Sécurité des données : Que faire de ses anciens clés USB

Généralement lorsqu’on n’utilise plus un outil informatique, nous avons tendance à le vendre.

Que ce soit un ordinateur ou même une clé USB, il est facile de s’en débarrasser en retirant quelque chose. Pourtant, il n’est pas du tout conseiller de vendre ce genre d’outils informatiques en particulier la clé USB. En effet, une étude réalisée récemment par des universitaires a démontré que les clés USB vendu à l’occasion ne sont pas véritablement vides. Car il est possible de récupérer les fichiers qui ont été enregistré auparavant. En clair, effacer des fichiers ne veut pas du tout dire s’en débarrasser totalement.

Cet article va aussi vous intéresser : La clé USB de Google en soutien des mots de passe

Sur les plateformes de vente, que ce soit en ligne ou physique, dans les marchés et dans les magasins ou encore sur eBay ou Leboncoin, il n’est pas rare de trouver en vente des disques durs ou des clés USB d’occasion. Les prix sont très intéressants surtout pour ses outils informatiques permettant de stocker des données importantes. En clair, il y en a pour tous les prix. Cependant, cela s’avère très dangereux. En effet grâce à une étude réalisée par des chercheurs de l’université d’Abertay, en Écosse, il a clairement possible de récupérer les données numériques au préalables enregistrées (ensuite effacées) sur des clés USB achetée en ligne.

Dans leurs études, les chercheurs de l’université écossaise ont réussi à extraire plusieurs données assez sensibles alors qu’elles étaient censées être effacées sur des clés USB achetée en ligne. Il s’agit notamment de :

– Déclaration fiscales ;

– De relevés de compte bancaire ;

– Des mots de passe ;

– Des adresses géographiques ;

– Des adresses postales ;

– De photos ;

– D’autres documents administratifs, etc.

Ces spécialistes universitaires ont décidé de mener leur enquête sur 100 outils de stockages USB achetés au hasard sur un site web spécialisé dans les ventes aux enchères et de produits d’occasion. Avec des logiciels informatiques qui sont facilement accessible au grand public, ils ont réussi à extraire les données sensibles ci-dessus décrites sur 98 d’entre elles qui semblaient vides lors de leur achat. Les chercheurs affirment n’avoir pas eu de grands soucis pour extraire les données.

Et le problème est à prendre au sérieux. Car plusieurs sont ceux qui négligent cet aspect lorsqu’ils se débarrassent de leur ancien clé USB. Par exemple dans certains pays, il n’est pas rare que la musique soit vendue sur des clés USB qui ont déjà été utilisées, où il est possible d’extraire des données personnelles. À ce propos, Reddit, le site spécialisé écrivait là-dessus: « Dans certains pays, la musique est vendue sur des clés USB sur lesquelles on peut aussi trouver d’anciennes données personnelles. »

En clair, selon les chercheurs de l’université écossaise que :

– Les données avaient été mal effacées sur 40 % voire plus des clés analysées ;

– Seulement 32 % des clés USB analysées avait les données correctement effacées sans qu’on puisse les récupérer partiellement ou totalement, soit moins d’un tiers;

– Il avait été possible pour les chercheurs de récupérer sur 20 clés et de manière partielle, certaines données qu’ils ont précédemment contenues ;

– 40 % des clés soit 42 clés analysées par les universitaires contenaient belle et bien des données qui ont pu être extraites par les spécialistes.

Trop de données sensibles ont pu être extraites lors de l’étude. Et le pire dans tout ça, les propriétaires ne s’en rendent même pas compte. Ils sont exposés et cela peut causer de graves ennuis dans l’avenir. Surtout su les cybercriminels commence à s’intéresser à cela.

Cependant, l’étude n’a pas démontré que la semaine négative. En effet sur aucune clé qui a été analysée, il n’y a eu de trace de virus ou d’autres programmes malveillants. Ce qui signifie que les utilisateurs ne cessent de mieux en mieux à se protéger.

Pour ce qui concerne la vente des clés USB, même si cela est déconseillé, il n’est pas impossible de la faire en toute sécurité. En effet il est possible avec des outils intégrés à Windows, tel que l’outil diskpart, de formater intégralement son connecteur de stockage. Il existe d’autres outils téléchargeables sur les stores habituels pour procéder à cela. Cependant, il est conseillé de le faire à plusieurs reprises. Ensuite, essaye de récupérer soi-même ses données informatiques pour voir si le formatage a bel et bien réussi. Ces conseils sont valables pour tout type de matériel de stockage et même pour les ordinateurs. Car le problème est le même.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage