Des informations personnelles liées à des patients Français publiés en ligne

Très récemment après une analyse de 2000 serveurs d’archivage des données numériques relative à la santé, il a été découvert qu’environ 50 000 dossiers médicaux de patients de nationalité Française auraient été mis en ligne.

De tels chiffres alarment à titre légitime, les autorités surtout dans ce contexte de la digitalisation croissante de tous les secteurs d’activité en particulier celui de la santé connectée, où la sécurisation des données personnelles devient plus qu’une nécessité.

Cet article va aussi vous intéresser : Les pirates informatiques contre les établissements de santé Français

Parlant de santé connectée, on sait que depuis quelques années déjà, certains outils permettent d’assurer des services de santé, autrement via des systèmes numériques. Et les avantages liés à cette digitalisation des données médicales ne sont plus à démontrer. Toutefois la véritable question de la sécurité des données se pose toujours. En plus d’être une nécessité, cela est une réalité qui se confirme à chaque nouvelle attaque informatique. la protection des données médicales va aussi de la santé des patients directement.

C’est sûrement au vu le ceci que certaines organisations ont commencé à s’intéresser de plus en plus à la sécurisation des données de santé. l’agence Greenbone Networks à révéler récemment les résultats d’une analyse qui aurait été menées durant la période de mi juillet jusqu’au début du mois de septembre de cette année. Le résultat de cette analyse démontre que plus de 2300 systèmes d’archivage et d’imagerie médicale se connectés aujourd’hui à Internet. Un résultat qui est censé inquiété plusieurs patients. Et ce n’est pas tout. La très grande majorité des outils utilisés dans les laboratoires, les institutions de santé ou encore dans les centres d’analyse médicale ou d’imagerie sont tous connectés à internet. De la sorte, l’ensemble de données qui sont recueillies ou qui seront recueillies sur différents patients seront stockés sur internet. Qui dit connexion internet dit exposition à un grand nombre de piratage.

Dans l’ensemble, ces systèmes ne sont pas assez sécurisés, alors en quelques manières que ce soit accessibles aux personnes qui ne sont pas toujours de bonne volonté. Parmis les serveurs connectés en ligne détectés par l’agence GreenBone, il est question de 24 millions des informations médicales stockées à l’intérieur de ses serveurs. Ces informations concernent plusieurs patients, provenant de 52 pays différents.

D’un autre, ces informations présente aussi environ 737 millions d’images médicales qui concernent toutes, directement des patients nominativement désignés. Et pour étendre les choses, que plus de 400 millions de données médicales sont disponibles sur internet, pouvant ainsi être téléchargés par n’importe qui. 39 systèmes d’archivage offre la possibilité d’accéder très facilement à leurs contenus et les télécharger sans aucune protection véritable. 7 serveurs non protégé se situent en France avec 2,6 millions d’images médicales en accès libre et un total de 47500 documents médicaux concernant des patients français en ligne.

En outre, la numérisation du système de santé présente beaucoup d’avantages. Mais, il n’en demeure pas moins que le revers de la médaille n’est pas très reluisant. Si le système de santé connectée continue a évolué à ce rythme et sans aucun système de protection véritable, à la longue, il pourrait devenir plus problématique que salutaire. Il faut prendre les choses en main et être plus engageant dans la recherche de solutions.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage