La cyber malveillance a bondi de 40 % en 2021

La cyber malveillance a bondi de 40 % en 2021

mai 22, 2022 Non Par admin

L’organisme gouvernemental français en charge de la sécurité informatique, l’ANSSI a publié son dernier rapport portant sur l’évolution de la menace informatique sur le territoire français.

Dans ce bilan, il a été question d’une montée en puissance des actes de cyber malveillance toujours dans une dynamique progressive. Particulièrement encadré par des attaques de type rançongiciel.

Cet article va aussi vous intéresser : La journée mondiale de la sauvegarde : que retenir de l’action au regard la cyber malveillance

Chaque année, force est de constater que la menace informatique bondit de plus en plus. Non seulement les cybercriminels gagnent en expérience, mais ces derniers sont littéralement beaucoup plus percutants.  C’est d’ailleurs ce qui a été mis en évidence par l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information lors de son dernier rapport.

L’organisme gouvernemental a affirmé que près de 1 057 incidents liés à la sécurité informatique ont été déclarés au cours de l’année 2021. Ce qui constitue une augmentation de près de 40 % par rapport à l’année 2020 qui n’a enregistré que 759 incidents de sécurité informatique.

Pourtant selon l’organisme chargé de la sécurité informatique, les signalisations ont quand même baissé de près de 8,7 %. Effectivement par rapport à l’année 2020 ou l’on a assisté à 2 287 signalements, en 2021 seulement 2 089 signalements ont été enregistrés.

L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information a aussi mentionné dans son rapport que les activités liées à la défense cyber ont connu une baisse. En 2020 on aurait plus de 20 opérations de cyberdéfense contre 17 en 2021.

Pour ce qu’il en est des incidents majeurs on observe une certaine stabilité. Effectivement, en 2021 seulement 8 incidents majeur ont été enregistrés contre 7 en 2020.

« L’année 2021 a été marquée par une évolution de la menace cyber : le nombre d’attaques par rançongiciel s’est stabilisé à un niveau significatif (203) mais les attaques moins visibles à des fins d’espionnage et de déstabilisation persistent et se complexifient, mobilisant quotidiennement les équipes opérationnelles de l’ANSSI », a noté l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information dans son rapport.

Ce même rapport mentionne près de 450 opérations de sensibilisation qui ont été réalisées à travers la France.

« En 2021, l’action de l’ANSSI dans la mise en œuvre du volet cyber sécurité du plan de relance s’est poursuivie de manière soutenue », explique le rapport de L’ANSSI. « Au 31 décembre 2021, plus de 600 organisations ont bénéficié de parcours de cyber sécurité. Par ailleurs, afin de renforcer la sécurité des systèmes d’information des hôpitaux, très prisés des cybers attaquants, 135 groupements hospitaliers ont été désignés opérateurs de services essentiels et ont bénéficié des accompagnements du plan de relance », peut-on lire dans le rapport.

Pour la sensibilisation et la formation, l’agence a été particulièrement active. Effectivement c’est près de 47 formations au label SecNumEdu et 59 autres formations au label SecNumedu-FC, sous format de formation continue. Il a été délivré près de 45 000 attestations SecNumacadémie.

323 visas de sécurité ont été délivrés avec 167 qualifications et 156 certifications. Il faut noter que ce sont des visas de sécurité permettant de déterminer le niveau d’efficacité et la nature robuste d’une solution informatique proposée par des prestataires dans le domaine informatique.

Concernant l’agence de sécurité des systèmes d’information, elle est composée à ce jour de 573 agents. Elle a procédé au cours de l’année 2021 à 112 recrutements. Le budget de fonctionnement de l’organisme public est de 21 millions d’euros en dehors de la masse salariale globale.

Pour les prochains mois, l’organisme public à plusieurs projets notamment :

– L’installation d’un centre de formation ;

– La mise en place de sa division chargée de maintenir une relation entre les industries au campus cyber ;

– L’installation d’une antenne dans la localité de Rennes pour améliorer la synergie avec les différents acteurs de la collectivité dans le domaine de la sécurité informatique.

On note d’ailleurs que le directeur général actuel, de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information, monsieur Guillaume Poupard, quittera bientôt son poste, comme il l’a annoncé. Dans le dernier rapport, il n’a pas manqué de saluer l’ensemble des équipes.

« Pendant huit ans, j’ai pu compter sur les agents de l’ANSSI, sur leurs valeurs, sur leur excellence. J’ai la conviction qu’ils relèveront les défis, immenses, qui les attendent demain. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage