Cybersécurité : ne croyez jamais être à l’abri d’une quelconque surveillance ?

Cybersécurité : ne croyez jamais être à l’abri d’une quelconque surveillance ?

janvier 13, 2022 Non Par admin

La sécurité informatique est très importante.

L’utilisation des solutions numériques est indispensable aujourd’hui dans notre quotidien. De la même manière nous protégeons notre vie et nos bien physique, il va de soi que nos interactions et nos vies dans l’univers du numérique doivent être protégées. Cependant, il n’est pas rare que l’utilisateur lambda néglige les risques qu’il court lorsqu’il se connecte à Internet. Nous prenons de moins en moins de précaution et nous nous laissons aller directement à nos utilisations habituelles. Selon une étude réalisée par NordVPN sur une échelle de 14 millions de personnes, la grande majorité ne se soucie pas véritablement de la surveillance en ligne. Et cela est très courant plus qu’on ne le croit.

Cet article va aussi vous intéresser : Logiciels espions : Que savez vous de Predator ? Le nouveau Pegasus

Dans un autre rapport réalisé par la société Cint, il a été démontré que les utilisateurs d’internet de plus de 18 ans, s’interrogeant sur la surveillance en ligne même s’ils ne déploient pas les solutions et les outils nécessaires pour s’en protéger.

Par exemple, le rapport a déclaré que :

79 % des Français ont la crainte d’être suivi lorsqu’il se connecter à Internet ;

50 % des Français ont le sentiment qu’ils sont suivis en permanence lorsqu’il surf sur le web ;

La principale source de crainte à chaque fois qu’ils utilisent les réseaux sont :

– Les cybercriminels pour 51 % des personnes interrogées ;

– Les réseaux sociaux pour 47 % des personnes sondées ;

– 42 % lorsqu’il s’agit des marques et des structures de publicité ;

– L’autorité gouvernementale pour 35 % ;

– Les moteurs de recherche et programmes de recueil des informations telles que Google.

Par ailleurs, l’étude a aussi permis de montrer que :

– 61 % des personnes qui ont été sont des on les sentiments qu’ils sont surveillés et que les applications demandent trop de permission qui ne sont pas nécessaires à leur bon fonctionnement ;

– 71 % des utilisateurs d’application estime que Facebook collecte trop d’informations que la plupart d’entre elles. Un suivi de Instagram à 35 % descendez et Google Maps à 33 % ;

Par ailleurs, les personnes dans l’étude estiment que :

– Le smartphone est l’outil informatique le plus intrusif pour 84 % ;

– Les ordinateurs portables selon 79 % ;

– Les ordinateurs bureau quand a eux sont mentionné par 74 % ;

– Les tablettes numériques pour 64 % ;

La plupart des utilisateurs ne trouve rien de suspect en ce qui concerne en les objets connectés. Ils ne les perçoivent pas comme des outils susceptibles de générer une forte surveillance.

Pourtant au-delà de tout ceci, il existe d’autres vecteur de surveillance qui passe le plus souvent inaperçue chez l’utilisateur. Ce sont notamment des outils puissants de surveillance car l’utilisateur lambda a tendance à les négliger et à ne pas prendre soin d’être vigilant face à eux. Il s’agit notamment les WiFi gratuit et des cookies.

C’est le sentiment de sécurité est bien grand, la réalité de la surveillance des internautes est réelle.

Les cookies sont des outils couramment utilisés pour suivre à la trace un utilisateur. C’est un fichier témoin qui permet de confirmer le passage utilisateur d’un utilisateur une plate-forme web.

« Un des outils les plus courants pour suivre une personne sur internet est le cookie. Il s’agit d’un petit fichier qui témoigne de votre passage et permet de sauvegarder vos préférences, de laisser votre session ouverte… Pour l’utilisateur, il s’agit de se simplifier la vie, mais c’est aussi une mine d’or d’information. C’est principalement à cause de ces cookies que vous voyez des publicités ciblées. », explique le rapport de CINT.

L’étude a démontré que 21 % des personnes sont ont l’habitude d’accepter de manière systématique les cookies. Seulement 6 pourcents refuse de manière systématique. En d’autres termes, il y a une forte tendance généralement à accepter que des propriétaires de sites internet les surveille sans même s’en rendre compte. Ce qui accentue la surveillance.

Parmi les causes de surveillance les plus négligés sont les réseaux WiFi gratuits. Si cela semble intéressant de pouvoir se connecter à internet gratuitement, il faudrait mettre en évidence le danger que cause aux utilisateurs, car, ils s’exposent en sans le savoir à de potentiel hacker.

« Les réseaux WiFi gratuits sont également d’excellents mouchards. Gérés par divers fournisseurs de service, ils sont capables de suivre les allées et venues de millions d’utilisateurs, même après qu’ils aient quitté les lieux », explique Daniel Markuson de NordVPN.

45 % des Français n’hésitent pas à se connecter à leurs emails personnels sur ces réseaux, 39 % utilisent des réseaux sociaux et près de 23 % l’utilisent à des fins professionnelles. Peu sécurisés, ces réseaux sont très vulnérables.

Quelques conseils pour éviter la surveillance.

Un expert en confidentialité digitale de chez NordVPN donne quelques conseils simples pour limiter les risques de surveillance :

Utilisez un VPN (un proxy). Cela permet de masquer votre adresse IP et votre géolocalisation à un tiers mal intentionné (mais pas forcément à la justice).

Choisissez votre navigateur et votre moteur de recherche. Certains sont plus respectueux que d’autres, il faut néanmoins éviter les remplissages automatiques et les plug-ins tiers.

Évitez Google. L’environnement Google peut s’avérer pratique, mais il collecte énormément d’informations vous concernant.

Soyez prudent. Ne partagez pas trop d’information, la photo de votre assiette au restaurant, l’annonce de votre départ en vacances ou toute autre information publiée peut être exploitée par un (cyber)criminel.

On constate donc que tous les petits éléments destinés à rendre la navigation sur internet plus fluide et conviviale constituent une source de suivi. Comme le dit l’adage, « si c’est gratuit, c’est vous le produit ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage