Un dédommagement de 1500 $ pour un usager qui estime que ses données n’ont pas été bien protégées

Les faits de l’espèce se déroulent comme suit.

Un pirate informatique a réussi à accéder à un compte en ligne appartenant à la dame. Ces derniers réussissent à passer une commande au nom de cette dernière, ce qui fut grimper sa facture hauteur de 2000 dollars. Le juge en charge de l’affaire a estimé, que Rogers n’a pas été assez vigilant et on aurait dû se rendre compte du subterfuge dirigé contre sa cliente. « Rogers a commis une faute à l’égard de madame, tant à l’égard des mesures de protection en place visant à prévenir les cas de fraude qu’à l’égard de la gestion de la situation à la suite de l’apparition des premiers signes de la commission d’une fraude », statue ainsi le juge.

Cet article va aussi vous intéresser : Protéger son entreprise des fuites de données

En l’espèce tout commence le 24 novembre 2016. Un individu non identifié réussi à usurper l’identité de la cliente concernée auprès de son opérateur de téléphonie mobile dans l’optique d’ajouter un autre numéro à son compte. Il réussit bien sûr à répondre à toutes les questions d’identification le permettant ainsi de se faire passer pour la dame. De la sorte, de la sorte il passe une commande de nouveau téléphone et s’assure suite à quelques modifications de pouvoir utiliser un forfait internet 2 GO. Ce qui est énorme eu égard au forfait standard utilisé par la dame qui est de 2 GO. ce qui est assez marquant dans l’histoire, c’est que tous les échanges entre le cybermalveillant et l’opérateur mobile se faisait en anglais ce qui n’est pas la langue de communication habituelle de la dame. Lors de l’identification, le pirate s’est trompé au moins 2 fois avant de trouver la bonne date de naissance. Malheureusement pour la cliente c’est n’est que 2 semaines plus tard qu’elle découvre qu’elle est dans une impossibilité d’utiliser des données Internet car son opérateur lui apprenait qu’elle avait atteint la limite. Et lorsqu’elle se renseigne auprès du service client de Rogers, on lui fait savoir que c’est son fils qui serait la raison d’une consommation aussi élevé des données Internet. Le problème c’est que cette dernière n’a pas de fils. Après avoir plusieurs fois tenté de résoudre le problème au travers de plusieurs appels téléphoniques, elle dut physiquement se rendre au siège de Rogers pour procéder à la réactivation de son compte. C’est alors que le service chargé de gérer les fraudes fut informé.

Ce fut un choc pour cette dame de recevoir comme facture à payer le mois qui suivit la somme de 2133 dollars. Pour corriger ce problème, il a fallu environ 2 mois et plusieurs procédures pour que cette dame fut enfin libérée de cette obligation absurde. De son côté, la cliente exigera à Rogers de lui verser une compensation à hauteur de 3000 dollars à titre de dommages-intérêts, de la elle portera plainte près du commissaire chargé des plaintes relatives aux services de télécommunication et de la sûreté du Québec. L’entreprise offrira alors à la dame un dédommagement de 400 dollars que le juge de la commission trouvera acceptable. Lorsque madame fit une réclamation auprès de la cour des petites créances de Québec, la somme fut élevé à hauteur de 4500 dollars. Alors, le juge à ce stade, décide de lui accorder une compensation à hauteur de 1500 dollars au motif : « Bien que le fraudeur disposait manifestement de renseignements personnels concernant [la cliente], la présence de mesures de protection adéquates aurait permis d’éviter les dommages subis. Une gestion adéquate de la situation aurait aussi réduit la durée de la fraude et ses impacts »

Interrogé par les médias, Caroline Phémius, la porte-parole de Rogers affirmait : « Nous prenons très au sérieux la protection de la vie privée et la sécurité de nos clients, et comme les fraudeurs utilisent des techniques en constante évolution pour tenter de tirer profit des consommateurs de l’industrie du sans-fil, nous renforçons continuellement nos mesures de sécurité et nos procédures de vérification pour protéger nos clients contre les activités frauduleuses ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage