TikTok accusé de détournement de données personnelles vers la Chine

L’application de divertissement d’origine chinoise reviens encore une fois de plus sur le clair des projecteurs.

Depuis un certain moment, l’application est de plus en plus critiqué par certaines personnes qui estiment qu’elle il n’est pas si innocente qu’elle veut le faire croire. Pour cette fois, elle est visée par un recours collectif initié depuis quelques jours en Californie. Les raisons de cette action serait que le réseau social  transmettrait des données de ses utilisateurs vers la Chine sans aucune procédure d’anonymisation et ce, en se servant même de données d’utilisateurs or contexte.

Cet article va aussi vous intéresser : Le gouvernement américain accuse TikTok d’espionner pour Pékin

Quels sont les risques que courent les utilisateurs de TikTok avec ces 15 secondes de vidéos ?  Ou exactement « 15 secondes de vidéo pour combien de données personnelles envoyées vers la Chine ? » s’interrogeaient les personnes formant le  recours collectif qui aurait été initié exactement la semaine dernière près de la cours fédérale de l’état de Californie.

La prétention des demandeurs se porterait sur le fait que TikTok qui est une propriété du groupe chinois ByteDance, serait composé d’un « système Chinois de surveillance logiciel » qui permettrait la collecte illicite et secrète d’une importante masse de données personnelles des utilisateurs dans l’optique de les transmettre à l’état Chinois. Apparemment, les données qui auraient pu être collectées par le groupe chinois sont de nature à permettre aisément l’identification des utilisateurs.

Par ailleurs on ne va pas se leurrer. Ce genre d’accusation ce n’est pas du tout inédite vu que l’application populaire des adolescents a déjà plusieurs fois été accusé de ce genre de forfait.

Selon les termes de l’action collective contre Tik tok, application de divertissement se permettrait de puiser dans certains fichiers n’ayant pas été publiés par les utilisateurs, tel que le bouillon vidéo. TikTok et par ailleurs accuser d’avoir institué une politique de confidentialité considéré par les plaignants comme étant « ambiguë », ce qui permettrait au groupe chinois de suivre les utilisateurs américains à la trace, de les profiler et les identifier. tout ce prétendu espionnage permettrait à TikTok de concevoir des stratégies publicitaires ciblées à l’égard décès victimes américains. « L’amusement innocent de TikTok se paie au prix fort », soulignait ainsi l’action en justice déposée fin mois novembre.

Selon Misty Hong, une utilisatrice de TikTok, d’ailleurs celle qui est à l’origine de l’action collective, le groupe chinois «  profite des vidéos filmées depuis son application pour collecter des données biométriques sur ses utilisateurs (grâce aux nombreux visages filmés en gros plans). Ces vidéos sont exploitées de manière opaque sans l’accord de l’utilisateur et avant même que ce dernier ait sauvegardé ou partagé lesdits clips sur la plateforme. » dans les explications de la plainte. Pour confirmer ses dires, étudiante américaine explique n’avoir jamais créé de compte sur les réseaux social.

C’est seulement quelques mois après avoir installé l’application sur son smartphone, que TikTok lui aurait créé automatiquement un compte par le biais duquel l’entreprise chinoise lui aurait siphonné certaines données personnelles y compris des vidéos enregistrées jamais publiées. Ces données qui ont été par la suite collectées ont immédiatement été transférées sur des serveurs chinois.

Apparemment l’application glanerait des informations sur ses utilisateurs même lorsque qu’elle est fermée. Et parmi ces données (supposément glanées) il y aurait des numéros de téléphone, des noms d’utilisateurs, des adresses mails, des adresses IP, et aussi la géolocalisation.

Interrogé par les médias le réseau social ne s’est pas encore prononcé. Du côté de la plaignante initiatrice de l’action, elle évite pour le moment le commentaire et attend la suite de l’affaire près des tribunaux. ce qui est certain, l’affaire continue d’être de plus en plus médiatisé. Plusieurs médias en parle et on se demande comment cela pourrait se terminer.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage