Doit-on se préparer d’une potentielle offensive russe en matière informatique ?

Doit-on se préparer d’une potentielle offensive russe en matière informatique ?

mars 29, 2022 Non Par admin

Selon le gouvernement américain, il faudrait s’attendre à une offensive de la part de la Russie en ce qui concerne le secteur cybernétique.

La Maison-Blanche a profité pour émettre un fact sheets dans le but d’alerter les entreprises et recommandés un renforcement immédiat de leur cybersécurité. Selon l’administration américaine, une vagues d’attaques informatiques d’ampleur venant de la Russie est imminente.

Cet article va aussi vous intéresser : Crise Ukraine – Russie : comment appréhender cette situation au niveau de la cybersécurité

Depuis les débuts de l’offensive de l’État russe sur les territoires ukrainiens, le monde de l’informatique s’est attendu à une guerre informatique sur l’échelle mondiale. Particulièrement depuis le piratage informatique d’un satellite de communication, qui a impacté des millions de personnes à travers l’Europe. S’il a été évoqué une possible attaque contre une entreprise russe de l’énergie du nom de Rosneft, on n’a pas véritablement vu une escalade d’attaque informatique de toutes parts visant à déstabiliser ou à saboter les systèmes informatiques autre que ceux qui ont ciblé des sites internet en Ukraine et d’autres plateformes.

Mais, face aux sanctions qui sont imposées depuis un certain moment par les forces occidentales et la résistance Ukrainienne, les spécialistes évoquent une possibilité que les Russes veuillent déplacer le cadre de ce conflit dans l’environnement cyber. C’est d’ailleurs pour cela que les facts sheets publiés par La maison Blanche vise essentiellement à prévenir de cette situation. « Il y a maintenant une évolution des renseignements selon lesquels la Russie pourrait explorer des options pour des cyberattaques potentielles », déclare l’administration américaine.

Il est donc temps de revoir ses habitudes en matière de cybersécurité et adopter les bonnes méthodes. Du côté de l’administration publique américaine, il a été mentionné que le secteur public aura tout le soutien nécessaire pour non seulement renforcer sa sécurité informatique mais aussi réagir si la situation l’exige. Particulièrement s’il s’agit des infrastructures d’importance vitale.

« La réalité est qu’une grande partie des infrastructures essentielles de la Nation est détenue et exploitée par le secteur privé et que le secteur privé doit agir pour protéger les services essentiels sur lesquels comptent tous les Américains », note la Maison Blanche.

Le fact sheet publié met en évidence l’ensemble de mesures à déployer pour renforcer la sécurité informatique. Il met notamment en évidence :

– La nécessité de l’authentification à multiples facteurs et son déploiement ;

– Un meilleur encadrement des sauvegardes ;

– L’application des correctifs de sécurité et les mises à jour ;

– Une mise en place de stratégies pour gérer une crise dans la mesure où elles pourraient survenir.

Les grands acteurs du numérique aux États-Unis sont appelés à participer à cet effort de guerre. Certaines normes de sécurité, particulièrement dans le domaine des contrôles d’accès ont été exigées par le gouvernement et même en pour les développements d’applications et services.

Du côté de la Russie, il n’y a pas encore eu de déclaration dans ce sens. Cependant, on ne va pas oublier que les cybercriminels ont promis d’apporter leur soutien au régime de Vladimir Poutine dans la mesure où d’autres puissances essaient de mettre des bâtons dans les roues du Kremlin.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage