Pourquoi votre transformation digitale peine ?

Pourquoi votre transformation digitale peine ?

mai 22, 2022 Non Par admin

La transformation digitale frappe à notre porte aujourd’hui.

Presque toutes les organisations essaient tant bien que mal d’ouvrir leurs services dans le domaine du digital et de faciliter l’accès aux usagers. Mais il y a un problème, le basculement vers le tout digital ne se fait pas comme prévu pour tout le monde. Particulièrement pour les entreprises qui ne disposent pas de suffisamment de moyens pour amortir certains inconvénients.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment accentuer une bonne numérisation

Aujourd’hui, la moitié des entreprises qui faisaient partie de la liste des organisations les plus fortunées soit la Fortune 500, il y a 10 ans de cela ont disparu. Après analyse, il a été prouvé que toutes ces entreprises avaient quelque chose en commun : elles n’ont pas réussi leur transition digitale durant les deux dernières dizaines d’années qui étaient comme le pont. Particulièrement en matière de transformation numérique. Si de grandes entreprises ont pu subir autant d’inconvénients à cause d’un défaut de numérisation, qu’en est-il des petites entreprises que personne ne connaît ?

À ce sujet, Anthony Seifert est directeur des systèmes d’information de Valuement déclare : « La complexité du processus de transformation est perçue comme le principal obstacle à la transformation digitale pour les dirigeants des petites et moyennes entreprises. En effet, 1/3 des personnes interrogées affirment que l’engagement vers cette évolution est découragé par cette complexité des processus. Il s’agit donc d’abord de cartographier ceux existants et de les simplifier et optimiser, avant tout engagement sur le chemin de la transformation digitale. Sur ce point, un support externe permet de minimiser les charges de travail internes, de bénéficier d’expériences multi-environnements et d’avoir un œil neuf. »

Le défaut de ressources allouées à la transition digitale est aussi l’un des inconvénients qui freine cette numérisation. Près d’un tiers des organisations qui ont été interrogées sur la question ont affirmé ne pas avoir suffisamment de ressources en interne, pour amorcer sereinement leur digitalisation. En parlant de ressources, il peut être question de moyens financiers mais aussi de compétences suffisantes pour répondre aux besoins de main d’œuvre. « Ce manque de compétence est souvent lié à un manque de formation des équipes internes ou à un manque de sourcing pour obtenir une expertise externe spécifique. Quoi qu’il en soit, il est primordial de dégager du temps aux équipes pluridisciplinaires internes et ceci avec des plages dédiées. », avait souligné le DSI de Valuement, Anthony Seifert.

Cette situation a tendance à décourager plus d’un. Interrogés sur la question 28 % des dirigeants d’entreprise ont reconnu qu’ils étaient sur le point de baisser les bras. Il y a malheureusement beaucoup de dirigeants qui ont déjà entamé la numérisation de leurs services mais qui à cause de plusieurs difficultés ont fini par abandonner le projet.

Les obstacles peuvent être surmontés et les inconvénients évités. Effectivement tout réside dans une bonne communication interne et une implication des employés et de tous les partenaires et sponsors des organisations. Sans oublier l’anticipation des charges qui peuvent découler de cette situation.

« En ces temps difficiles, la moitié des DSI déclarent ne pas disposer d’un budget suffisant permettant de couvrir le coût de la transformation digitale. Cependant, ce manque de budget est plus souvent dû à une mauvaise allocation du budget. Les entreprises doivent tenir compte du retour sur investissement du changement et de ce qu’il leur apportera par rapport aux ressources investies. », note Anthony Seifert.

Il est possible de débloquer les budgets qu’il faut pour assurer une bonne transition numérique. Tout réside dans le business plan. Si cela est bien organisé, les fonds peuvent facilement être décaissés.

Pour finir, un autre point très important qui affecte le plus souvent la transition numérique ou les tentatives de digitalisation de service : la sécurité informatique. Effectivement, qui dit digital dit sécurité informatique. Près de 1/4 des entreprises interrogées sur la question en signifiait que la cyber sécurité était bien évidemment un obstacle de taille donc leur numérisation. De manière concrète, moins de 20 % des entreprises ont véritablement au sein de leur entreprise une réelle gouvernance dans le domaine de la cyber sécurité. Bien évidemment cela est problématique. En effet, on constate qu’il y a véritablement un problème d’intérêt ou d’appréhension pour ce qu’il en est de la cyber sécurité. Pourtant, une chose qui est le gage d’une bonne transition digitale. Il est impossible aujourd’hui d’utiliser des services informatiques sans être constamment visé par des tentatives de sabotage ou d’attaques informatiques.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage