Si Facebook bloquait les utilisateurs sans aucune raison apparente

Suite à de nombreux suspension de compte sur Facebook pour des raisons plus ou moins douteuse, certains utilisateurs du célèbre réseau social émettent quelques observations sur les méthodes de modération de Facebook.

On rappelle que récemment lors d’une déclaration publique, le plus grand réseau social au monde promettait d’intensifier sa lutte contre les fake news ainsi que la manipulation d’informations. De manière pratique, la méthode utilisée par ce dernier ne satisfait pas pour autant tout le monde. Certains mettre en doute son efficacité et tu sais que son objectivité lorsque plusieurs utilisateurs se trouvent bloqués voir même censurés sans aucune raison rien ne puisse l’expliquer.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment pirater un compte Facebook ?

« Je ne comprends pas! Chaque jour, je vois des gens parler contre le vaccin ou la COVID et ils ne sont jamais bloqués, eux », déclare avec colère Julie Elliott, qui a été suspendue temporairement près de 4 fois seulement en 1 mois. Selon cette dernière qui est étudiante en soins infirmiers, elle n’aurait commis aucun acte à caractère haineux sur le réseau social. Elle signifie qu’elle utilise Facebook que typiquement pour partager des articles portant sur la « maladie des implants mammaires », une appellation qui qui est au cœur de plusieurs débats dans la communauté médicale

« Peut-être que comme les articles que je fais partager critiquent souvent la FDA [l’équivalent américain de Santé Canada], les algorithmes me voient comme une complotiste ? Ou peut-être que c’est quelqu’un qui n’est pas d’accord avec moi qui s’amuse à constamment signaler mon profil? » se demande Mme Elliott.

Mais pour son cas, on peut dire que le compte est probablement ciblé vu qu’elle aborde des questions liées à la nudité. Mais le problème majeur avec une telle situation, c’est que Facebook se contente tout simplement de dire que les standards ont été violé. Quel standard, on ne le saura peut-être jamais. Car les règles sur les ne sont généralement jamais dévoilée.

« C’est un vrai chemin de croix, essayer de joindre quelqu’un pour contester une suspension! » a dénoncé Frédéric Gonzalo, le spécialiste du marketing sur les réseaux sociaux, qui a et être témoin de plusieurs sanctions de ce genre à l’égard de ses clients.

Plusieurs spécialistes entre autres Luc Lefebvre, ont reconnu que le système de modération de Facebook est beaucoup arbitraire dans certains cas. Il cite l’exemple de l’un de ses amis qui sur un statut visant à dénoncer la polarisation sur les réseaux sociaux avait publié cette phrase anodine mais sarcastique « Une position modérée? Au bûcher! ». Ce dernier a été censuré

« Tout le monde a évidemment compris le sarcasme et personne n’a signalé la publication, mais Facebook a vraiment pensé que je voulais brûler du monde », explique M. Lefebvre, qui dépassé par les événements.

Lorsqu’ils ont été contactés, les responsables de Facebook ont assuré que leur modérateur était bien évidemment en mesure de comprendre la subtilité liée avec tournure de phrase utiliser par-ci par-là

« Nous sommes conscients que les mots n’ont pas la même signification ou ne touchent pas les gens de la même manière selon la communauté locale, la langue ou le contexte », souligne par courrier de réponse du réseau social, qui refuse de reconnaître qu’il y a une faille dans son système de modération.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage