4 conseils pour éviter le piratage de votre drone

4 conseils pour éviter le piratage de votre drone

juin 2, 2022 Non Par admin

Les utilisations du drone sont devenues multiples.

Cet appareil informatique se démocratise de sorte à devenir presque nécessaire dans plusieurs secteurs d’activité. Cependant il faut tenir compte d’une réalité, le drone est un appareil informatique qui peut être piraté.

Cet article va aussi vous intéresser : Le secteur agricole en périple face à la cybercriminalité

Cette réalité a été mise en évidence par une étude réalisée par des chercheurs spécialisés en cyber sécurité de Johns Hopkins. À l’instar de tous les objets connectés le drone est très facile à pirater en particulier lorsqu’il est en plein vol. Par conséquent, ne pensez pas toujours à un problème technique lorsque votre appareil se crashe. Cela peut certainement être causé par un piratage informatique.

Si vous ne voulez pas perdre beaucoup d’argent, il est important de penser à la sécurité de votre drone. Tout d’abord, ce sont des outils qui ne sont pas véritablement reconnus pour leur cyber sécurité. Mais vous pouvez en faire davantage pour vous protéger. Car dites-vous que toute personne ayant les compétences nécessaires peut d’une certaine manière attaquer l’intégrité de votre appareil volant.

Voici donc quatre conseils pour vous :

1- Choisissez la meilleure qualité lors de votre choix de drone

Il est évident que l’achat d’un drone va dépendre du budget disponible. Cependant vous devez être rigoureux sur ce fait : choisissez les drones de la meilleure qualité possible. Car moins un drone est cher, plus il est vulnérable à tout type de problème. Particulièrement aux attaques informatiques. Et cela est totalement normal, car la majorité des drones bon marché ne sont pas constitués de bons composants. Peu importe votre situation, prioriser les drones de qualité supérieure. L’avantage sera de faciliter votre sécurité lors de son utilisation. Mais ces derniers pourront aussi être utilisés pendant très longtemps.

Avant tout achat, il faut vous renseigner sur la qualité du produit. Particulièrement sur le type de matériel utilisé pour la fabrication du drone du suivi du constructeur en cas de défaillance ainsi que de toutes sortes de programmes informatiques associés à son fonctionnement. Il existe certaines qualités de drone qui ne sont pas faciles à pirater même pour les hackers les plus aguerris.

2 – Penser à la sécurité de la télécommande du drone

La télécommande du drone fait partie de l’ensemble qui doit être particulièrement protégé. Étant au centre même de la commande de l’appareil volant, vous devez lui accorder une attention particulière. Si vous pilotez votre drone depuis votre téléphone portable ou n’importe quel terminal mobile ou amovible, rendez-le inaccessible par toute personne que vous n’autorisez pas. Ensuite, prenez la peine de le protéger soit par des logiciels créés à cet effet ou par les hardwares nécessaires. Dans la mesure de possible utiliser et unique d’appareil pour piloter votre drone. Cet appareil doit être exclusivement destiné à cela, ce qui réduit au maximum les possibilités d’être infectées par des logiciels malveillants. De surcroît prenez la peine de faire une maintenance de votre télécommande pour vous assurer que rien n’a été modifié à votre insu.

« La meilleure solution consiste à installer un antivirus dans l’appareil. Ne vous fiez pas aux mesures de défense du système d’exploitation, car il n’est pas assez sûr. Les antivirus gratuits ne sont pas non plus fiables. Ils sont peut-être capables de détecter quelques menaces, mais ils n’ont pas l’aptitude de les arrêter. Ils ne seront même pas aptes d’identifier les plus avancés. En revanche, un antivirus de qualité supérieure traitera les virus potentiels avant qu’ils ne puissent causer des dommages. », explique un spécialiste.

3 – Etablir la connexion avec votre drone via un réseau virtuel privé

Qui dit objet connecté d’utilisation d’Internet. La commande entre le drone et la télécommande a besoin de signal qui peut être intercepté. C’est pour cela qu’il est notamment recommandé de faire en sorte que ce signal soit crypté. Les cybercriminels disposent de moyens pour détourner ce signal et détourner le drone par conséquent. C’est pour cela qu’il est recommandé d’utiliser un réseau virtuel privé lors de votre connexion à votre drone. Heureusement pour vous il existe plusieurs offres de VPN disponible et à des coûts acceptables.

4- Faire attention à l’espace de vol de votre drone

Il est possible pour les pirates informatiques de détourner votre drone en pleine forme. Et pour cela ils peuvent déployer plusieurs types de moyens alors même à utiliser un autre drone. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est recommandé de ne pas faire voler votre drone dans des espaces où il y a énormément de technologie activée aux alentours. De plus, il est important de ne pas faire connaître ses habitudes d’utilisation de drone pour ne pas se faire anticiper. Il est aussi important d’être discret et de s’assurer que personne ne vous espionne dans le but de détourner votre appareil. Que ce soit les méthodes d’utilisation, le type d’appareil que vous utilisez en association avec votre drone et votre routine, tout doit absolument rester secret.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage