballages des applications et même dans des journaux. Face à la dynamique des QR codes, une enquête a été initiée en début du mois de septembre. Elle a impliqué plus de 2 200 participants en Grande-Bretagne et aux États-Unis

 Suite à l’étude de MobileIron :

– 17% des répondants à l’enquête de MobileIron ont pu observer une conséquence inattendue après à le scan d’un QR code. Certains affirme avoir été directement et dirigé vers des sites web sans leur conseil.

– 64% des personnes interrogées on reconnut que l’utilisation des codes-barres 2D leur simplifie littéralement la vie, surtout dans un monde où les rapports évoluent généralement vers le sans contact. Et le confinement enclencher un peu partout depuis le mois de mars a confirmé l’importance de l’utilisation de cette technologie.

– 47% des répondants ont confirmé avoir observé une augmentation de l’usage des QR codes dans presque tous les domaines de la vie courante.

– 46 % de cet usage a été observé dans le secteur du commerce de détail

– 43 % dans le domaine des restaurants et bars

– 35,3 % dans le secteur bancaire

– 33,6 % dans le domaine de la santé

– 66% des personnes interrogées admis avoir un problème avec l’utilisation des QR codes

– 51% des personnes estimant avoir un problème avec les codes-barres 2D note qu’ils les utilisent malgré le fait qu’elles savent que cela ne leur convient pas

– 63,6 pourcents des personnes inquiet à propos des QR codes en le slnt à cause des problèmes liés à la vie privée et à la gestion des données personnelles

– 55,8 % des personnes inquiètes par rapport à l’usage des QR code l’exprime au secteur financier, pour les fuites de données que cela pourrait engendrer et les paiements volontaires.

– 51 % des répondants ayant un problème avec l’utilisation de QR code l’es à cause des risques liés à l’infection aux programmes malveillants. Même si c’est le cas de figure reste quand même assez improbable.

Cependant, les spécialistes mentionnent qu’il faudrait se préparer dans la mesure où l’on devrait être confronté à une vague d’attaque par QR code. « Les pirates informatiques lancent des attaques contre les vecteurs de menaces mobiles, y compris les e-mails, les messages texte et SMS, les messages instantanés, les médias sociaux et d’autres modes de communication », a déclaré Alex Mosher, le vice-président mondial des solutions de MobileIron. « Je m’attends à ce que nous assistions bientôt à une vague d’attaques via les QR codes. Un pirate informatique pourrait facilement intégrer une URL malveillante contenant des logiciels malveillants personnalisés dans un QR code, qui pourrait ensuite exfiltrer les données d’un appareil mobile lors de l’analyse. Ou, le pirate peut intégrer une URL malveillante dans un code QR qui dirige vers un site de phishing et encourage les utilisateurs à divulguer leurs informations d’identification, que le pirate pourrait alors voler et utiliser pour infiltrer une entreprise. » ajoute ce dernier.

En outre, les personnes qui ont été interrogés lors de l’enquête, on sensiblement a été informé sur les menaces au cyber hauteur de 62 %. Plus de la moitié est d’avis sur le fait que les pirates informatiques pourraient belle et bien cibler les victimes en utilisant des QR codes. Et cela se comprend lorsque 17 % des personnes interrogées ont quand même signifié avoir été confronté à un résultat inattendu après avoir scanner les codes-barres. En même temps il faut signifier quelque chose d’assez important. Près de 71 % des répondants affirmer ne pas être meilleur de distinguer lorsqu’ils sont face à un code-barre malveillant d’un QR code légitime. Ce qui signifie que la vigilance est de mise.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage