La cybersécurité en 2022 : comment s’organiser

La cybersécurité en 2022 : comment s’organiser

avril 21, 2022 Non Par admin

La numérisation continue de battre son plein.

Comme on le sait, de plus en plus d’organisations décident de migrer vers des solutions digitales. Cela répond à la nécessité d’améliorer leur service, de savoir exactement comment faire pour répondre à la demande, particulièrement dans un monde où tout est devenu digital. Cependant la stratégie de numérisation impose sans aucune hésitation des exigences. Particulièrement la sécurité informatique. Mais pas que. C’est d’ailleurs ce qui a été mis en évidence par Don Mowbray, professionnel de chez Skillsoft : « La mise en œuvre de la stratégie digitale a des implications importantes sur le fonctionnement des entreprises. Il va donc sans dire que les équipes de sécurité informatique devront suivre une formation à jour en matière de cybersécurité dans un large éventail de domaines, notamment le cloud, l’IoT, l’open source, la gestion des identités et des accès, etc., si elles souhaitent être en mesure de sécuriser les systèmes informatiques. En plus de s’assurer que les équipes informatiques ont accès à la formation dont elles ont besoin, les organisations peuvent également contribuer à la sécurité informatique en appliquant les approches suivantes ».

Cet article va aussi vous intéresser : Valoriser au mieux la sécurité informatique

De manière concrète, selon la majorité des équipes informatiques, l’enjeu le plus important est bien évidemment la sécurité informatique. C’est pour cela il y a un ensemble de mouvements qui sollicitent que plus de responsabilités, plus de ressources soient allouées à ce secteur.

« Les équipes de développement tireront profit de la formation sur les fondamentaux de DevSecOps qui intègre les responsabilités de chaque rôle en matière de sécurité. En outre, une programmation sécurisée et une formation en matière de vigilance, combinées aux fondamentaux des tests d’intrusion, doteront les équipes des outils nécessaires pour perfectionner leurs compétences dans ce domaine. », souligne Don Mowbray.

Par ailleurs, il devient assez important de mettre en évidence, une valorisation des talents dans le domaine du cyber. Particulièrement au niveau de la sécurité. Aujourd’hui, la protection des infrastructures et la sécurisation et la confidentialité des données ne se résument plus en des tâches professionnelles classiques. Ce sont des challenges. Des luttes qui sont à chaque moment en pleine évolution. « L’intégrité et la confidentialité des données sont essentielles pour maintenir la réputation de la marque. Il sera donc essentiel de s’assurer que le personnel clé sera en mesure de développer ses compétences de champion de la sécurité et de développer une expertise des tactiques et techniques appliquées par les hackers à travers l’organisation », explique Don Mowbray. « Par exemple, permettre aux analystes de la sécurité de perfectionner leurs techniques de contrôles et de gouvernance de la sécurité des systèmes et des informations les aidera à devenir des architectes compétents en matière de sécurité, apportant leur soutien aux chefs d’entreprise dans l’évolution des processus et pratiques opérationnels. », ajoute ce dernier.

En outre, le besoin de sécurité informatique exige notamment de faire beaucoup plus d’efforts sur les politiques de prévention. Prévenir la menace informatique offre beaucoup plus d’avantages que se défendre tout bonnement. Or cela implique bien évidemment la collecte d’information, qui s’impose dans tous les sens du terme. C’est d’ailleurs ce qui est mis en évidence par Don Mowbray : « des informations sur les pratiques incitant les intrus à pénétrer dans les systèmes permettra aux organisations de se focaliser davantage sur les mesures de prévention et les principes de sécurité essentiels. Il convient également de veiller à ce que le temps et les efforts, ainsi que les ressources, soient utilisés de manière ciblée de manière à fournir les meilleurs résultats en matière de réduction des risques. ».

Pour conclure, il y a encore énormément d’efforts à fournir dans le secteur de la sécurité informatique. La seule manière est sûrement d’allouer beaucoup plus de ressources et de compétences dans ce domaine. Il faut juste tenir compte du fait que la cyber malveillance continue d’évoluer. Dans de tel contexte, la discipline et bien évidemment la volonté d’améliorer, la cybersécurité des infrastructures s’imposent littéralement.

« La sécurité informatique étant une priorité absolue pour les entreprises de tous les secteurs, il est aujourd’hui essentiel de s’assurer que chacun est sensibilisé à la sécurité lorsqu’il exécute des tâches quotidiennes ou conçoit des opérations sur le lieu de travail. En ce qui concerne les experts informatiques, les organisations devront consacrer du temps et des ressources pour s’assurer que leurs employés sont informés des problématiques actuelles, des innovations, des menaces et des vulnérabilités des technologies sous-jacentes. Cependant, veiller à ce que d’autres équipes essentielles disposent des compétences et du savoir-faire nécessaires pour intégrer des mesures de sécurité et de prévention aux processus et structures de l’entreprise garantira également une approche de sécurité à 360 degrés plus holistique, développée à partir de la base. », conclut Don Mowbray de Skillsoft.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage