Les entreprises industrielles connectées face à la cyber menaces

Les entreprises industrielles connectées face à la cyber menaces

juillet 13, 2022 Non Par admin

Peu importe le secteur d’activité, on est tous conscient que la menace informatique est une réalité qu’il faut prendre très au sérieux.

Cependant il y a encore des secteurs qui peinent à trouver l’équilibre entre l’utilisation des outils informatiques à cause de la numérisation croissante des services et l’établissement d’une atmosphère de sécurité optimale.

Cet article va aussi vous intéresser : La sécurité des infrastructures industrielles : les attaques informatiques augmentent et se diversifient

Dans le domaine de l’industrie, beaucoup d’entreprises reconnaissent ouvertement ne pas être en mesure de se protéger efficacement contre cette menace. Malgré les avertissements et les attaques informatiques qui se multiplient, nous avons tout simplement l’impression que les choses ne bougent pas comme il faut.

« Les entreprises qui gèrent des usines connectées reconnaissent tous – ou presque – que la cybersécurité est une composante essentielle de leurs opérations. Mais, selon un rapport publié la semaine dernière par Capgemini, un grand nombre d’entre eux ne sont pas préparés à faire face au nombre croissant de cyber menaces qui pèsent sur leurs usines. », note John P. Mello Jr, IDG NS.

Dans ce rapport en question qui a été réalisé auprès de 950 entreprises sur l’étendue de la planète, il a été démontré que 80 % des entreprises industrielles ont reconnu que la sécurité informatique fait partie des piliers du bon fonctionnement de leurs infrastructures. De plus 51 % de ces entreprises ont reconnu que dans les temps à venir le nombre de cyberattaques vont littéralement exploser. Elles reconnaissent par le même fait qu’elles ne se sont pas suffisamment bien préparées pour cela.

« De nombreux dirigeants interrogés dans le cadre de cette enquête affirment qu’ils ne seront pas en mesure de répondre efficacement aux cyberattaques dans leurs usines intelligentes et leurs sites de production. Qui plus est, beaucoup d’entreprises disent que leurs analystes en cybersécurité sont dépassés par la très grande diversité des dispositifs OT exploitant les technologies opérationnelles et des dispositifs de l’Internet industriel des objets (IIoT) qu’ils doivent surveiller pour détecter et prévenir les tentatives d’intrusion. », explique John P. Mello Jr, IDG NS.

Selon le rapport de Capgemini : « Compte tenu de la récente augmentation exponentielle du nombre d’appareils connectés au sein des usines intelligentes, ce problème ne fera que s’amplifier, d’autant que le nombre de connexions IIoT devrait atteindre 37 milliards d’ici à 2025 ».

Malheureusement pour les grosses industries qui se sont fortement digitalisées, les cyberattaques n’ont pas véritablement réduit en intensité et cela malgré la crise sanitaire. C’est près de 73 % d’entreprises industrielles qui ont été victimes d’une attaque informatique ces 12 derniers mois.

58 % des usines connectées sont victimes de cyberattaque selon le rapport. Juste devant les entreprises pharmaceutiques qui ont subi des attaques à hauteur de 44 % d’entre elles.

« La chaîne de montage des industries lourdes est tellement robuste – les systèmes d’exploitation et les logiciels sont plus complexes, plus de correctifs sont appliqués régulièrement – que le profil de risque est beaucoup plus critique dans l’industrie lourde », a souligné Dave Cronin, le vice-président de la stratégie de cybersécurité de Capgemini Americas. Du côté des entreprises pharmaceutiques, « il a conscience des problèmes, mais il est beaucoup plus réticent à dépenser, parce qu’aucune loi ou exigence de conformité ne l’oblige à le faire ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage