Protéger efficacement son entreprise contre la cybercriminalité

Protéger efficacement son entreprise contre la cybercriminalité

juillet 19, 2022 Non Par admin

On le sait de manière évidente les actes de piratage informatique se multiplient de plus en plus.

Les cybers criminels gagnent du terrain.

Dans ce contexte, les entreprises essaient de lutter et trouver les moyens qu’il faut pour combler le déficit en termes de compétences mais aussi des technologies permettant de se protéger au mieux.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment protéger son entreprise face au rançongiciel ? 5 conseils à suivre

« Face à l’intensification des actes de piratage informatique et autres cyberattaques, les préoccupations des entreprises liées à la cybersécurité n’ont cessé de croître ces dernières années. », décrit Fabien Rech, le Vice-Président EMEA de Trellix, sans billet de blog.

De manière évidente, les responsables de sécurité informatique réfléchissent constamment à de nouvelles approches pour sécuriser leurs activités ainsi que leur système informatique.

« Il devient évident pour les responsables informatiques que le modèle de sécurité à adopter doit se baser sur une structure évolutive qui leur permettra de garder une longueur d’avance dans ce contexte mouvant.

Revenons sur l’état des lieux des cybermenaces et les dispositifs efficaces à mettre en place. », rappelle Fabien Rech, Vice-Président EMEA de Trellix.

À titre de rappel, il faudrait toujours signifier que les petites et moyennes entreprises qui sont pour la plupart du temps un aspect important de l’économie française, continuent d’avoir une approche très faussée de ce que c’est que la cybersécurité. 80 % de ces petites et moyennes entreprises ont tendance à croire à tort qu’elles sont protégées contre les attaques informatiques et la cyber malveillance dans son ensemble. Pourtant en regardant l’actualité, on peut simplement se rendre compte que toutes les entreprises peu importe leur taille et leurs services d’activité sont constamment victimes des hackers. Et ce qui doit inquiéter le plus, c’est le fait que 76 % des entreprises qui ont été victimes d’attaque basé sur rançongiciel, ont bel et bien payé la rançon exigée.

« Au-delà de la fréquence des attaques, on remarque aussi qu’elles semblent chaque jour gagner un peu plus en complexité. Les avancées de la technologie aidant, les cybercriminels développent des menaces capables de s’introduire dans les systèmes par des entrées multiples, rendant leur détection plus délicate et leur chance de succès toujours meilleures. Une seule conclusion possible : les solutions de détection et de réponse centrées exclusivement sur le poste de travail ne sont aujourd’hui plus suffisantes pour garantir à l’organisation une protection optimale. », souligne Fabien Rech.

Mais en quoi le XDR est-il le futur de la sécurité informatique ?

Il faut mentionner que la technologie XDR   pour « Extended Detection and Response » offre dans sa manière de s’organiser, un certain moyen pour améliorer la sécurité informatique des infrastructures. Elle propose « d’aller encore plus loin en consolidant plusieurs produits au sein d’une plateforme unique de détection des incidents et de réponse. Cette capacité inter-infrastructures est le dénominateur commun du XDR qui s’impose à ce stade comme une solution optimale de prévention des cyberattaques. », souligne Fabien Rech

« Entièrement automatisé, ce système se substitue aux processus de détection et d’investigation jusqu’alors menés manuellement par les responsables en interne. Du fait de son caractère « étendu », une interface XDR est en mesure d’analyser et détecter de multiples vecteurs de sécurité – comme le réseau, le cloud, la messagerie, ou encore d’autres points de sécurité tiers – facilitant ultimement le diagnostic et la prise de décision pour les personnes concernées en les soulageant des tâches chronophages et administratives. », ajoute ce dernier.

Dans une certaine mesure, le XDR peut être géré par n’importe quelle organisation. Cependant, son utilité comme étant un outil de cybersécurité varie certainement selon l’organisme qui décide de le déployer et les ressources qui y seront accordées.

Par exemple, pour les organisations qui n’ont pas de ressources importantes dans le secteur des mains d’Œuvres humaines et logiciel, pour rentrer certainement profiter de cette solution. Les petites et moyennes entreprises par exemple sont les environnements idéaux pour cette technologie.

« Les organisations de cybersécurité de maturité moyenne à élever possédant quant à elle déjà des ressources pour la plupart verront pour principal bénéfice le fait qu’il n’est plus nécessaire d’effectuer un travail manuel pour donner un sens aux données, laissant alors le champ libre à une investigation plus approfondie et une optimisation du processus décision et de correction. », explique l’expert.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage