Les entreprises ont besoin de compétences spécifiques pour leur sécurité informatique

De nos jours les entreprises sont soumises à beaucoup de pression.

On peut prendre notamment le cas dans le secteur de la sécurité informatique ou la protection des données personnelles est constamment au centre des débats et de la réaction des autorités publiques. Il suffit d’un seul incident impliquant des données personnelles et l’amende peut s’avérer très salée. De ce fait, plusieurs personnes, en particulier des étudiants, des professionnels commencent à s’intéresser de plus en plus à cette sécurité informatique qui avant relevait d’un cadre spécial. D’une certaine manière, la multiplication des attaques informatiques a favorisé l’intérêt de tout l’univers professionnel vers la sécurité informatique.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment constituer une bonne équipe de sécurité malgré le manque de compétence

Alors il est opportun de s’interroger :

Quels sont les domaines où il faudra se spécialiser dans le secteur de la sécurité informatique ?

Quelles sont les compétences devront acquérir les personnes intéressées ?

Quelles perspectives de carrière s’offre à ceux qui se forment dans ce secteur ?

Avant tout propos il faut reconnaître que la sécurité informatique est aujourd’hui plus que nécessaire pour toutes sociétés. Avec la numérisation des ces dernières, elles sont de plus en plus exposé à la cybermalveillance en particulier aux attaques de type rançongiciels qui sont devenues la principale menace de toute organisation. Pour ce qui concernent ses actes de cybermalveillance, on mentionne le fait qu’elle implique directement des vols de données. Mais on retient en pratique que les cybercriminels dans le cadre du rançongiciels par exemple, Le système informatique est pris en otage car les accès sont cryptés. C’est fait en sorte d’exiger le paiement de rançon au propriétaire de ce système en essence de la clé de déchiffrement. C’est devenu une attaque habitude comme on le dit dans le jargon. Pour cela il faut des compétences et il faut être préparé.

Mais qu’en est-il de l’apprentissage et de la formation en matière de sécurité informatique ?

« Dans ce contexte, les missions des professionnels du secteur sont multiples et variées. l’expert en sécurité informatique est amené à effectuer le bilan du système d’information d’une entreprise afin de détecter les éventuelles portes de vulnérabilité, d’assurer la pérennité des systèmes de sécurité, de mettre en place les différentes solutions de protection pour sécuriser les informations et les données, de veiller aux différents protocoles de sécurité et à la mise à jour des systèmes de sécurité en fonction des menaces repérées et des nouvelles technologies », Nassim Guiliz, enseignant en cybersécurité au sein de l’école Webitech.

Pour être en mesure d’atteindre les objectifs qui lui seront assignés, un expert de la sécurité informatique doit chercher à acquérir : « une pensée critique et des capacités en résolution de problèmes, la résilience, la tolérance au stress, la flexibilité et la proactivité ».

De façon pratique, le secteur de la cybersécurité demande de pouvoir facilement s’adapter. En effet, les attaques informatiques changent constamment. Pour cela, les experts doivent se former en continu : « c’est un secteur qui évolue chaque jour, on ne se lasse jamais. Il y a toujours une nouvelle attaque à la prochaine intersection, un nouveau mécanisme de défense, il faut être en constante veille technologique. ».

Pour ce qui en est de l’employabilité du secteur, elle est très forte. Effectivement, les cyberattaques se multiplient et la main d’œuvre est très demandée. « Un ingénieur en cybersécurité trouve en général un emploi en moins de 3 mois avec des salaires intéressants. Ainsi, en début de carrière, il peut prétendre à un salaire brut de près de 4 000 € par mois », déclare le professeur Nassim Guiliz. Il ajoute par ailleurs : « Nul doute que cette profession est un métier d’avenir et que ces experts joueront un rôle clé dans le futur du numérique. C’est pour cela qu’il est commun de les voir évoluer vers des postes de directeur des systèmes d’information (DSI) ou créateur d’entreprises spécialisées dans le domaine ».

Avec les enjeux actuels, en particulier la protection des données personnelles.

« L’automatisation dans ce secteur commence à percer. En effet, pour protéger les systèmes d’information de l’entreprise et empêcher les menaces de plus en plus sophistiquées, les organisations ont intérêt à opter pour des technologies de cybersécurité souples, intelligentes, qui fonctionnent en continu et en temps réel. À partir d’intelligence artificielle, et plus précisément d’algorithmes de machine learning, ces technologies pilotent les configurations, contrôlent les droits d’accès et chiffrent les données sensibles afin de protéger les ressources IT », souligne le professeur.

Interrogé sur ses projets, Lionel Jonstomp souligne quant à lui : « mon objectif est de devenir consultant junior en cybersécurité afin de réaliser des audits de système d’information et de mettre au service des entreprises et des particuliers mes capacités de « hacker éthique ». Je pourrai ainsi les protéger en travaillant à chercher les failles et en sécurisant leurs systèmes avant que de réelles attaques surviennent ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage