Si la question de sécurité était un frein au développement du Cloud

Aujourd’hui il est facile à observer ce fait.

La majorité des organisations arrivent peu à améliorer leur sécurité informatique en utilisant les services Cloud. Pourtant les choses ne semblent pas si faciles sous un point de vue technique. Une récente étude publiée par Aptum, l’un des plus grands fournisseurs de service cloud au monde, l’a clairement démontré.

Cet article va aussi vous intéresser : Trouver une solution au problème de la cybersécurité dans le Cloud pour l’année 2021

Le rapport est intitulé « La Barrière de sécurité et de conformité ». Dans l’étude la société a recensé toutes les difficultés qui sont communes en matière de cybersécurité et de la conformité ainsi que de la gouvernance. Elle a aussi étudié leur impact sur la transformation de l’entreprise vers le Cloud. On peut retenir de cette étude que :

– 51 % des personnes interrogées estime que les entreprises adoptent majoritairement le Cloud pour des raisons de sécurité.

– 38 % des personnes interrogées estiment que la protection des données et la sécurité informatique font partie des éléments qui ralentissent la transformation des entreprises envers le Cloud.

– Plus de 50 % des répondants affirme qu’il prévoit adopter une approche hybride dans la construction de leur infrastructure Cloud.

– 59 pourcents des personnes interrogées prévois de réduire infrastructures physiques, pour augmenter le déploiement de cloud public d’ici les 2 années à venir.

– 66 % des répondants ont pour projet d’accroître leur charge de travail lorsqu’ils seront sur des Clouds privés.

Au regard des données fournies par le rapport, tous ces éléments mettent en évidence un problème assez délicat. L’augmentation des problèmes de sécurité ainsi que la conformité au cadre informatique. Pour 82 %, au niveau de la gouvernance et du contrôle. Pour 81 pourcents, ce serait le problème de visibilité. Pour 80 %, on parle de la capacité à satisfaire les exigences liées aux audits de conformité.

Craig Tavares, directeur mondial du cloud chez Aptum explique la situation. « Les entreprises bénéficient d’une nouvelle flexibilité en adoptant des solutions cloud hybrides, toutefois les charges de travail éparpillées posent un problème de sécurité. La sécurité d’un environnement est équivalente à celle des politiques et des contrôles mis en place par une entreprise, c’est pourquoi ils doivent être intégrés dans l’élaboration de toute stratégie cloud. Bien qu’aucune solution ne puisse garantir à elle seule une sécurité à 100 %, spécifiquement dans une approche de type multi cloud ou cloud hybride, des partenaires expérimentés peuvent aider les entreprises à choisir la bonne combinaison de technologies de sécurité qui apporteront un complément à leurs charges de travail, quel que soit le choix de leur hébergement, et qui assureront une visibilité sur des environnements distincts ».

« Les équipes de sécurité sont chargées de protéger une surface d’attaque qui s’élargit de plus en plus, la plupart du temps avec des budgets et des ressources restreintes, contre les mauvais acteurs qui utilisent les mêmes techniques sophistiquées que les principaux fournisseurs de cybersécurité », ont précisé de son côté, Dan Webb, le vice-président commercial des partenaires et des alliances d’Alert Logic.

« Avec l’omniprésence des environnements cloud et hybrides, de la conteneurisation et des dispositifs mobiles, de l’IdO et d’autres périphériques, la notion traditionnelle de périmètre n’existe plus. Pour être efficaces, les solutions de sécurité doivent permettre une visibilité totale dans l’ensemble du parc informatique d’une entreprise afin qu’elles soient en mesure d’identifier, de prioriser et de répondre rapidement à toutes les menaces qui surgiront ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage