Archives par mot-clé : comment

Comment pirater un compte Facebook ?

Sur ce blog, nous vous expliquerons comment pirater un mot de passe Facebook gratuitement.

Nous vous fournirons quelques techniques pour pirater Facebook, pour accéder à n’importe quel compte et pour faire ce que vous voulez sur le compte.

1 – Pirater Facebook avec un logiciel.

Pirater un compte Facebook avec PASS FINDER

PASS FINDER est une application spécialement conçue pour pirater facilement n’importe quel profil Facebook. Cette technologie permet à tout utilisateur de pirater un compte Facebook avec seulement une adresse e-mail, un numéro de téléphone ou un identifiant!

Trouver un compte de mot de passe Facebook
C’est très facile grâce à PASS FINDER de pirater n’importe quel compte Facebook en quelques minutes.

Comment le travail?

Il suffit de charger le logiciel sur votre appareil et laisser l’application en utilisant sa magie! Une fois qu’il récupère le mot de passe du compte que vous cherchez, il vous montrera sur l’écran de votre matériel le mot de passe associé à ce compte.
Vous pouvez télécharger PASS FINDER en obtenant un accès instantané ici :

Télécharger

2 – Pirater un compte Facebook avec étude.

Il s’agit d’une technique qui peut pirater un compte Facebook sans trop d’effort du cerveau. Attention, nous n’encourageons personne à pirater, c’est une simple démonstration d’une technique d’ingénierie sociale (c’est à dire le piratage sans logiciel ou compétences techniques), cette technique est à utiliser pour faire une blague à vos amis qui seront évidemment conscients de la tromperie..

La technique de piratage du compte Facebook de vos amis est basée sur leur crédulité. La crédulité des internautes est souvent sous-estimée, notamment en ce qui concerne la sécurité d’Internet et la protection par mot de passe.

Pour faire cette démonstration à vos amis Facebook, il suffit de publier un statut leur demandant de faire une expérience: « lorsque vous tapez votre mot de passe Facebook dans un commentaire, il apparaît directement sous la forme d’étoiles ***** » . Vous publiez et voila, mais méfiez-vous de la réaction de vos amis quand ils se rendent compte que vous avez essayé de pirater leur compte Facebook!

Directement à partir de Facebook, comment pirater le compte de ses amis :

Voici une démonstration de la technique utilisée pour pirater un compte Facebook. Cette technique fonctionne, la preuve en image ! Et ça rend ses amis Facebook fous !

Comment modifier votre mot de passe GMail ?

Vous souhaitez modifier votre mot de passe Google en raison d’un problème de sécurité, d’oubli ou d’une amélioration de la protection de votre compte ?

Améliorez la sécurité de votre compte Gmail, AdSense, YouTube ou Google Drive en changeant facilement votre mot de passe. Voici les étapes pour modifier votre mot de passe Google en quelques secondes.

Changez de mot de passe Google si vous oubliez

En utilisant différents mots de passe pour tous vos comptes, vous avez oublié votre compte Google. Ne vous inquiétez pas, car même si vous ne pouvez pas le trouver, vous pouvez simplement changer votre mot de passe Google en créant un nouveau, jamais utilisé auparavant. Il suffit de suivre ces quelques étapes:

– Connectez-vous à www.gmail.com et cliquez sur le lien bleu « Besoin d’aide? »

– Une nouvelle page s’affiche. Dans le menu, sélectionnez l’option que je ne connais pas mon mot de passe.

– Entrez votre adresse e-mail complète et cliquez sur le bouton Envoyer bleu.

– Google vous demande alors le dernier mot de passe dont vous vous souvenez. Si vous avez oublié vos derniers mots de passe, cliquez sur Je ne sais pas.

– Une nouvelle fenêtre s’ouvre, dans laquelle vous pouvez indiquer que vous avez toujours accès à votre e-mail de sauvegarde ou non. Cliquez sur Continuer si c’est le cas, ou validez votre identité si vous n’avez plus accès à cette boîte aux lettres.

– Répondez à la question de sécurité que vous avez saisie lors de la création de votre compte.

– Google vous envoie alors un message à l’adresse e-mail spécifiée.

– Ouvrez l’e-mail en question, puis cliquez sur le lien pour réinitialiser le mot de passe dans les 24 heures suivant la réception.

Vous pouvez également aimer: Comment changer votre mot de passe Yahoo?

Modifiez le mot de passe Google pour assurer votre sécurité

Avez-vous l’habitude de changer votre mot de passe régulièrement pour plus de sécurité ? Avez-vous remarqué une activité inhabituelle sur votre compte? Modifiez votre mot de passe Google directement à partir de l’interface de votre compte :

– Connectez-vous à votre compte Google Accounts.

– En haut à droite, cliquez sur votre photo de profil ou l’icône de caractère bleu et appuyez sur le bouton Compte.

– Allez à la section Sécurité et cliquez sur Modifier votre mot de passe.

– Tapez votre mot de passe actuel ou répondez à la question de sécurité que vous avez reçue lors de la création de votre compte.

– Entrez votre nouveau mot de passe deux fois et cliquez sur Enregistrer.

– Pour plus de sécurité, nous vous conseillons d’opter pour un mot de passe complexe avec des lettres majuscules et inférieures, des caractères spéciaux, des lettres et des chiffres.

Pirater un mot de passe GMail

PASS BREAKER est le logiciel fait pour pirater n’importe quel mot de passe GMail.

Fabriqué par des pirates, cette application est la seule capable de pirater le compte GMail.

Trouver un compte de mot de passe GMail

Comment est-ce possible ?

Ce logiciel déchiffrer hachage et crypté mot de passe Google. Cela signifie que cet outil puissant peut pirater un mot de passe GMail facilement, même si le mot de passe est compliquer.

Vous pouvez obtenir un accès instantané et commencer à pirater le mot de passe GMail dès maintenant!

Télécharger

Comment modifier votre mot de passe Yahoo ?

Votre mot de passe Yahoo est la clé pour déverrouiller tous les services en ligne offerts par Yahoo, y compris votre boîte aux lettres.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Vous soupçonnez quelqu’un de vous inscrire à votre compte ? Voulez-vous sécuriser votre e-mail en changeant votre mot de passe ? Suivez ces quelques étapes et modifiez votre mot de passe Yahoo facilement et rapidement.

Réinitialisez votre mot de passe Yahoo après oubli

Il arrive qu’en utilisant différents mots de passe pour vos comptes, une fuite de mémoire se produise. Heureusement, Yahoo propose de réinitialiser votre mot de passe directement à partir de votre accès e-mail.

Comment modifier votre mot de passe GMail ?

Après avoir entré votre adresse e-mail dans la boîte dédiée, appuyez sur le bouton je ne peux pas accéder à mon compte. Sélectionnez ensuite l’option problème de mot de passe, cliquez sur Suivant et entrez votre nom d’utilisateur. Plusieurs options s’offrent alors à vous pour modifier votre mot de passe Yahoo. C’est à vous de choisir la méthode qui vous convient :

– Envoi d’un SMS sur votre téléphone mobile

– Réponse à deux questions secrètes

– Envoi d’un e-mail sur votre e-mail d’urgence

Lorsque vous recevez le message Yahoo, cliquez sur le lien Modifier mon mot de passe Yahoo et suivez les instructions. Si vous optez pour la question secrète, sachez que vous devrez répondre correctement à deux questions sélectionnées par vous lors de la création de votre compte. Après les bonnes réponses, la réinitialisation se fera directement en ligne.

Modifiez votre mot de passe Yahoo pour plus de sécurité

Vous connaissez votre mot de passe mais vous souhaitez le changer pour des raisons de sécurité ? Changer le mot de passe Yahoo est aussi rapide que facile. Tout ce que vous devez faire est de suivre ces six étapes:

1: Connectez-vous à votre compte Yahoo avec votre nom d’utilisateur et mot de passe habituels.

2: Cliquez sur la petite vitesse en haut à droite de la page et sélectionnez l’option Paramètres de compte.

3: Entrez votre mot de passe Yahoo dans la boîte dédiée.

4: Appuyez sur le bouton Changer votre mot de passe Yahoo.

5: Dans la nouvelle page qui apparaît, tapez votre mot de passe actuel, et remplissez le nouveau mot de passe dans les deux boîtes suivante.

6: Cliquez sur le bouton Enregistrer. Votre mot de passe est maintenant changé!

Tout ce que vous avez à faire est de mémoriser votre nouveau mot de passe Yahoo et l’utiliser pour vos prochaines connexions. Veillez à ne pas le révéler à qui que ce soit et à ne pas l’utiliser pour d’autres comptes et services en ligne.

Pirater un mot de passe Yahoo:

PASS ACCESS est le logiciel fabriqué par les pirates pour pirater le mot de passe Yahoo. Aujourd’hui, mot de passe ne sont pas sécurisés et faciles à pirater. PASS ACCESS aider l’utilisateur à pirater les mots de passe Yahoo et à y retourner compte.

Voici un exemple de PASS ACCESS :

Hack Yahoo mot de passe
Avec une simple adresse e-mail, PASS ACCESS pirater le mot de passe Yahoo et le montrer sur l’écran de l’appareil.

Vous pouvez obtenir un accès instantané dès maintenant en téléchargeant l’application ici:

Télécharger

Comment protéger son entreprise des attaques informatiques ?

Les entreprises sont exposées massivement aux attaques informatiques.

Avec le télétravail, tout le monde sait que la cybercriminalité n’a jamais été autant à son aise. Les actes de cybermalveillance se multiplient de jour en jour. Et selon les projections, les choses continueront à s’empirer si rien n’est fait. En d’autres termes, les entreprises risquent de subir beaucoup plus qu’il ne subisse déjà. Et cela au profit des cybercriminels.

Il ne se passe pas une semaine, voir un jour, une entreprise n’est pas victime de piratage informatique ou de tentative de piratage. Ce sont les hôpitaux qui sont beaucoup ciblés ces derniers moments. À notre grande surprise, les données médicales on apparemment beaucoup de valeur plus qu’elles ne laissent sous entendre. Selon le premier responsable de l’Agence National de Sécurité des Systèmes d’informations, monsieur Guillaume Poupard, le piratage informatique contre les organisations privées et publiques s’est multiplié par 4 depuis le début d’année.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment se protéger de la cybermalveillance en France

C’est pour cette raison que dans notre article, nous allons détailler certaines précautions que vous devrez suivre, pour renforcer la sécurité informatique de votre organisation.

1- Inventorier l’ensemble des appareils connectés au réseau informatique de l’organisation

Il est important de savoir quels sont les appareils qui sont connectés au réseau de votre entreprise. De la sorte, il vous sera plus simple d’organiser au mieux le protocole de sécurité. « Cette vue d’ensemble permet de maitriser la surface de connexion, l’exposition, de faciliter le monitoring de la sécurité et donc de mieux se protéger », explique Thomas Roccia, chercheur en cybersécurité chez McAfee, société américaine spécialisée dans la sécurité informatique. « C’est une mesure classique mais absolument indispensable », confirme un conseiller en gestion des risques chez RSM, M Antoine Baranger.

2- S’assurer à la mise à jour des appareils et logiciels

S’il est important de savoir quels sont les machines qui sont connectés aux réseaux, elle n’en demeure pas moins que ces machines doivent être équipés de programmes informatiques mis à jour. Il est clairement essentiel à ce niveau. « Ne pas faire les mises à jour génère des vulnérabilités qui peuvent ensuite être exploitées par des cyberattaquants, » note Antoine Baranger. La mise à jour concerne tous les logiciels peu importe leur importance. « Il ne suffit pas d’installer l’outil pour qu’il soit fonctionnel dans la durée. S’il n’est pas mis à jour, l’antivirus ne détectera pas tous les nouveaux virus qui sont nés entre temps », ajoute l’expert de McAfee.

3- Sensibiliser son personnel

Dans le secteur de la cybercriminalité, il a coutume de dire que le maillon faible est l’être humain. De même que « Le premier rempart contre un cyber-incident, c’est l’humain », comme nous le rappelle Antoine Baranger, qui voit en cela une nécessité de pouvoir sensibiliser le personnel de toute organisation. « On pourra mettre tous les outils que l’on veut en place, si les collaborateurs ne sont pas formés à la vigilance à adopter face aux mails suspects, à sécuriser leurs mots de passe, à l’attention aux informations qu’ils exposent sur les réseaux sociaux ou à l’importance de la double identification par exemple, ça sera vain », souligne Thomas Roccia de son côté.

4- Sauvegarder régulièrement ses données

C’est lors d’une attaque informatique, que l’on se rend compte de la nécessité d’avoir sauvegarder ses données. Car en cet instant précis, comme le dit l’adage soit ça passe soit ça casse. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut veiller régulièrement que ces sauvegardes au fonctionnent.  « Faire ces vérifications à un coût et ne rapporte pas d’argent, c’est pourquoi les entreprises en font souvent l’économie, mais c’est une erreur. Des problématiques techniques peuvent entraver les sauvegardes et il est important de tester ces dernières pour anticiper la qualité de la restauration des données en cas d’attaque », souligne le manager de chez RSM.

« Les ransomware – attaques de plus en plus communes qui séquestrent des données contre une rançon, seront moins graves pour une entreprise qui sait que son système de sauvegarde est fonctionnel et bien en place. Être au fait sur le sujet permet d’être moins sensible au chantage et à la demande de rançon des hackers qui se sont infiltrés dans les systèmes d’informations d’une entreprise ». Ajoute Antoine Baranger,

5- Collaborer avec des spécialistes de la cybersécurité

Dès le début, les organisations en particulier les entreprises, doivent identifier tous les experts qui sont en mesure d’accompagner au niveau de la sécurité informatique leurs activités. Cela réduit d’une certaine manière les risques mais aussi permet de prévenir certains problèmes, au lieu de tout simplement les réparer. « L’Anssi fournit un annuaire de toutes les entreprises qui peuvent intervenir sur ces problématiques », précise Antoine Baranger. « Mettre en place des monitorings de sécurité nécessite des technologies, mais aussi des moyens humains. Ces experts sont les yeux et les oreilles du système d’information, qui sont les seuls à pouvoir analyser les données, investiguer, comprendre et alerter sur les failles potentielles des entreprises. », déclare Thomas Roccia.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Que faire pour sécuriser son réseau VPN ?

À cause du travail à distance, l’utilisation de réseau VPN a encore explosé comme cela est le cas pour une grande partie de solution numérique.

Les entreprises sont contraintes d’utiliser les solutions de connexion sécurisée, pour non seulement veuillez à la confidentialité de leur échange, mais aussi pour s’assurer que des informations sensibles ne puissent intercepter par des personnes de mauvaises intentions.

Cet article va aussi vous intéresser : Ces réseaux VPN qui n’ont pas tenu leurs promesses à l’égard de leurs utilisateurs

Cependant ces outils numériques ne sont pas exempts pas de failles de sécurité. « Il semble que le travail à distance des salariés se poursuive encore un certain temps et que les entreprises devront maintenir leurs efforts pour connecter leurs employés en toute sécurité. Dans cette optique, il est toujours utile de vérifier que le réseau privé virtuel (VPN) mis en place par l’entreprise n’est pas vulnérable. » Susan Bradley, IDG NS

C’est pour cette raisons, plusieurs recommandations ont été faites par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information, l’autorité française en charge de la cybersécurité des systèmes et réseaux et la NSA, l’Agence nationale de sécurité américaine.

Le travail à distance des employés oblige les entreprises à fournir des solutions de connexions sécurisées en VPN. Mais pour minimiser les vulnérabilités, il faut bien les configurer. Voilà 5 points de sécurité importants à vérifier.

Publié récemment, le document de l’agence américaine de sécurité intitulé « Sécuriser les réseaux privés virtuels IPsec » énumération des tâches qu’il faut accomplir de manière régulière pour sécuriser son réseau VPN. Cela est de même pour l’Agence Française de cybersécurité. On peut résumer les conseils de la NSA en ces 6 points majeurs :

– Réduire la surface d’attaque de la passerelle VPN ;

– Vérifier que les algorithmes cryptographiques sont conformes à la norme 15 du Comité sur la politique des systèmes de sécurité nationale (Committee on National Security Systems Policy – CNSSP) ;

– Éviter d’utiliser les paramètres VPN par défaut ;

– Supprimer les suites cryptographiques inutilisées ou non conformes ;

– Appliquer les mises à jour (correctifs) fournies par les éditeurs pour les passerelles et les clients VPN ;

Faisons une analyse un peu plus possible de ces différentes étapes de sécurisation.

1) Toujours avoir la dernière version logicielle de son VPN

D’une certaine manière cela est clair, et le conseil ne date pas d’aujourd’hui. En particulier, suite à une étude menée par l’USCert dont les résultats ont été publiés en janvier 2020, constat a été fait de l’utilisation du logiciel VPN Pulse Secure par les pirates informatiques, alors présenter une certaine généralité, pour rependre des logiciels de rançonnage. La faille de sécurité comment permettre différents manière de profiter et de causer le maximum de dégâts : « Un attaquant distant et non authentifié pouvait compromettre un serveur VPN vulnérable. Il pouvait accéder à tous les utilisateurs actifs et à leurs identifiants en texte clair. Il pouvait également exécuter des commandes arbitraires sur chaque client VPN en se connectant avec succès au serveur VPN ». Précise rapport de la NSA. Pourtant pour se protéger d’une telle situation, il suffit tout simplement d’avoir son logiciel à jour, en exécutant les dernières mises à jour de sécurité.

2) Contrôler les connexions VPN

Il faut bien évidemment faire des contrôles de cette connexion VPN. Car il n’est pas négligeable de s’assurer qu’elles sont toujours aussi sûres. Le fait de passer en revue les différents paramètres, à part dans une couche d’assurance et de protection, en diminuant les chances de laisser passer une généralité due à une mauvaise gestion des paramètres.

3) Filtrer le trafic du réseau

L’erreur courante des entreprises est de se contenter de tout simplement mettre en place des réseau VPN. Pourtant, il faudra aussi s’assurer de l’ouverture de ce réseau. Il est connu que les cybercriminels cherchent toujours à s’introduire dans le réseau des entreprises à travers les VPN. Dans ce cas, il s’avère essentiel de mettre en place des règles très strictes de connexion, et de s’assurer d’une méthode de filtrage efficace du trafic. Limiter les ports, le protocole ainsi que les adresses IP pourraient constituer un ensemble de possibilités assez efficace. « Si vous n’avez pas la possibilité de filtrer une adresse IP spécifique (et c’est clairement le cas actuellement), il faut configurer son pare-feu pour qu’il assure l’inspection et la surveillance du trafic IPsec et qu’il inspecte les négociations de session IPsec. » explique Susan Bradley.

4) Jeter un œil sur les paramètres du VPN

Pour ce qui concerne les paramètres par défaut, il faut toujours jeter un coup d’œil là-dessus. Même les paramètres de configuration définies par les équipes informatiques dans le but de s’assurer que ces mêmes configurations posent plus de problème de vulnérabilité. Il peut même être fait lors de la configuration des pare feux. Cela se légitime par le fait que si la configuration a été fait pendant longtemps, il y a de fortes chances quelle ne soit plus adapté à l’époque d’aujourd’hui. C’est pour cette raison qu’il est demandé de constamment les paramétrages.

5) Appliquer les correctifs

À l’instar de tout programme, l’application de partie de sécurité est essentielle. Qui dit patch de sécurité dit vulnérabilité. Ce qui sous-entend que ne pas appliquer les correctifs met grandement danger le système où le réseau, ainsi que toutes les activités qui leur seront affiliées. On se rappelle que les attaques qu’ils ont impliqué d’utilisation des VPN Pluse auraient pu être évité si les correctifs avaient été correctement appliqué par l’éditeur.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage