Fuite de données, des personnes riches voient leurs secrets révélés

Plusieurs personnes fortunées ont vu leurs secrets dévoilés par une fuite de données.

Intitulé « 29 Leaks », le document à la base de la fuite de données met en évidence un l’ensemble de pratiques peu légales de la part de personnes dotée de fortune colossale.

Cet article va aussi vous intéresser : Une filiale d’Accor Hotels touchée par une fuite de données

Au centre de ce problème, qui est désormais à la base d’une enquête de grande envergure, il y a la société familiale britannique Formations House. En effet, la fuite de données provient d’un ensemble de document émanant de cette société. Quand les documents ne viennent pas de celles-ci, ils ont un rapport direct avec elle. La fuite a débuté depuis cet été sur plusieurs sites web. Les secrets qui ont été dévoilés portent sur des fortunes colossales qui ont été cachées dans des paradis fiscaux. Parmi les documents qui ont été divulgués, c’était une information portant sur des appels téléphoniques, des échanges de courriels, des télécopies, et plusieurs autres fichiers informatiques provenant de la société familiale britannique et d’autres encore.

À titre d’information, il faut noter que Formations House est une entreprise britannique fondée par un homme d’affaires d’origine pakistanaise du nom de Nadeem Khan. Sa spécialité est l’assistance – conseil en matière de finance, surtout pour la création des institutions offshores. Dans ce domaine l’entreprise s’est littéralement imposée. Malheureusement son fondateur,

Nadeem Khan a été accusé pour blanchiment d’argent en 2015 mais mourut quelques semaines plus tard. Dans les documents qui ont été divulgué, On peut aisément voir à quelle fréquence cette entreprise a fonctionné de manière illégale pour blanchir et dissimuler des fortunes. « 29 Leaks » met en évidence, le travail sous-jacent de la société pour dissimuler la fortune de certains super riches. Les premiers articles ont été rédigés depuis ce mercredi.. des journalistes du monde entier ont recueilli ces documents pour exploiter leurs contenus.

Le nom de « 29 Leaks » s’explique par l’adresse original de la société Britannique qui est au 29 Harley street à Londres. C’est le groupe des pirates hacktivistes « Distributed Denial of Secrets (DDoS) » qui a reçu en premier les documents compromettants durant l’été dernier.

Plusieurs ressortissants de plusieurs pays ont été recensés comme étant les acteurs principaux de ces fuites de données. Parmi les pays représentés ils avaient l’Inde, la Gambie, le Pakistan… Des individus de nationalité indienne ont été aussi remarqués, avec des détails portant sur des sociétés créées en Afrique Royaume-Uni, la création de compte bancaire dans certaines parties du monde, le fonctionnement peu crédible de certaines banques dont une basé à Singapour. Etc…

Formation House serait impliqué dans plusieurs affaires de fraude en Inde et dans les pays environnants. Le document met à nu les affaires d’une personne déjà impliqué dans des scandales en inde sur une enquête fiscale.

«  Formations House est l’exemple parfait d’un “guichet unique” pour la création d’entités juridiques qui servent de façade aux opérations frauduleuses et au blanchiment d’argent (…) En quelques jours seulement, un client peut acheter des sociétés offshore regroupées dans des paquets vantant les exigences minimales de conformité, les opérations hors taxes et impôts et un anonymat pour les administrateurs et les actionnaires », a souligné Annalise Burkhart, directrice du projet Peters and Pursuance, une application Open Source qui permet aux individus de s’organiser dans la poursuite d’objectifs communs.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage