Fuite de données : Comment les hackers utilisent les données qu’ils vous volent ?

Seulement durant l’année 2020, il a été observé près 3950 fuites de données informatique.

Comme nous le savons, le piratage informatique est devenu aujourd’hui une problématique très importante à régler dans le secteur de l’informatique. Les conséquences malheureusement s’appréhendent très facilement. À moins d’être, totalement désintéressé de l’informatique il y a de fortes chances que vous avez été au courant de toutes ces piratages informatiques qui ne cessent et des fuites de données qui continuent de plus en plus.

Cet article va aussi vous intéresser : 8 milliards de mots de passe en libre circulation : la plus grosse fuite de données de l’histoire de l’informatique

Selon une étude publiée par la société de télécommunication Verizon, 72 % des cas de fuite de données proviennent d’acteurs importants du milieu socio-économique, en particulier les réseaux sociaux tels que Facebook ou LinkedIn. Alors il est normal que vous vous interrogez sur l’utilité même de cette donnée qui semble être le plus souvent le nerf de la guerre dans cet univers de la cybercriminalité.

Généralement, quand on parle de fuite de données, on fait allusion aux données personnelles qui sont généralement des informations provenant des utilisateurs de service ou même des clients d’une organisation. Il peut aussi s’agir des données professionnelles ou toutes autres informations confidentielles provenant de l’organisation à particulier. Dans ce cas de figure cela peut-être par exemple des transactions financière ou contractuel, il pourrait aussi s’agir de brevet ou d’informations commerciales très importantes.

En guise d’exemple on peut citer Twitch, le réseau social qui avait déclaré avoir été victime d’une fuite d’informations internes qui comprenait des données sur :

– Les règles internes ;

– Du mode de fonctionnement de l’organisation ;

– L’algorithme de valorisation de contenus publiés ;

– Et plusieurs éléments liés à un projet interne fortement concurrencés.

Avant toute chose il faut d’abord chercher à définir ce que c’est qu’une fuite de données.

« Les fuites de données d’entreprises ou d’organisations ont toujours existé. Le développement et l’usage démocratisé d’outils numériques les ont évidemment renforcées et facilitées. Globalement, la fuite de données correspond à tout incident au cours duquel des informations sensibles ou confidentielles liées ou appartenant à une organisation ont été consultées ou extraites sans autorisation. », déclare Benoit Loeillet de EM Lyon.

Pour la plupart du temps, les techniques utilisées par les pirates informatiques pour cet objectif dépendre des outils technologiques en jeu.  La méthode la plus utilisée dans ce genre de contexte est nul autre que l’hameçonnage, / le phishing. En deuxième position se situent les rançongiciels qui sont aussi sont très populaires dans le milieu de la cybercriminalité. Et la suite au sont des logiciels malveillants aussi différents mais dangereux selon leur statut.

Il y a aussi plusieurs autres problèmes qui peuvent en causer des fuites de données tels que des négligences ou des erreurs de programmation de serveurs.

Le spécialiste de la cybersécurité Kaspersky, met en évidence la technique du faux réseau WiFi par exemple où le piratage d’une connexion ouverte ou libre d’accès. Il est souvent aussi mis en évidence des techniques qui puisent leur source dans des failles de sécurité du système informatique. Une faille de sécurité qui peut être aussi du fait de l’humain.

Qu’est-ce qui peut expliquer une fuite de données ?

Si généralement on a tendance à croire que les fuites de données sont causées par des attaques informatiques ou des cybercriminels qui n’ont qu’un aspect purement financier de la chose, il n’en demeure pas moins que cette situation peut être aussi le fait d’un acteur interne à la société :

– Il peut par exemple s’agir d’un employé qui a pour intentions de nuire à une entreprise qu’il vient de quitter par exemple ou une entreprise pour laquelle il a de sérieux griefs même en y travaillant. 

– Cela peut être aussi le fait d’un employé qui veut se faire de l’argent en monnayant certaines informations.

– Toutefois, il n’y a pas toujours un objectif financier ou malveillant. Il y a des cas où les individus concernés agissent dans le but d’avertir de certaines pratiques qu’ils jugent non convenantes

« Pour autant, la fuite de données n’est pas systématiquement due à un acteur extérieur. Elle cette situation peut également être provoquée de manière volontaire par un employé pour son profit personnel ou par envie de nuire à l’image d’une entreprise. À ce jour, la plus grosse fuite de données connue est l’exemple de Yahoo en 2013, il est estimé que 3 milliards de données ont été volées, contenant noms, adresses e-mail, dates de naissance, mots de passe, etc. », souligne Benoit Loeillet.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage