La cybercriminalité en hausse dans le Moyen Orient

Avec l’augmentation du nombre d’utilisateurs de réseau Internet, la criminalité sur le web et toutes autres formes d’incidents informatiques posent le problème de la sécurité dans un sens plus large.

En effet, les attaques informatiques se font de plus en plus persistantes, mettant en danger pour les acteurs de la vie économique mondiale. La crise sanitaire que traverse les États du monde entier a donné plus de boost à ces actes de cybermalveillance qui se multiplient. L’approche des pirates informatiques restent pratiquement le même. Tromper leurs cibles par l’envoi de mails piégés, dans l’optique de le conduire sur une plateforme ou ces dernières seront siphonner de leurs données ou corrompre leurs terminaux. L’hameçonnage ces temps ci n’a jamais été autant utilisé.

Cet article va aussi vous intéresser : Une priorité pour les autorités du Moyen Orient

De plus, les cibles les plus ouvertes durant cette période de confinement sont les sites de e-commerce. Même au moyen Orient, le nombre des attaques se sont multipliés. On parle de plus 3000 cyberattaques enregistrées seulement aux Emirats Arabes et environs 9000 pour l’ensemble des pays du golf. Une telle explosion dans le secteur s’explique par le fait qu’il n’y a pas de très bonne politique de cybersécurité pour protéger les systèmes dans cette zone. Sans oublier que dans le Moyen-Orient, mes mouvements de capitaux sont peu contrôlé, ce qui les rend facilement transférable un peu partout, que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières. Situation qui fait très bien plaisir aux cybercriminels. « Si vous essayez de pirater une banque d’un pays où il existe un contrôle des capitaux, vous ne pouvez pas transférer l’argent à l‘étranger. » expliquait Mohamed Belarbi, PDG de Vul9, une société qui fournis de solutions de cybersécurité. Ce dernier ajoutera par la suite : « Au Moyen-Orient, il y a peu de restrictions sur les capitaux : donc les hackers vont plutôt s’attaquer aux banques de cette région pour pouvoir transférer l’argent et toucher leur butin » signifie-t-il.

Selon Trend Micro, une spécialiste de la cybersécurité, les États du Golfe ont connu plus de 9000 attaques informatiques via des Spams, de tentatives de phishing fondées sur la psychose générée par la pandémie du CoviD-19. Ce sont bien sur les Émirats arabes unis qui furent l’État le plus touché par cette marque de cybercriminalité.

Que ce soit individuellement ou en masse, les cybercriminels ont cette manie de cibler des personnes qui n’ont pas une très bonne connaissance du domaine informatique. En essayant de la tromper à travers des messages envoyés via des SMS ou via WhatsApp par exemple. Des messages qui comprennent généralement des liens qui sont rediriger vers des sites web factice pour les induire en erreur. C’est pour cette raison qu’il est conseillé généralement d’avoir une attitude assez réservée et prudente face aux messages que l’on reçoit des destinataires méconnus et même souvent des amis, des liens.

 « Parfois, ce n’est pas du ciblage individuel, il y a des campagnes de masse où les hackers s’en prennent par exemple à toutes les versions vulnérables de Windows ou de Mac : dans ce cas, votre caméra est corrompue,” indique Mohamed Belarbi. « Alors, il se peut que quelqu’un explore tout ce qu’il y a dans votre ordinateur pendant que vous êtes sous la douche ou dans votre chambre ; donc il faut toujours être parano, avoir une longueur d’avance sur les hackers et ne jamais leur laisser la moindre chance de vous pirater. ».

Aussi, il est régulièrement recommandé et de faire très attention hygiène numérique. L’une des meilleures attitudes à adopter pour se protéger contre les ciblages individuels comme de masse, c’est bien sûr d’éviter d’utiliser les réseaux WiFi public, lorsque vous voulez accéder à vos comptes en ligne. Que ces comptes soient personnels ou professionnels. D’éviter de cliquer sur quelle conclusion provenant de message que vous recevrez, peu importe le destinataire. Si vous tenez véritablement à vérifier ce qu’il y a derrière ce lien, il faudra simplement accéder aux navigateurs pour saisir la référence des sites sans forcément passer par le lien. Éviter d’utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes, et de ne jamais retarder la mise à jour de sécurité de vos terminaux, que ce soit des ordinateurs, des tablettes, ou des smartphones. Pour finir, il est essentiel d’éviter d’installer sur terminal, des logiciels qui ne proviennent pas des boutiques officielles, telles Appstore, le Google PlayStore ou encore le Windows Store.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage