Sécurité informatique : comment procède les pirates informatiques pour vous attaquer ?

Sécurité informatique : comment procède les pirates informatiques pour vous attaquer ?

août 4, 2022 Non Par admin

De plus en plus, la sécurité informatique devient quelque chose de commun.

Si à la base elle ne se limitait qu’à des spécialistes et des puristes de l’informatique, aujourd’hui c’est l’affaire de tous. Car, de manière certaine on peut le dire à vers cette étude, tout le monde est une cible potentielle. Tout le monde peut être attaqué et ciblé par des pirates informatiques. Que ce soit par hameçonnage, rançongiciels ou même de simple logiciel malveillant, il est certain que d’une manière ou d’une autre le pirate informatique sait comment s’en prendre à vous.

Il est donc légitime de s’interroger sur la manière dont ces derniers font le choix. Pourquoi telle ou telle victime exactement ? Véritablement les motifs qui peuvent les pousser à vouloir intenter telles actions de cyber malveillance ?

Face à cette situation, il y a bien évidemment des experts qui ont tenté de répondre tant bien que mal à la situation. L’objectif est de savoir comment se protéger contre cette cyber malveillance. Il faut d’abord connaître les causes et les manifestations.

Dans une enquête publiée en juillet 2021 par la société de renseignements de sécurité Kela, la motivation principale des pirates informatiques est l’argent. Entre autres, cette même étude a permis de démontrer que les pirates informatiques ciblent principalement l’Europe comme cible de choix. Ensuite viennent les États-Unis, suivis du Canada et de l’Australie.

Malheureusement, c’est une menace qui évolue et qui continue de faire beaucoup de dégâts. Les pays riches sont les plus ciblés car les hackers se disent qu’ils peuvent facilement se faire de l’argent en ciblant les organisations de ceux-ci. Totalement légitime comme point de vue.

Du rapport publié par l’entreprise de renseignement de sécurité Kela, la cible idéale pour un pirate informatique est :

– Une entreprise ;

– Basée en Europe ou aux États-Unis ;

– Pouvant générer un chiffre d’affaires d’environ 100 millions de dollars annuel.

Pour certaines raisons, des pirates informatiques refusent de s’en prendre à des organisations dans le secteur de l’éducation, de la protection des droits humains et de la santé.

Même si les organisations de santé ont été particulièrement des cibles privilégiées durant la pandémie. Depuis 3 ans, maintenant les collectivités publiques font partie des organismes qui subissent beaucoup l’entrain des cybercriminels. Particulièrement les communes et les collectivités territoriales

« En France, les entreprises sont une cible prioritaire pour les cybercriminels. La dernière preuve en date : La Poste Mobile, piratée par des hackers, avec en conséquence un risque élevé de phishing et d’usurpation d’identité pour les clients concernés par la fuite de données personnelles. », explique Alexander Vukcevic, le directeur du laboratoire antivirus d’Avira.

« D’ailleurs, s’il existe des pays privilégiés par les hackers, d’autres sont déontologiquement intouchables. Ainsi, les membres du groupe de hackers russes Lockbit ont conçu leurs malwares pour ne pas infecter les ordinateurs situés en Russie ou dans des pays russophones. », note ce dernier.

Il arrive des fois que les pirates informatiques réussissent à s’en prendre à des systèmes informatiques, à cause d’erreurs commises par les employés d’une entreprise. Effectivement, vu que ce sont eux qui ont les accès, dans certains moments d’égarement, ils font automatiquement figure de proue d’accès dans le système informatique des entreprises ciblées.

Il a été observé beaucoup d’entre eux qui décident d’attaquer des systèmes informatiques pour des raisons purement politiques. Certains parmi eux ont même été catégorisés comme étant des menaces avancées persistante APT (ADVANCED THREAT PERSISTENT)

« On pense au collectif Anonymous, très actif dans la cyberguerre Russie – Ukraine. À la fin du mois de mai, ses membres ont déclaré la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes, en réponse aux attaques DDoS à répétition de ces derniers contre les membres de l’OTAN. », notre Alexander Vukcevic, le directeur du laboratoire antivirus d’Avira.

Les formes d’attaques les plus utilisées par les hackers sont entre autres :

– Le phishing / l’hameçonnage : une pratique qui consiste notamment à attirer des utilisateurs de service numérique sur des sites Web frauduleux dans le but soit de les infecter ou de voler leurs données personnelles. Ils utilisent aussi des pièces jointes piégées dans des emails à travers le phishing pour contaminer les systèmes informatiques.

« Ces derniers peuvent alors pénétrer dans le système de votre foyer ou de votre entreprise, et libre à eux de faire ce qu’ils veulent, comme verrouiller votre ordinateur (ou votre smartphone) ainsi que son contenu contre une rançon. Ou encore voler vos données confidentielles pour les revendre, ou s’emparer de vos coordonnées bancaires. ».

– L’exploitation de vulnérabilités ou de failles de sécurité ; grâce à des défauts de conception, les hackers accèdent à des systèmes à l’insu même gestionnaire de ce système. Pour non seulement voler les données mais faire d’autres actions malveillantes.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage