Quand les tests d’intrusion commencent à s’automatiser

Quand les tests d’intrusion commencent à s’automatiser

janvier 28, 2022 Non Par admin

Les tests d’intrusion sont des pratiques importantes dans le but de renforcer la sécurisation des infrastructures informatique.

Non seulement cela permet de découvrir de nouvelles vulnérabilités, elles permettent aussi le tester l’équipe en matière de temps de réponse et de réactivité. Dorénavant, on assiste à une automatisation de cette pratique. Quelles pourraient être les avantages de celle-ci ? Une accélération dans la découverte des failles de sécurité peut-être, c’est qui pourra aider à anticiper certaines menaces.

Cet article va aussi vous intéresser : L’hébergeur Hostinger invite plus de 14 millions de ses clients à reformuler le mot de passe pour risque d’intrusion informatique

« Au cours des dernières décennies, de nombreuses sociétés de conseil en sécurité informatique ont réalisé des tests d’intrusion manuels. Ce service consiste traditionnellement en un groupe de professionnels bien formés et armés d’outils de piratage et d’exploitation de vulnérabilité. Leur objectif est de sonder les points d’entrée de l’infrastructure de l’entreprise afin d’identifier les vulnérabilités et les faiblesses qui doivent être renforcées. », explique Andrew Froehlich de chez West Gate Networks. « Si les tests d’intrusion – ou pen test, pour penetration testing, en anglais – manuels restent les plus répandus, les tests automatisés se développent de plus en plus. Ceux-ci visent à accélérer le processus, tout en réduisant les coûts associés. », souligne ce dernier.

De manière pratique, les test d’intrusion automatisé ne sont pas véritablement nouveau dans le domaine informatique. L’automatisation d’un processus n’est pas originale en somme. Cependant, le problème majeur avec ce processus réside certainement dans l’identification des endroits où il faut précisément trouver les failles de sécurité ainsi que les surfaces exposées.

« Bien que les outils d’analyse et de piratage soient souvent automatisés, la difficulté réside dans l’identification de l’endroit où les utiliser, et de quelle manière, sur la surface exposée par l’organisation visée.

Cette compétence n’est pas facile à automatiser, car il s’agit d’un processus réfléchi qui doit tenir compte de facteurs externes, notamment le type d’organisation testée, la structure et la construction du réseau, ainsi que les applications et les services exposés au monde extérieur. », explique le spécialiste.

Si on doit appréhender les spécialistes des test d’intrusion comme étant des détectives, il faut préciser le fait que ces derniers utilisent généralement des méthodes et des outils assez précis pour récolter des informations de nature précieuse.  Le problème c’est que de manière naturelle et analogique, la découverte de vulnérabilité, prend beaucoup de temps. Ce qui à notamment justifier l’intérêt pour l’automatisation. Et cela se fait graduellement de sorte à ce que le processus doit correspondre aux besoins et aux outils.

« Naturellement, l’automatisation s’est invitée graduellement dans les outils de test d’intrusion. Leurs développeurs souhaitaient accélérer le processus de reconnaissance et d’analyse afin de collecter avec précision les données pertinentes. Cela libère les professionnels impliqués pour qu’ils puissent se concentrer ailleurs. Dans certains cas, des mécanismes d’intelligence artificielle suffisamment sophistiqués viennent imiter les processus d’un test d’intrusion manuel, afin d’identifier rapidement les vulnérabilités. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour remédier rapidement aux risques de sécurité identifiés. », explique Andrew Froehlich.

De manière pratique quels sont les avantages de l’automatisation des tests d’intrusion ?

On a pu constater que le fait d’automatiser les tests d’intrusion fournit une sécurité beaucoup plus accrue aux entreprises face à la multiplication de leurs vulnérabilités. En effet, avec un outil de test d’intrusion automatisé, les analyses peuvent se faire 24 heures sur 24 avec seulement un peu de supervision. Les choses peuvent aussi s’organiser en tenant compte de la gravité du problème et si que du besoin présent. Cela demande moins de main d’oeuvre et moins de ressources.

« Les algorithmes sous-jacents s’appuient sur les processus et les procédures rigides que tout outil de test d’intrusion doit suivre lors de l’exécution des balayages et de l’analyse des résultats. Les résultats de ces tests sont hautement reproductibles, avec peu de variations entre les résultats, d’une itération à l’autre. Dans le monde de la sécurité de l’information, notamment du point de vue de la réglementation et de la conformité, cette caractéristique est appréciable. », précise Andrew Froehlich. De plus il ajoute que « Il existe même des moyens de rendre les tests d’intrusion automatisés encore plus économiques. Les économies de coûts sont en grande partie réalisées en n’impliquant pas de professionnels de la sécurité généreusement rémunérés pour exécuter les outils et effectuer une analyse de haut niveau des résultats. Les outils motorisés par l’IA sont devenus habiles à le faire pour les vulnérabilités connues. Bien que les services de test automatique ne soient pas vraiment bon marché, ils sont souvent moins chers que les services impliquant des experts, si l’on tient compte des gains de temps obtenus grâce à l’automatisation. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage