Archives par mot-clé : ouverture

Affaire Tiktok : Ouverture d’un « Centre De Transparence » par le géant Chinois

Au cœur d’une polémique de gestion des données personnelles de ses utilisateurs, le réseau social chinois TikTok décide de marquer un grand coup, à Los Angeles, au cœur même des États-Unis.

Par le biais de son fondateur le milliardaire chinois Zhang Yiming, l’entreprise de divertissement décide d’ouvrir aux États-Unis, un centre qui permettra à tout expert ayant l’habilitation requise de non seulement surveiller la collecte de données, mais aussi d’avoir la possibilité de surveiller la manière dont le réseau social gère et utilise celles-ci. Ce « centre de transparence » a d’abord pour objectif de rassurer les consommateurs occidentaux en particulier les Américains, qui plusieurs fois ont mis en doute l’intégrité de TikTok, avec plusieurs accusations portant sur la relation qu’entretenaient le réseau social et le gouvernement chinois.

Cet article va aussi vous intéresser : TikTok accusé de détournement de données personnelles vers la Chine

La date d’ouverture de ce centre est prévue pour le mois de mai de cette année. Il va d’abord porter principalement sur la gestion de la réputation numérique du réseau social, et de la modération du contenu proposé par celui-ci. Par la suite on pourra s’attendre à une mise à jour de certains accès tel que le code source qui sera progressivement dévoilé et aussi l’ensemble des règles auxquelles serait soumise l’application. Cependant, les personnes qui auront les applications requises pour travailler dans ce centre n’ont pas encore été désignées ni le profil dévoilé.

Interrogée, l’une des responsables du réseau social, Vanessa Pappas déclarait ceci : « Nous voulons que le centre de transparence fonctionne comme un forum où les experts seront capables de fournir un retour productif à propos de nos services. L’industrie se développe très rapidement et il est vrai que le système d’exploitation de l’application n’est pas irréprochable, c’est pourquoi il est important pour nous d’être prêt à se renouveler constamment. »

Mais la principale question de savoir si cela suffira pour calmer les ardeurs de l’administration américaine qui a toujours l’application TikTok dans leur collimateur. Avec ces 24 millions d’utilisateurs par jour, c’est l’un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde. Et cela n’a fait qu’accroître la suspicion des Américains à l’égard de ce réseau social venue de Chine. On se rappelle que l’année dernière déjà, les autorités américaines avaient lancé plusieurs enquêtes de sécurité à l’égard de TikTok. Elle avait même été interdite à certaines personnes pour usage tels que les militaires et autorités de maintien de l’ordre. Certains membres de la classe politique américaine sont allés jusqu’à demander même le bannissement de l’application du territoire américain, à l’occurrence Josh Hawley le sénateur républicain.

Pour démentir toute ces suspicions, TikTok avait publié déjà durant le mois de décembre dernier, un rapport de transparence sur ses activités et sa gestion des données personnelles de ses utilisateurs. La preuve que le réseau social prend vraiment en compte les critiques et les attaques des autorités américaines.

Par ailleurs, il faut noter que l’entreprise chinoise n’a sans cesse déclarer qu’elle ne divulguera aucune information provenant d’utilisateur américain au gouvernement chinois, et cela même si la législation chinoise l’en oblige depuis 2017.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

2021 marquera l’ouverture de la première banque dédiée à la cryptomonnaie aux États-Unis

En se fondant sur un ensemble de publications faites sur plusieurs réseaux sociaux en particulier Twitter, Caitling Long, ancien PDG de wall street, a annoncé en grande pompe, qu’un travail est en cours pour assurer l’ouverture en 2021 d’une banque crypto friendly, dont les activités seront guidées essentiellement vers des services dont le fondement serait des actifs numériques tel que la crypto monnaies.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment pirater une cryptomonnaie : Checkpoint met en évidence quatre stratégies utilisées par les pirates informatiques

L’ambition des créateurs de cette institution financière future, serait d’assurer une certaine cohabitation et plus loin une position entre les méthodes de finances classiques et celles qui sont aujourd’hui numériques. Son siège en sera situé dans l’État du Wyoming, et sera dénommée Avanti Bank. A la question de savoir pourquoi l’état du Wyoming, il serait dû notamment un ensemble de loi qui ont été édifiées dans cette région des États-Unis en faveur de la blockchain. Et ce qui est certain, cette banque sera clairement la première institution officielle en matière de gestion d’actif numériques. Il faudra s’attendre à une ensemble de services lié au stockage et à la monétisation de cryptomonnaies en respectant certaines normrs de sécurité.

Le terme utilisé pour la dénomination de la banque semble assez dichotomique avec la situation. En effet Avanti signifie en italien Ancien, pour une institution qui est censée s’investir pour des méthodes du futur. Le protocole de sécurité sera similaire à certains qui sont exigés dans le secteur des finances ou dans tout usage de la cryptomonnaie classique tel que KYC et AML. En tant qu’institution financière légale respectant les normes bancaires, elle sera encadrée par les lois relatives aux institutions de dépôt à usage spécial donc sous la tutelle de divisions bancaires du Wyoming.

Par conséquent 2021, les premières actions en faveur d’un usage maîtrisé et contrôlé, officiel surtout des actifs numériques seront réalisées. Un rêve qui devient peu à peu réalité. « Il manque un élément critique de l’infrastructure du marché américain – une banque réglementée qui peut servir de pont pour la Fed pour les paiements + la crypto-conservation pour les gros fonds institutionnels qui en ont besoin avant d’entrer dans la crypto de manière importante » explique l’ancien dirigeant de Wall street.

En outre, on ne va pas nier que ce projet est très audacieux. En effet, la sécurité des actifs numériques a toujours été considérée comme étant quelque chose d’assez complexe. Les autorités ont jusqu’à présent éviter de s’y intéresser à cause du risque potentiel qui est très grand que cela recouvre de gérer ou d’ordonnancer ce genre de chose.  Et tout ceci explique le fait que les États-Unis ont marqué un retard dans le développement de l’usage permanent des actifs numériques, c’est à quoi vers midi Long. « Pour diverses raisons réglementaires, les banques et les sociétés financières américaines ne peuvent pas fournir des services optimaux concernant les cryptomonnaies. Avanti prévoit de briser ce blocage et ainsi aider à empêcher les États-Unis de prendre du retard sur d’autres pays dont les banques réglementées servent déjà des institutions sur ce marché. ».

Un partenariat à cet effet est prévu avec Blockstream, une société spécialisée dans la fourniture de logiciels bitcoin, tout ce qui touche la conservation de ce genre d’actifs : « Blockstream apporte un logiciel pour le protocole bitcoin. … Avanti apporte un véhicule de livraison réglementé pour le livrer sur les marchés américains. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage