Affaire Tiktok : Ouverture d’un « Centre De Transparence » par le géant Chinois

Au cœur d’une polémique de gestion des données personnelles de ses utilisateurs, le réseau social chinois TikTok décide de marquer un grand coup, à Los Angeles, au cœur même des États-Unis.

Par le biais de son fondateur le milliardaire chinois Zhang Yiming, l’entreprise de divertissement décide d’ouvrir aux États-Unis, un centre qui permettra à tout expert ayant l’habilitation requise de non seulement surveiller la collecte de données, mais aussi d’avoir la possibilité de surveiller la manière dont le réseau social gère et utilise celles-ci. Ce « centre de transparence » a d’abord pour objectif de rassurer les consommateurs occidentaux en particulier les Américains, qui plusieurs fois ont mis en doute l’intégrité de TikTok, avec plusieurs accusations portant sur la relation qu’entretenaient le réseau social et le gouvernement chinois.

Cet article va aussi vous intéresser : TikTok accusé de détournement de données personnelles vers la Chine

La date d’ouverture de ce centre est prévue pour le mois de mai de cette année. Il va d’abord porter principalement sur la gestion de la réputation numérique du réseau social, et de la modération du contenu proposé par celui-ci. Par la suite on pourra s’attendre à une mise à jour de certains accès tel que le code source qui sera progressivement dévoilé et aussi l’ensemble des règles auxquelles serait soumise l’application. Cependant, les personnes qui auront les applications requises pour travailler dans ce centre n’ont pas encore été désignées ni le profil dévoilé.

Interrogée, l’une des responsables du réseau social, Vanessa Pappas déclarait ceci : « Nous voulons que le centre de transparence fonctionne comme un forum où les experts seront capables de fournir un retour productif à propos de nos services. L’industrie se développe très rapidement et il est vrai que le système d’exploitation de l’application n’est pas irréprochable, c’est pourquoi il est important pour nous d’être prêt à se renouveler constamment. »

Mais la principale question de savoir si cela suffira pour calmer les ardeurs de l’administration américaine qui a toujours l’application TikTok dans leur collimateur. Avec ces 24 millions d’utilisateurs par jour, c’est l’un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde. Et cela n’a fait qu’accroître la suspicion des Américains à l’égard de ce réseau social venue de Chine. On se rappelle que l’année dernière déjà, les autorités américaines avaient lancé plusieurs enquêtes de sécurité à l’égard de TikTok. Elle avait même été interdite à certaines personnes pour usage tels que les militaires et autorités de maintien de l’ordre. Certains membres de la classe politique américaine sont allés jusqu’à demander même le bannissement de l’application du territoire américain, à l’occurrence Josh Hawley le sénateur républicain.

Pour démentir toute ces suspicions, TikTok avait publié déjà durant le mois de décembre dernier, un rapport de transparence sur ses activités et sa gestion des données personnelles de ses utilisateurs. La preuve que le réseau social prend vraiment en compte les critiques et les attaques des autorités américaines.

Par ailleurs, il faut noter que l’entreprise chinoise n’a sans cesse déclarer qu’elle ne divulguera aucune information provenant d’utilisateur américain au gouvernement chinois, et cela même si la législation chinoise l’en oblige depuis 2017.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage