Fuite de données chez Zoom

Comme nous le savons, c’est dernier moment ont été non seulement bon pour l’application de visioconférence Zoom mais aussi assez compliqué à gérer.

En effet, l’application a connu un boom d’utilisation depuis l’explosion du télétravail du fait de la pandémie du coronavirus. Si cela doit se voir comme étant quelque chose de bénéfique, il n’en demeure pas moins que l’application est secoué depuis un certains moments par plusieurs polémiques.

Cet article va aussi vous intéresser : Zoom : la polémique d’une application un peu confidentielle

D’un côté, si on parle de failles de sécurité susceptible de mettre en danger la confidentialité des données d’utilisateurs mais aussi la vie privée de ces derniers, de l’autre on parle plutôt de connivence avec Facebook dans le but de transmettre des données privées au réseau social sans le consentement préalable des personnes concernées. Ces derniers jours on parle de fuite de données. Car apparemment, selon plusieurs sites d’information, il y aurait eu des milliers de vidéos de nature privée qui auraient été publiquement diffusées sur internet. Des vidéos provenant des utilisateurs de l’application de visioconférence.

Mis en lumière par le média américain The Washington Post, la divulgation des données d’utilisateurs dont on parle ici serait due à une faille de sécurité. Malheureusement, le succès de Zoom continue d’être entaché de problèmes liés à la sécurité. Si cela a été mis en évidence par une faille de sécurité sévère que présentait sa version Windows 10. Et cette vulnérabilité permettait à toutes personnes de mauvaise foi de dérober des informations importantes, voir confidentielles lors de l’utilisation de l’application. Toujours selon The Washington post, des milliers de vidéos, provenant des utilisateurs de logiciel de visioconférence, seraient disponible sur Internet, et cela sans même qu’elles ne soient protégées. Les chercheurs en sécurité informatique du nom de Patrick Jackson, a noté avoir découvert sur le web plus de 15 000 échanges vidéos privés entrepris via l’application Zoom, stockées sur un serveur cloud non sécurisé, permettant ici à n’importe quelle personne d’avoir accès à des informations potentiellement confidentielles voir très sensibles.

« Certains échanges Zoom sont même trouvables sur YouTube et Vimeo » le signifiait The Washington Post et le site d’information Mashable.  « Si pour quelques vidéos, il s’agit tout simplement d’une mauvaise manipulation (un enregistrement sur des serveurs publics), il reste peu probable que 15 000 personnes aient reproduit la même erreur. » signifiait Patrick Jackson. Pour ce dernier, cette fuite pourrait être causée par un problème lié à l’infrastructure du réseau de la firme. Mais la société de communication se défend. Pour Zoom, la faute revient aux utilisateurs qui ont été imprudent lors des différents téléchargements des vidéos sur Internet : « Zoom notifie chaque participant quand un hôte choisit d’enregistrer une réunion, et Zoom fournit une voie sure et sécurisée aux hôtes pour stocker leurs enregistrements. Les vidéos sur Zoom sont enregistrées seulement lorsque l’hôte le décide, sur sa propre machine ou sur le cloud de Zoom. (…) Si les hôtes choisissent plus tard de télécharger leurs conversations vidéo autre part, nous les exhortons à le faire avec une extrême précaution et à être transparents avec les autres participants, en examinant attentivement si la réunion contient des informations sensibles et en tenant compte des attentes raisonnables des participants ».

Les responsables de l’application ont affirmé néanmoins qu’il allait mettre en place de nouveau système pour accroître la sécurité des échanges et par ricochet des données des utilisateurs. Mais pour cela il faudra attendre au moins 3 mois.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage