Dark Web : un piratage qui s’est soldé par le vol de 600 000 numéros de cartes de crédit

Comme quoi le vol de données numériques ne se fait pas seulement que sur des plateformes en légitime.

En effet, il a été rapporté par le média en ligne spécialisé Bleeping Computer, qu’un marché noir sur le dark web aurait été piratée. Les responsables de ce piratage informatique ont réussi à dérober plusieurs données numériques qui étaient vendues illégalement sur la plate-forme en question. Parmi lesquels des données personnelles mais aussi les données financières. Parlons de données financières. Plus de 600 000 numéros de carte de crédit en été volés lors de ce piratage informatique. Avec ce qu’ils viennent de subir, il y a peu de chances que les initiateurs de cette plateforme puissent encore rouvrir.

Cet article va aussi vous intéresser : Les Français ont leurs données vendues sur le marché noir du Dark Web

Le magasin ciblé par l’attaque informatique est connu sous la dénomination de Swarmshop. Il est spécialement destiné à la commercialisation d’informations et des données numériques illégalement. Les personnes qui ont tendance à visiter cette boutique en ligne y vont pour se procurer des numéros de carte de crédit volés, des données personnelles, pour échanger de la cryptomonnaie ou encore y acheter des identifiants PayPal. Les spécialistes en cybersécurité du groupe Group-IB, ceux qui ont découvert cette insolite attaque informatique le 17 mars dernier n’ont pas manqué de porter à la connaissance une situation plus moins drôle.

Sur un autre forum de cybercriminels, il était d’ailleurs possible d’avoir accès au contenu de cette base de données qui a été volée. Les spécialistes de la sécurité informatique affirme qu’elle contient certaines données telles que :

– des surnoms,

– des mots de passe,

– les coordonnées,

– l’historique d’activités des administrateurs des vendeurs et des acheteurs de Swarmshop.

« Tous les vendeurs ont perdu leurs marchandises et leurs données personnelles. Il est peu probable que la boutique de cartes réouvre ses portes » précise les chercheurs en sécurité du Group-IB dans leurs rapports.

À titre de précision, il faudrait mentionner le fait que Swarmshop plateforme en ligne qui rassembler une communauté de près de de 12 000 commerçants illégaux du dark web. L’attaque informatique qui l’a ciblé n’est pas la première du genre. En 2 ans c’est la deuxième attaque qui cible les plateformes de ce genre.

Par ailleurs, la base de données qui est mise en vente par les pirates informatiques contient 623 036 numéros de carte de crédit plus précisément. Ces numéros de carte de crédit proviennent essentiellement de pays tels que :

– le Royaume-Uni

– les États-Unis

– la France

– le Singapour

– l’Arabie Saoudite

– le Brésil

– la Chine

– le Canada

– le Mexique.

Les chercheurs du Group-IB ont réussi à démontrer que « 498 justificatifs d’identité de compte bancaire en ligne et 69 592 numéros de sécurité sociale américains et de numéros d’assurance sociale canadiens ». Avec des telles données, les cybercriminels ont la possibilité d’initier plusieurs piratages informatiques ou actes de malveillance.

Pour le moment, les pirates derrières cette attaque informatique n’ont pas encore été identifiés. On ne sait toujours pas les raisons qui aurait bien pu les motiver.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage